4ème série – Fronton et Mazères, d’un souffle

0

Les retrouvailles s’annonçaient disputées, elles l’ont été. Gros plan sur Mazères-Mas d’Azil et Fronton-Reyniès, deux derbys en quart de finale qui ont rendu leur verdict dans les tous derniers instants du match. Fronton et Mazères, les deux premiers de poule, sont passés inextrémis, et se retrouveront en demi-finale ce dimanche à Roques. Roques justement qui a été sorti par Montans (10-21). Le dernier quart a vu la victoire nette de Boulogne contre Puygouzon (21-0). Montans et Boulogne ont rendez-vous à léguevin pour décrocher l’autre billet pour la finale…

Fronton – Reyniès 

Le gros derby entre Reyniès le revenant, et Fronton le ressuscité, promettait énormément. Surtout avec comme cadre de jeu, le vélodrome de Villemur. Une opposition qui a tenue toutes ses promesses, et le public en haleine jusqu’à la dernière seconde…

fronton reynies 16 (2)
L’issue de cette rencontre s’est jouée sur quelques détails

Fronton a pris le score rapidement sur pénalité, avant de concrétiser sa domination par un essai peu avant la demi-heure de jeu (8-0). Les Frontonnais  auraient pu creuser l’écart, mais par choix de pénal touche ou par maladresse, une pénalité sur le poteau, le score ne bougera pas jusqu’à la pause.

En seconde période, Reyniès occupe mieux le terrain grâce au vent et hérite d’une pénalité à la 55ème (8-3). Plus rien ne sera marqué jusqu’à dix minutes de la fin, et une deuxième pénalité réussie par les Tarn-et-Garonnais (8-6). Reyniès continue de jouer dans le camp adverse. Fronton se met à la faute, à la 77ème. Bremaud, le buteur du Canton s’avance, mais voit son ballon tomber à cause du vent, au moment où il prenait sa course d’élan. L’arbitre lui ordonne néanmoins de jouer la pénalité…en drop. Echec ! Partie remise une minute plus tard et nouvelle balle de match à nouveau. L’artilleur frappe mais rate la cible. Fronton souffle, et se qualifie de justesse. Reyniès peut avoir des regrets, mais peut être fier de sa “première” saison…

fronton reynies 16 (3)
Scène insolite avant la rencontre. Les deux équipes se retrouvent nez à nez au moment de revenir aux vestiaires après l’échauffement. Résultat : une ambiance tendue, très tendue (photo RugbyAmateur)

fronton reynies 16 (1)

Les réactions 

Christophe Roudaut (co-président Reynies): je pense qu’il y a eu de la part des joueurs la peur de mal faire, une certaine appréhension. Tous les joueurs se connaissent bien. En seconde mi-temps on a retrouvé un peu notre jeu, mais on n’a pas su concrétiser, Fronton a été très performant de son côté, et ils méritent leur victoire

Christophe Mercier (entraîneur Reynies): Nous avons un groupe très jeune, nous sommes contents de notre parcours. Il y a peu d’écart entre nous, mais Fronton a su mettre les points quand il le fallait.

Benoit Dabezies et Wilfried Seron (entraîneurs Fronton): nous avons été très pénalisé, ce qui a failli nous coûter le match. On connaissait bien cette équipe de Reyniès, donc on savait que ce serait difficile. L’objectif était la montée, c’est fait. On fait une belle saison avec une seule défaite, maintenant ce n’est que du bonus.

Patrick Auroux (président Fronton) : L‘objectif maintenant, c’est le bout de bois ! On aimerait aussi être en Championnat de France, mais pour cela il faut être meilleur demi-finaliste. Nous avons d’ores-et-déjà réalisé une très bonne saison, tout le monde est a féliciter. 

Jérome Léon (capitaine Fronton): il fallait rester concentré jusqu’au bout car on les avait rencontré deux fois en poule, et à chaque fois, ils nous avaient bousculé jusqu’à la fin. On a un bon groupe, on ne va pas se prendre la tête, on va prendre les matches les uns après les autres, et on verra bien

Jean Abeilhou (supporteur de Reynies): Fronton mérite cette victoire, les deux équipes étaient au coude à coude sur ce match comme lors des deux rencontres de championnat. Je pense que Fronton est mieux armé, même si Reyniès avec ces deux balles de match, aurait pu l’emporter. Mais le club renaît de ses cendres, c’est déjà très bien de participer aux phases finales, c’est une belle aventure qui servira pour encore mieux construire la saison prochaine  

Mazères 19- 17 Mas d’Azil

C’était aussi un match très attendu entre deux équipes qui s’étaient jouées en poule. Le Mas d’Azil a fait une meilleure entame mais Mazères a réagi (6-6 à la 20ème). Des Mazériens qui suite à un ballon porté filent derrière la ligne inscrire le premier essai du jour, non transformé (11-6). Les Aziliens réduisent la marquent juste avant la pause (11-9). Le début du second acte est marqué par un essai de chaque côté (16-14). On comprend que personne n’a l’intention de lâcher. A part quelques coups, qui obligent l’arbitre à distribuer des cartons. Le match se terminera à 13 contre 12. Mazères enquille trois points, mais le Mas en fait autant (19-17). La fin du match est toujours tendue, mais plus rien ne sera marqué. Le Mas d’Azil s’incline, les armes à la main. Mazères passe ce tour, mais a perdu trois éléments (Catala, Perruchet et Clapier), qui pourraient manquer pour la demie.

12998264_1585001938481187_6086931236587573324_o
L’arbitre a vu rouge à plusieurs reprises (photo club)

Jimmy Marchandise (entraîneur Mazères) : Après un mois de coupure, les joueurs ont répondu présent à l’entraînement avec beaucoup de physique pour garder le rythme. Heureusement parce ré-attaquer sur un match éliminatoire, ce n’est pas l’idéal. On savait que ça allait être compliqué contre une belle équipe du Mas qui ne lâche jamais. Un match très accroché, normal pour un quart de finale, mais je pense que l’on aurait pu rendre quand même une autre copie. On s’est trop compliqué la tâche en voulant jouer tous les ballons surtout à certains endroits du terrain où on n’avait pas le feu. Du coup on se fait contrer. Dommage, le pied nous aurait permis de souffler, surtout quand on connaît la suite du match, terminé à 12, avec 3 cartons rouge sur des fautes bêtes mais pas méchantes. Ca reste du rugby, mes joueurs n’avaient pas l’habitude d’avoir 3 arbitres. Ça nous servira de leçon pour la suite . Enfin la victoire est là on est en demi-finale et j’espère qu’on donnera tout pour permettre aux 3 suspendus de rejouer cette saison, ils le méritent. On va travailler toute la semaine pour préparer au mieux ce match contre Fronton déjà. Ils sont favoris vu nos absences, mais un match ça se joue jusqu’à la 80ème minute.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here