4ème série : Boulogne-sur-Gesse champion de France !

0

Sous un ciel couvert mais avec une ambiance de folie, le stade Lapalu de L’Isle-Jourdain était l’antre de la finale du championnat de France de 4ème série. Boulogne-sur-Gesse ne voulait pas subir le même scénario qu’en territorial et une défaite aux tirs aux buts face à Mazères. Et se devait de sortir un gros match face à une équipe de Caudecoste, impressionnante pendant ces phases finales…(par VdC)

Boulogne maître dans les airs
Boulogne maître dans les airs (photo VdC ©RugbyAmateur.fr)

Malgré la pression, les deux équipes tentent de développer leur jeu, mais plusieurs fautes de mains gâchent de belles offensives au large, notamment du côté de Caudecoste. Laboisse profite des fautes lot-et-garonnaises pour débloquer la marque (3-0, 3’). Les défenses se resserrent, et les drops manqués de part et d’autre prouvent l’incapacité à casser les deux murailles présentes sur le terrain. Finalement, c’est juste avant la pause que les vert et noir vont prendre le match à leur compte, grâce à deux plaquages destructeurs, qui leur permettent de récupérer le ballon dans les 22 adverses. La défense se met à la faute, Pelou joue rapidement et va aplatir le premier essai du jour, non-transformé. 8-0, on joue la 38ème minute, score à la pause.

L’AOCB remet la main sur le ballon et semble avoir retrouvé du mordant. Mais sur sa première offensive de la seconde période, Boulogne stoppe net cet élan. Sur un beau mouvement des arrières, l’ailier boulonnais est stoppé en bord de touche sur les cinq mètres et les défenseurs se mettent à la faute. Bis repetita, Carde joue vite la pénalité et s’en va inscrire l’essai, non-transformé, 13-0. La supériorité entrevue se confirme. L’arrière de l’USB, dans tous les coups ou presque, casse plusieurs plaquages pour servir son deuxième-ligne pour un 2 contre 1 d’école (0-20, 53’). L’action se répète dans la foulée, avec cette fois-ci Cazaux à la conclusion (0-27, 55’). Les supporters haut-garonnais sortent la banda, ainsi qu’un striker, permettant à la sécurité isloise de réaliser un superbe plaquage, digne de Florian Firtz. Sur le terrain, Boulogne, peu perturbé par cette attraction, profite de la moindre erreur adverse pour enfoncer le clou. Caudecoste se dégage d’une mêlée sur ses 5 mètres par le pied de Dezalos, le ballon est récupéré sur la ligne des 22 mètres par Sabathier qui s’arrache et esquive deux plaquages pour aggraver le score, tout en se claquant au moment d’aplatir (0-34, 62’). Pour clore ce récital, Pelou va s’offrir un doublé après avoir remonté la moitié du terrain et pris de vitesse une défense dépitée (0-41, 68’).

sign-DSCN6389
Pelou et ses coéquipiers ont fini par faire plier la défense ciel et grenat (photo VdC ©RugbyAmateur.fr)

La messe était dite depuis longtemps, mais l’AOCB ne fermera jamais fermer le jeu, et sera récompensé en fin de partie, grâce à leur capitaine courage, Cortesi, qui permet à Dezalos de sauver l’honneur. La transformation ne passe pas, l’arbitre de siffler la fin du match. Les Lot-et-Garonnais avaient compris depuis longtemps que le bouclier partirait du côté de Boulogne. Boulogne clôture ainsi une saison quasi parfaite, exceptionnelle, dont il faut saluer le retour et la performance.

dubarry inscrit le 2ème essai
Dubarry inscrit le deuxième essai (photo VdC ©RugbyAmateur.fr)

Les réactions

Gilles dit « Gilou » Bourrust (co-entraineur de Boulogne) : Je ne réalise pas trop encore, parce que je ne pensais pas que ça se passerait de cette façon. Avec le respect que j’ai envers Caudecoste, qui a toujours joué, je me faisais un peu de souci parce qu’en championnat de France, ils s’étaient très bien comportés. On savait qu’ils avaient notamment une deuxième-ligne de bon niveau, leur 10 qui avait joué en Espoirs à Agen. Trente minutes difficiles avant de mettre le jeu en place, et ça bascule sur un essai avant la mi-temps qui nous fait du bien. Et puis, tout s’est enchaîné. Ca reste une finale, c’est comme ça, à un moment donné ça bascule pour une équipe ou pour l’autre. Je pense que tout ce qu’on a fait, c’est quand même positif, on a joué un bon rugby pour faire plaisir au public. C’est la première fois en tant qu’entraîneur, que je suis champion de France, je l’avais été joueur, et là ça faisait 15 ans que je courais après. Peu importe le niveau, on prend quand même du plaisir, le rugby c’est comme ça. J’en profite, car je veux remercier RugbyAmateur, pour tout ce que vous faites, le média, le lien pour les clubs amateurs., merci !

David Boudey (co-entraineur de Caudecoste) : Grosse déception, si près du but. Après on a rien à regretter, on a donné ce qu’on pouvait. On avait prévenu, il fallait être vigilant sur les pénalités, on se fait secouer parce qu’on ne regarde pas la pénalité, ça joue vite, ça vient aplatir. Derrière on reprend un essai pareil en début de deuxième, et puis après on n’a pas le mental suffisant pour remonter. C’est là où ça pêche. Physiquement, je pense qu’on les tenait quand on a fait le coaching à la 25ème minute de jeu. Si on marque, ça bascule dans l’autre sens. Et là, il y a 41-5, je pense que c’est lourd.

le coach de Caudecoste, David Boudey, les larmes aux yeux, tente de consoler les siens
Le coach de Caudecoste, David Boudey, les larmes aux yeux, tente de consoler les siens (photo VdC ©RugbyAmateur.fr)

P. Cortesi (capitaine de Caudecoste) : Là, le ressenti, c’est compliqué. On savait qu’il fallait serrer les dents, dès le début, qu’il fallait les tenir et laisser passer l’orage. On a su le faire en première mi-temps, mais après on a pensé que c’était fini, et au contraire, ils ont remis un coup de collier. Nous on n’a pas su se relever assez tôt pour les contrer. Mais bon, c’est beau d’arriver en finale. Ça conclut une bonne saison.

L. Lombard (deuxième-ligne et capitaine de Boulogne) : Très heureux ! Après cette finale du comité perdue aux tirs aux buts, on s’est ressaisi. On a fait des phases finales de championnat de France abouties et complètes. Aujourd’hui, c’est le résultat de toute cette saison, des entrainements, de travail. Je suis fier pour nous, les joueurs, ceux qui continuent, ceux qui vont arrêter. Fier pour les supporters, pour les dirigeants, et pour tous ceux qui se sont investis pour nous. On le leur rend bien.

Y. Laboisse (demi de mêlée de Boulogne) : Très content. Ça a été juste au début, je me suis fait mal au genou, c’était difficile de buter. Après, sur le match, d’entrée on s’est bien débrouillés, on a fait ce qu’il fallait, toute l’équipe était sur un bon tempo. Je pense qu’on va bien fêter ça, le club l’attendait depuis un long moment ce titre !

Pascal Monferran (co-entraineur de Boulogne) : C’est une joie immense, immense. C’est mon premier titre de champion de France, je courais derrière depuis 1998, l’année où on avait perdu la finale d’un point avec les juniors Reichel de Lombez-Samatan dont j’étais le coach. On s’était promis, avec les vieux grognards de cette époque, de venir chercher le titre avec Boulogne. Et c’est chose faite. Je suis très heureux pour eux, très heureux pour les joueurs, pour les dirigeants, pour la ville de Boulogne, qui attendait ce titre depuis plus de 112 ans. Voilà, maintenant on rentre quand même dans le cercle fermé des champions de France, même si on ne réalise pas encore. On a fait un bon match. Sur le contenu il n’y a pas grand-chose à dire, ils ont vraiment appliqué les consignes et le système de jeu qu’on voulait mettre en place contre cette équipe de Caudecoste. On avait décidé de les user devant, avec la conquête en touche qui est notre point fort. On avait décidé aussi de taper dans le milieu du terrain. Et puis en deuxième mi-temps, avec l’appui du vent, c’était plus facile de mettre notre jeu en place. Un jeu de passes, un jeu de mouvement, un jeu qu’on a essayé de pratiquer toute la saison. On a quand même marqué plus de cinq cent points en peu de matchs de championnat. Aujourd’hui, il y a eu du plaisir sur le terrain, dans les tribunes, partout. J’ai quand même une pensée pour l’équipe de Caudecoste qui échoue près du but, j’espère qu’un jour ils connîitront aussi la victoire.

Jérôme Caunes (co-entraineur de Caudecoste) : Si près et si loin à la fois oui, c’est une bonne formule. On est tombé sur une très très belle formation, complète dans toutes ses lignes, et qui a su gérer ses temps faibles. Alors que nous, au contraire, on n’a pas su jouer et marquer quand on n’était pas loin des lignes. Pour espérer quelque chose, il aurait fallu faire le match parfait, et malheureusement on n’a pas eu les capacités physiques et mentales pour tenir 80 minutes au rythme qu’ils nous ont imposé. Pour la saison prochaine, a priori, Périgord Agenais repart en brassage 3ème/4ème série ; pour l’instant on n’a pas d’objectif, on va essayer de repartir, de remotiver les gars. La déception, il faut la digérer après un parcours comme ça. Il faut structurer et renforcer le club dans toutes ses lignes, pour essayer de revenir l’année prochaine.

sign-DSCN6497

sign-DSCN6487

La feuille de match

Au Stade Fernand Lapalu de L’Isle-Jourdain (32) :
Alliance Ovalienne Caudecostoise en Brulhois 5-41 US Boulonnaise
Arbitres : François Bouzac, assisté d’Aurélien Carillet et Fabrice Hand à la touche (comité Alpes) ; 4ème arbitre : Jean-François Tauziet (comité Armagnac Bigorre)

Pour Caudecoste : 1 essai de Dezalos (80’)
Pour Boulogne-sur-Gesse : 6 essais de Pelou (38’, 68’), Carde (46’), Dubarry (53’), Cazaux (55’), Sabathier (62’) ; une pénalité (3’) et 4 transformations (53’, 55’, 62’, 68’) de Laboisse
Cartons blancs : Pelou (22’, anti-jeu), Niccoli (78’, anti-jeu)

Les compositions

Caudecoste : Chappert ; Goulesque L., Burgain, Duchamp, Solans ; Dezalos (o), Tardin (m) ; Pastor, Belloc, Zava ; Mitchenku, Cortesi (cap) ; Pujol, Fournial, Duolle
Remplaçants : Lajunta, Gervais, Popek, Piasentin, Pinard, Goulesque C., Crema
Entraineurs : David Boudey et Jérôme Caunes
Buteurs : Dezalos (drop : 0/1), Chappert (pénalité : 0/1), Gervais (transformation : 0/1)

Boulogne-sur-Gesse :
Pelou ; Cazaux, Zanaboni, Glen, Sanchez ; Carde (o), Laboisse (m) ; Vanzo, Pieropan, Cassagne ; Dubarry, Lombard (cap) ;Lovato, Carneiro, Beyria
Remplaçants : Lorente, Desplas, Baqué, Maumus, Doucède, Niccoli, Sabathier
Entraineurs : Pascal Monferran et Gilbert « Gilou » Bourrust
Buteurs : Laboisse (pénalités : 1/2, transformations : 4/6), Zanaboni (drop : 0/1)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here