3ème série – RCQF, Royal Collectif Qualifié pour la Finale

1

C’est sur les installations du stade Léo Lagrange de Bellac, au cœur de la Haute Vienne, que l’avenir de Quint et Palaiseau se jouait hier. L’objectif unique pour les deux formations était la qualification pour une première historique. Le soleil est au rendez-vous, accompagné d’un vent qui aura son importance.

quint palaiseau 2014 (3)
Sous l’œil de Benoît Laurens, les vert et noir lancent leur jeu…

Quint a le vent dans le dos lors de cette première mi-temps, et occupe le terrain. Palaiseau n’hésite pas à relancer par l’intermédiaire de sa ligne de trois-quarts, mais la défense des Haut-Garonnais reste hermétique. A la 12ème minute, Désirat transperce le rideau défensif adverse et sert Daudigeos qui s’en va inscrire le premier essai du match, transformé par Eychenne. Avec l’appui du vent, les fonsegrivois tenteront 3 autres pénalités hélas sans succès. Le reste de la première mi-temps est marqué par des attaques successives des deux équipes toutes deux bien en place, et infranchissables. C’est donc sur le score de 7 à 0 en faveur de Quint que la mi-temps est sifflée.

Le début de la seconde période est clairement à l’avantage des vert et noir. Et sur une faute des franciliens, Anton ajoute 3 points au compteur. A 10-0, Quint fait un premier break, mais Palaiseau occupe bien le terrain et sur un renversement, Gadiri s’en va inscrire le premier essai des siens, mais non transformé (10-5). Dans les minutes qui suivent Quint inscrit un drop en situation d’avantage par l’intermédiaire d’Eychenne, mettant à l’abri son équipe d’un essai transformé. Les minutes défilent donc à l’avantage des Haut-Garonnais, les deux équipes se neutralisent. Mais à la 75ème minute, Palaiseau inscrit un second essai grâce à son pilier Goin. Nalat transforme, il n’y a qu’un seul petit point d’écart à cinq minutes du terme. L’intensité dans le combat, à chaque ruck, augmente encore d’un niveau. Mais Quint-Fonsegrives parvient à acculer les franciliens dans leurs 22 mètres. A la suite d’un ballon porté, Bousquet délivre les siens en inscrivant l’essai salvateur quasiment sur le gong. La transformation sera ratée, mais reste anecdotique puisque l’arbitre sifflera la fin de la rencontre, faisant chavirer de bonheur les supporters venus en masse. Quint-Fonsegrives peut savourer, la performance est à la hauteur de l’évènement. Les pensées de l’équipe et des supporters vont à Ludovic Nicolas et Aurélien Gayraud tout deux blessés au cours de la partie. Nous leur souhaitons un bon rétablissement.

Résumé et photos par Atrupas

Dernière minute : La finale se jouera à Conques-sur-Orbiel (11) contre Vallespir (66)

Réactions

David Itier (capitaine habituel Quint Fonsegrives, blessé pour ce match)

Partis dans l’inconnue la plus totale, on ne connaissait pas Palaiseau et on découvrait le charme d’une demi-finale de championnat de France. C’est une journée de bonheur total avec cette qualification en finale, on n’arrive pas a réaliser. Sur le pré, c’était un match très engagé mais on a rien lâché pendant 80 minutes et on l’a fait ! Reste une marche à gravir et quelle marche. Je félicite tout le club. Les joueurs sont des grands bonhommes, il y a des coachs extraordinaires et des supporters qui nous ont fait vibrer autant qu’on les a fait vibrer. C est énorme ! Le RCQF est une grande famille et mérite tout ce qui lui arrive. Sur un plan personnel j’étais blessé et je remercie les gars qui m’offrent le plus beau des cadeaux puisque je serai apte pour la finale. Rendez-vous dimanche prochain pour espérons-le un bonheur total. Au nom de tous les joueurs, je tiens également à remercier le SC Bellac pour cet accueil chaleureux.

Vincent Bernez Vergniole (capitaine Quint Fonsegrives)

C’est fait on est en finale mais que ce fut dur. Cette victoire reflète la solidarité d’un groupe, d’une “famille”qui n’a rien lâché durant 80 minutes. Le match fut très serré jusqu’au coup de sifflet final avec un très beau rugby pratiqué par les deux équipes. En première mi-temps, avec l’aide du vent, on arrive à marquer un essai transformé. Ensuite, on n’arrive plus à scorer sur nos moments forts à cause de la très bonne défense de Palaiseau. En seconde mi-temps, contre le vent, nous avons un peu plus dominé et nous avons été récompensés d’une pénalité et d’un drop contre deux essais pour les Parisiens. Il restait quatre minutes et le score était de 13-12 pour nous. Les dernières minutes furent très tendues et on finit par inscrire l’essai qui libéra tout le monde. On peut être tous très fier de cette victoire. Points négatifs, on perd Nicolas Ludovic et Aurélien Gayraud (Corki) sur blessure. Un grand bravo à tous les acteurs de ce match, à notre adversaire Palaiseau, entraîneurs et dirigeants et les supporters encore plus nombreux que la semaine dernière pour leur soutien et encouragements pendant tout le match. Cette aventure est vraiment très belle et il nous reste 80 minutes contre le champion du Pays Catalan l’Entente Vallespir XV pour aller chercher ce bouclier et le ramener au RCQF.

Arnaud Georgel (talonneur Quint Fonsegrives)

On a pris le match par le bon bout en mettant beaucoup de pression sur tous les porteurs de balle. Ca a souri par un bel essai même si on en laisse beaucoup en route ce qui ne nous a pas permis de nous mettre à l’abri. Du coup Palaiseau a tout mis dans la bataille revenant même à 13 à 12 à dix minutes de la fin. Personne n’a rien lâché en défense et un dernier essai au coup de sifflet final a délivré toute l’équipe. Une journée formidable qui a commencé très tôt vers 6h00 et a fini très tard… On est très heureux de vivre cette formidable aventure tous ensemble. Spéciale dédicace aux meilleurs suporters qui ont fait le deplacement et qui nous ont permis de passer ce tour. Rendez-vous en finale où il va falloir se surpasser.

quint palaiseau 2014 (2)
Nouvelle scène de joie collective pour Quint-Fonsegrives. Objectif titre désormais !

 

 

 

1 COMMENTAIRE

  1. Félicitation à vous de la part de Marssac XV , et un énorme merde pour la finale . Finale que, au passage, j’avais prédit a votre coach lors de notre demi pyrénéenne 🙂

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here