32èmes fédérale 3 – Navarrenx – Saint-Girons, le bon coup au pied des remparts

0

La dernière fois que les Saint-Gironnais étaient entrés sur un terrain pour un match de phase finale, c’était pour soulever le bouclier de champion de France Honneur en juin dernier. Depuis, l’eau du Gave avait coulé sous les ponts. Pour ce 32ème de finale aller, le Stade Navarrais, valeur sûre de fédérale 3, recevait des couserannais, certes promus, mais toujours ambitieux. Et malgré l’avantage du terrain, bien malin était celui qui parvenait à pronostiquer un favori pour cette rencontre. Les joueurs de Navarrenx avaient en effet terminé 3ème de la poule 14 (69 points) derrière les solides équipes de Rion et Soustons, tout comme les Ariégeois, troisièmes de la poule 12 (et 69 points aussi). Le début des phases finales promettait, aux abords des remparts si chers à Vauban, sous un beau soleil, et devant une tribune du stade Darralde particulièrement bien garnie. Qui des Ariégeois ou des Béarnais allaient sortir vainqueurs de ce premier acte ? …(Résumé et photos Smithers)

pastedImagefile3

On comprend rapidement qu’il n’y aura pas de round d’observation quand M. Dubouch libère les 30 acteurs de ce match. En effet, Navarrenx rentre dans sa partie sans se poser de questions et prend le jeu à son compte dans les premières minutes. Alternant jeu au près autour de Lacurte, et tentative de prise du centre du terrain, les locaux attaquent fort, mais sans trouver la faille. Les visiteurs contiennent ces assauts, sans paniquer et répondent immédiatement. Dès la 12ème minute après plusieurs séquences de jeu, Bocchese déborde en bout de ligne, joue son duel face à l’arrière Strey, qui sauve les siens par un geste défensif de grande classe. Dans la foulée, les Saint-Gironnais, plus efficaces sur ruck, récupèrent le ballon et l’écartent immédiatement. Caubère, par une astucieuse diagonale trouve son ailier Bonzom qui s’en va marquer sous les poteaux. Lazerges ne se fait pas prier pour bonifier. Les visiteurs ont tiré les premiers (0-7, 15ème).

Les Vert et Blanc remettent immédiatement la pression dans le camp des Noir et Vert. Durrieu craque, et écope d’un carton jaune pour un placage haut sur Strey venu du fond du terrain. Sur la pénaltouche qui suit, Navarrenx fait étalage de toute sa science de l’alignement et libère un ballon propre pour les ¾. Sur une très belle combinaison en première main, Espoeys perce plein champ dans les 22 et transmet dans la chute à son centre Marimbordes qui plonge en but. Les Navarrais n’ont pas perdu de temps pour répondre. Strey expédie le ballon entre les barres et remet tout le monde sur la ligne de départ (19ème, 7-7).

pastedImagefile1
Navarrenx n’aura laissé que des miettes à ses adversaires sur les phases de conquête

Les Saint-Gironnais étaient attendus sur leur capacité à multiplier les temps de jeu et les phases de conservation. Ils répondent présent malgré quelques approximations et mettent la ligne de défense locale à la faute. Lazerges convertit en points face aux perches (23ème, 7-10). On se rend coup pour coup dans cette première mi-temps, les locaux, sont impressionnants en conquête, mettent à leur tour les hommes de Lionel Heymans à la faute. A 5 mètres de la ligne, sur une action dangereuse, Estaque ralentit un ballon chaud. Il offre trois points à Navarrenx et part se rafraîchir 10 minutes (30ème 10-10). Avant la mi-temps, Saint-Girons enquille 3 nouveaux points pour une faute de Laulhe (10-13, 39ème). C’est sur ce score que l’officiel de la rencontre permet aux 30 acteurs de souffler. Si Navarrenx domine en conquête et répond présent dans le combat proposé par les visiteurs, la succession de phases de jeu et le déplacement rapide des Ariègeois font mal aux locaux.

Navarrenx revient au courage…

La seconde mi-temps repart sur les mêmes bases que la première période. La tension augmente, les fautes de mains se font plus nombreuses et le jeu au pied de déplacement prend plus d’importance, offrant par la même occasion des ballons de relance des deux côtés du terrain. Navarrenx pousse, s’installe dans le camp vert et noir mais tarde à conclure. Un rush du capitaine Tauzin permettra d’y voir plus clair à la 60ème : une faute ariègeoise offre l’égalisation à Strey (61ème, 13-13)

pastedImagefile2
Lazerges dégage, Maysounave décolle

Le match semble se jouer à la 66ème minute quand sur un ballon de récupération, L.Rietbroek, très actif, prend le trou et sert son centre Durrieu qui termine dans l’en-but. Même sans transformation, Saint-Girons prend un avantage important (66ème, 13-18). On pense les locaux abattus et résignés. Mais c’est sans compter sur leur envie et leur hargne. Sur une pénaltouche, à trois minutes du terme de la rencontre, Chaubert auteur d’une bonne entrée, s’arrache et s’effondre dans l’en but (78ème). En moyenne position, Espoeys a la transformation de la gagne au bout du crampon, mais voit le ballon fuir les poteaux (18-18). C’est donc sur un score nul que se termine ce 32ème de finale, animé, et plaisant, mais c’est Saint-Girons qui fait la bonne opération. L’équipe de Navarrenx, organisée et courageuse, a prouvé en revenant au score, qu’elle avait de la ressource. Suffisant pour un exploit ce dimanche en terre ariégeoise ? Le rendez-vous au Luc vaudra d’être suivi attentivement…

pastedImagefile
Gros choc en perspective pour le match retour

Les réactions 

Guillaume CAMPS, entraîneur du Stade Navarrais : « C’était une équipe très en place, assez dense, on a livré une grosse bataille dans l’engagement. On va aller là-bas pour gagner, on va bosser sur ce qui a fait défaut… peut être qu’au niveau de l’événement on a été un peu fébrile. On n’a peut-être pas su prendre la profondeur correctement, ça montait très vite en face et on n’a pas su se sortir de cette zone du dix. On va travailler ça cette semaine. Il y avait la place de passer, mais honnêtement ils ont fait les choses correctement en face, il y a beaucoup de maîtrise. Cette maîtrise nous a fait défaut et on est sanctionné cash. En première mi-temps ils viennent chez nous 4-5 fois et marquent systématiquement. Nous ça a été plus compliqué. Ils tiennent bien le ballon, ils nous ont mis en difficulté, mais on n’a rien lâché. On va y aller la bave aux lèvres et jouer les trouble-fête dimanche. »

Lionel HEYMANS, entraîneur de Saint-Girons : « Sentiment mitigé parce qu’on fait la course en tête tout le match et être rejoint à la fin, c’est sûr que ça ne fait pas plaisir. Mais faire match nul à l’extérieur, on ne va pas se le cacher, c’est un bon résultat. Au moins on reste maître de notre destin. On savait qu’ils nous feraient des ballons portés même s’ils n’avaient pas de gros gabarits, ils se sont beaucoup appuyés dessus. Maintenant récup’ parce que ça a tapé, il y a eu beaucoup de vitesse. On va récupérer. Le secret des phases finales c’est ça, la récupération et un bon groupe. Aujourd’hui on a eu deux joueurs qui ont déclaré forfait le matin, mais ça ne se voit pas trop. On a une bonne profondeur de banc de 25-26 joueurs qui peuvent jouer et qu’on peut faire tourner. Les axes de jeu pour le retour ? C’est ce qu’on a vu aujourd’hui : conserver le ballon, faire des séquences longues, car il a fallu du temps pour les mettre en difficulté. C’est une équipe très joueuse. C’est plaisant à jouer, pas de tricherie, je me suis régalé. La suite maintenant ? Pas d’objectif, non, mais de la gourmandise…on aime ça. On est hyper compétiteurs. On est là pour gagner des matchs, pas pour faire plaisir, même si le public se régale. On veut passer des tours, passer d’abord celui-là avant de se projeter sur autre chose. Mais la vue d’un derby ariègeois (potentiellement contre Saverdun) pourrait faire saliver le trésorier (rires)

Laurent Rietbroek, 3ème Ligne du SGSCC : « Bon résultat, parce qu’on a un paquet de mecs absents en cette fin de saison. On trouve une équipe qui nous ressemble beaucoup en face, très solide chez elle, avec une défense très en place. On a réussi à poser le jeu. On est très content. Ils avaient une grosse défense devant, il sont très vaillants. Il ne fallait pas non plus leur laisser la place derrière on l’a vu. C’était très complet. Maintenant il va falloir être plus précis sur tout ce qu’on va faire, surtout en défense, car on s’est un peu troué cet après-midi par moments. »


Feuille de match

A Navarrenx (28/04/2019) – Stade Darralde – Navarrenx et Saint-Girons font match nul 18/18. (Mi-temps 10/13)
Arbitres: Olivier Dubouch assisté de messieurs Laurede et Dayre.

Navarrenx : 2 essais : Marimbordes (19e), Chaubert (78e) 1T(19e) 2 P (33e, 61e) Strey

Saint-Girons : 2 essais : Bonzom (15e), Durrieu (66e), 1T (15e), 2P (23e, 39e) Lazerges

Cartons jaunes : Saint Girons : Durrieu (19e), Estaque (30e) / Navarrenx : Laulhe (39e)

Evolution du score : 0-7 / 7-7 / 7-10 / 10-10/ 10-13 MT 13-13 / 13-18 / 18-18

STADE NAVARRAIS : Strey – Espoeys, Marimbordes, Puntous, C. Loustau, (o) Boucau, (m) Lacurte – Tauzin (cap), Maysounave, F. Loustau – Laulhe, R. Loustau – Mehats, Sarres, Chapar. Sont entrés en jeu : Matheu, Sagardoy, Chaubert, Erramuzpe, Blanc, Urruty, Dutaret – Entraineurs : Camps Guillaume, Lasserre Bertrand

SAINT-GIRONS : Zorzi – Bonzom, Durrieu, Bocchese, Palobart, (o) Caubère, (m) Lazerges (cap) – Augistrou, L. Rietbroek, T. Rietbroek – Pujol, Jaen – Valente, D. Pons, Estaque. Sont entrés en jeu : Gomes, Soum, X. Pons, Roudière, Lagerle, Lacroix, Siret – Entraineurs : Heymans Lionel, Tessarotto Benoît

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here