2ème série – Villefranche-de-Rouergue a de l’avenir

0

Dans une poule assez homogène, pour truster la première place et prétendre à la montée directe, il fallait faire preuve de régularité dans ses résultats. A ce petit jeu, c’est Villefranche de Rouergue qui a remporté la guerre d’usure. Avec quatre défaites seulement pour 14 victoires, les Aveyronnais ont su faire le dos rond parfois, mais surtout imposer leur jeu dans les moments clés de cette saison qui restera forcément mémorable. Ce dernier match et derby remporté dimanche dernier 14-25 à Viviez, a permis d’officialiser ce qui était déjà acté depuis une semaine à 99,99% : la montée en 1ère série. Une réussite qui démontre la volonté de tout un club de progresser et se structurer. La belle ville de 12 000 habitants méritait bien d’avoir une équipe à un meilleur niveau. Réactions…

10363646_1095107990509754_7870082974360717773_n
Les joueurs saluent les supporters. L’équipe Une monte, et l’équipe réserve est qualifiée. Objectifs atteints, en attendant peut être mieux…(photo club)

Cyprien Alcouf (talonneur et capitaine) : « C’est l’aboutissement d’une année, on a pris match après match. Notre groupe est devenu de plus en plus solide devant, et nos arrières n’ont cessé de progresser. Contre Viviez, on a pris le score rapidement avec des essais de nos trois quarts. Ce n’est jamais facile de jouer un derby, encore plus contre Viviez qui n’avait plus perdu à la maison depuis 2 ans. Maintenant, on se plonge sur la deuxième partie du championnat à savoir les phases finales, en espérant aller le plus loin possible. Je ne vous cache pas que la troisième mi-temps a été sympa. Pour la petite histoire, on s’est fait inviter dans un bar à Villefranche par un sponsor ! »

Philippe Bouchaud (co-entraîneur) : « Forcement, tout le club, les joueurs, nous, les supporters, sommes content de cette montée en première série qui était notre objectif de début de saison. On a eu un effectif imposant car nous avons pu proposer deux équipes. C’était également un choix de la part de notre président. En ce qui concerne le match de Viviez, on fait une très belle entame de match, 20-25 minutes où on met notre jeu en place. On loupe deux essais mais on met l’adversaire à la faute, on obtient 4 pénalités que notre numéro 10, qui a été très bon, a converti. Viviez a recollé au score en début de deuxième mi-temps. Mais 20 minutes avant la fin du match, on a remis la main sur le ballon, et on a marqué un essai par notre numéro 8. Autre satisfaction, les 7 remplaçants sont rentrés en jeu, et même un jeune de 18 ans qui faisait son premier match à ce niveau. Je tiens sincèrement à remercier le club de Vivez qui nous a très bien reçu, un très bel accueil. Ce ne sont plus les mêmes derbys que par le passé dans ce domaine, et c’est tant mieux. Pour la saison prochaine, on va garder le maximum d’effectif, mais pour le moment on va se consacrer sur les phases finales où on va tout faire pour bien y figurer. »

villefranche rouergue
Une bonne ambiance sûrement pas étrangère aux bons résultats de tout un groupe

Etienne Pouilly (2ème ligne) : On montait en puissance depuis 3 matchs et on voulait garder cette dynamique à Viviez. C’est chose faite. On a fait une première mi-temps parfaite en envoyant beaucoup de jeu, comme on a l’habitude de le faire. Luc Lafon précis au pied a su concrétiser notre domination et Raphaël Feral marque un bel essai en 2ème mi-temps. Enfin on monte, ça fait longtemps que le club l’attendait. On est un groupe jeune, la plupart des joueurs ont été formés à l’école de rugby de Villefranche et cette montée arrive au bon moment. Place aux phases finales maintenant, ce ne sera que du bonus et l’objectif est simple : faire mieux que la saison dernière !

Benjamin Cabrié (demi de mêlée) : Tout le monde l’attendait et nous y sommes enfin parvenus. Cette montée vient récompenser les gars qui ont bossé tout au long de la saison. Et nous ne pouvions pas mieux finir que sur un derby face à Viviez. Comparé aux années précédentes où nous avions tendance à rentrer crispé sur le Crouzet, là, les gars y sont rentrés sereins mais toujours en gardant en tête que la victoire était la seule issue. Un bon travail devant, de jolies envolées derrière, mais des actions avortées par des fautes de main. Notre buteur Luc Lafon a fait le nécessaire au pied, en profitant des fautes adverses. Le superbe essai de notre numéro 8 Raphaël Féral fait énormément de bien et relâche la crispation ressentie autour du stade. Je tiens à féliciter l’ensemble du club, joueurs, coachs et dirigeants d’avoir mené à bien les équipes 1 et 2 vers la première série. Une page se tourne, maintenant place aux phases finales que j’aurai le plaisir de jouer après une longue absence.

villefranche rouergue fabries
La montée assurée, l’Avenir compte bien relancer tous ses ballons vers un titre (photo C. Fabries)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here