2ème série – La Barguillère revient de l’eau de là

0

Le complexe sportif de Bruguières a vu déferler une vague jaune et bleu, ainsi qu’une autre, verte. les supporters sont venus en masse pour cette finale qui promettait la montée pour le vainqueur. Double challenge donc pour La Barguillère et Villefranche de Rouergue,.. (par Jonah Lomu)

11146413_935862119767676_4101834715269694058_o
Une entame en faveur des jaune et bleu (photo Soso)

La première mi-temps est à l’avantage des Aveyronnais, qui concrétisent par un essai de leur capitaine Benjamin Cabrié. Mais La Barguillère se resserre en défense, et fait parler sa puissance devant. Les Ariégeois marquent deux pénalités, et ne relâchent pas leur étreinte sur le match. Ils sont tout près de marquer un essai mais peu avant la mi-temps, c’est Bouchaud pour Villefranche, qui se montre aussi vif qu’opportuniste pour aller aplatir entre les poteaux. Un essai transformé qui porte le score à 15-6 pour les jaune et bleu, score à la pause.

11188272_935876206432934_8008738518997422481_n
Gros combat devant (photo Soso)

Mais la pluie va réveiller les joueurs à la grenouille, et le terrain gras favorise des groupés pénétrants que la Barguillère affectionne. Villefranche beaucoup moins, s’y épuise à contrer courageusement ses mauls bien structurés. Les Aveyronnais sont sanctionnés et reçoivent même un carton jaune. Delpech le buteur ariégeois capitalise et permet aux siens de revenir à 9-15. Le vent a tourné au propre comme au figuré, et les avants de la Barguillère vont sonner la charge pour inscrire un essai qui permet de revenir à un point. Delpech transforme, 16-15, il reste 20 minutes à jouer. Villefranche tente de renverser une tendance que l’on pense inéluctable. La pluie ne favorisant pas forcément leur jeu de mouvement. La Barguillère fait le dos rond, et défend avec autant d’acharnement que de discipline leur ligne, n’offrant aucune occasion à l’arbitre de siffler une quelconque pénalité. Au contraire c’est ce diable de Delpech qui aura la dernière occasion au bout du pied, et offre trois points de plus à son équipe. Victoire finale 19-15 et la montée qui s’était dérobée pour 0,53 point est acquise avec panache et un joli bout de bois. Benoît Vergé était un co-entraîneur heureux : “On revient de loin quand on voit la saison que l’on a vécu. Mais c’est encore plus beau. Je suis fier de ce groupe”. Benjamin Cabrié, le capitaine de Villefranche analysait cette défaite avec du recul ” C’est une triste journée pour nous. On est bien rentré dans la partie, nous avons marqué tous nos points en première mi temps. Comme les matchs derniers. Mais au retour de la pause, nous avons eu une passe difficile où nous nous sommes encore endormis. Quant à nos adversaires, ils étaient plus motivés, et à la suite de plusieurs pénalités et d’un essai, ils sont passés devant d’un point. Jamais sifflés et souvent à terre pour casser nos phases dynamiques, c’est avec regret qu’on laisse filer ce bouclier qui aurait été la cerise sur le gâteau, pour conclure notre belle remontée cette saison. Nous avons cependant rencontré une équipe structurée en défense, avec un pack solide. Une belle aventure qui ne se termine pas de la meilleure façon, mais nous en tirerons des leçons. Place maintenant au championnat de France. Merci encore une fois à tous les supporters, dirigeants et surtout entraîneurs pour leur travail, leur soutien. Nous ne sommes pas prêt d’oublier cette belle 11161339_10206451608271941_1804048003467329909_naventure”. Le mot de la fin à Manu Baqué, un des maîtres à jouer des Ariégeois : “un titre arraché, c’est bien le terme, à l’envie car on couru après le score suite à l’avantage pris par Villefranche. Mais on revient et ensuite on a eu une défense irréprochable. C’est une joie extrême pour nous mais aussi pour tous les sympathisants du club, venus en nombre”.

Le titre et la montée pour la Barguillère, l’Ariége se réserve de nouveaux beaux derbys la saison prochaine. Pour Villefranche, équipe jeune et et en devenir, il faudra compter sur eux aussi pour le prochain exercice. En attendant, place maintenant au Championnat de France, où sans nul doute, ces deux formations feront bonne figure.

11026130_935875603099661_4024860000811666968_n
Le rideau défensif de la Barguillère est devenu imperméable en deuxième mi-temps
barguillère
La Barguillère champion 2015

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here