2ème série (1/4 de finale) – Carbonne en demi…mesure face à Briatexte

0

Vent dans le dos, Briatexte occupe le terrain d’entrée, et imprime le tempo. Les ailiers tarnais Casse et Judd Antoniotti ont des fourmis dans les jambes. Fort logiquement, cette domination leur permet d’obtenir deux pénalités. Mais Khattou, rate la première aux 50m, puis la deuxième, mieux placée aux 22 côté droit, qui passe à côté. Les intentions de jeu sont là, mais quelques imprécisions ou excès de précipitation font avorter les attaques. Carbonne sort un peu la tête de l’eau, vient dans le camp adverse et obtient une pénalité qui sera trop courte. Sur le renvoi long porté par le vent, Querre commet un en-avant. Sur l’action qui suit, Judd Antoniotti ajuste un drop de 35m pour Briatexte (3-0, 19ème). Querre, en bon leader, réveille ses troupes par une charge dévastatrice dans l’axe du terrain. Quelques instants plus tard, Vicente, le talon de Carbonne sonne la charge à son tour, perce, les 3/4 sont au relais, le ballon va à l’aile, mais l’arrière El Balkaoui se fait projeter en touche. Les impacts sont rudes. Vicente, le centre de Briatexte fait les frais d’un raffût appuyé et doit quitter ses camarades de jeu, lèvre ouverte. Briatexte domine. En fin de mi-temps, le club du Tarn impose un gros défi à son adversaire, à coups de mêlées à 5 et de ballons portés. Dont un qui franchit la ligne, mais l’arbitre ne valide pas l’essai pour autant. Personne ne veut céder. Tapie (Carbonne) et Payrastre (Briatexte), deux piliers, reçoivent un carton jaune. Finalement, Briatexte concrétisera sa domination par une dernière pénalité face aux barres (6-0 à la pause). Début de deuxième mi-temps et renvoi direct en touche de Carbonne. Décidément, les hommes de Rémi Biaggini semblent fébriles. Briatexte obtient une pénalité à 40m côté gauche, mais Judd Antoniotti rate complètement sa tentative et assomme plusieurs taupes au passage. Qu’à cela ne tienne, Khattou prend le relais et enquille quelques instants plus tard (9-0). Même contre le vent, Briatexte continue à mettre la pression, joue dans le camp de Carbonne qui bafouille son rugby, et se fait sanctionner. Querre en fait les frais et va se reposer dix minutes sur le banc. D’où sortent les remplaçants pour apporter du sang neuf. Biaggini fait rentrer son impact player, Laurent Gennero. Crassous (Briatexte) est sorti dix minutes à son tour pour une faute au sol, il croise Querre qui fait son retour. Carbonne en profite pour débloquer son compteur grâce à Lapeyrade qui passe un coup de pied de 50m (9-3 à la 18ème).

Carbonne récupère le renvoi, développe une attaque tranchante mais tombe le ballon. Sur le contre Briatexte, combine bien entre Jean et Judd Antoniotti, mais se termine en touche. Querre, à peine rentré, est sanctionné pour une faute au sol, et reçoit un nouveau carton blanc. Briatexte sent qu’il faut faire l’effort et sur une poussée collective franchit la ligne, semble aplatir, mais l’arbitre ne valide toujours pas. Il reste dix minutes à jouer. Carbonne revient dans le camp tarnais petit à petit, sans vraiment utiliser le vent. Lapeyrade, d’un astucieux coup de pied rasant met en difficulté l’arrière garde de Briatexte. Touche à cinq mètres de la ligne adverse, Carbonne assure le lancer, Gonzalez envoie le ballon à Gennero, qui, comme d’habitude, joue son rôle de perce muraille à merveille. Essai ! Lapeyrade, ajuste la transformation et permet aux siens de prendre l’avantage pour la première fois du match (9-10, 72ème). La pression vient de changer de camp et Carbonne semble ragaillardi, à l’image de Querre, en fer de lance, et Gennero, qui sont stoppés à quelques mètres de la ligne. La fin de match est tendue, les corps sont meurtris. On procède aux derniers changements côté Briatexte pour tenter de remonter le terrain et jouer à la main. Mais Carbonne ne desserre pas l’étreinte, gratte un ballon précieux, et gagne en plus une pénalité face aux poteaux. Lapeyrade continue son sans faute, 9-13. Il reste deux minutes à jouer. Les verts de Briatexte, au courage, repartent de l’avant, emmenés par leur valeureux capitaine Payrastre. L’empoignade est virile, mais pas toujours correcte, puisque l’arbitre va distribuer trois cartons rouges avant de siffler la fin du match. Carbonne se qualifie à l’arrachée, sans avoir réellement maîtrisé son sujet. Pour Briatexte, le scénario est cruel. Les Tarnais ont plus perdu la qualif que Carbonne ne l’a emportée. Mais ce sont bien les Haut-garonnais qui disputeront les 1/2 finales le 27 avril prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here