1ère série – Ciel bleu et blanc pour L’Isle-en-Dodon

0

Devant un public venu en masse (environ 1500 spectateurs) et un soleil généreux, cette finale de première série a fait la part belle aux buteurs. Sainte-Foy-de-Peyrolières a livré un match plein d’enthousiasme, au point de bousculer le grand favori. Un match qui s’est joué sur des détails, mais qui récompense la régularité d’une saison accomplie pour l’Isle-en-Dodon…

l'isle en dodon sainte foy finale (5)
Un rude combat devant (photo Raoul Denax)

Sainte-Foy a dominé le premier acte et a scoré à chaque occasion, mais L’Isle-en-Dodon en a fait de même, en profitant de renvois mal assurés, sanctionnés par le pied de Daignan, le buteur ciel et blanc. A 9-9 à la pause, et vent de face, L’Isle-en-Dodon avait fait sans doute le plus dur. Ils prenaient d’ailleurs l’avantage en début de seconde période sur une nouvelle pénalité, et auraient pu creuser l’écart en négociant mieux un quatre contre deux. Sainte-Foy, toujours au contact, et très vaillant, se verra offrir la pénalité du match nul et des prolongations. Mais à la surprise générale, c’est le choix de la pénal touche qui est privilégié. Sans doute que les Foyens regretteront longtemps cette décision, car ils se faisaient contrer. Leur chance venait de passer, tout comme la dernière pénalité pour les Commingeois, puisque Daignan scellait le résultat en toute fin de partie. L’Isle-en-Dodon, au terme d’un match moins accompli qu’à l’accoutumée, touchait légitimement du bois, après une saison dominée de la tête et des épaules. Sainte-Foy pouvait être déçu de voir le titre lui passer sous le nez, mais pouvait aussi être très fier de sa saison, assortie d’une montée pas forcément prévue pour le promu.

l'isle en dodon sainte foy finale (3)
L’Isle-en-Dodon a été plus accroché que d’habitude, mais a su se sortir du piège tendu par Sainte Foy

l'isle en dodon sainte foy finale (8)

Olivier Charlas  (entraîneur L’Isle-de-Dodon) : On n’a pas fait notre meilleur match de la saison, mais peu importe la manière lors d’une finale, il faut la gagner. Sainte-Foy a fait une belle partie, il faut les saluer. On a une équipe jeune, 23 ans de moyenne d’âge, on a été un peu tétanisé je crois. Mais le point positif est qu’on est venus trois fois dans leur camp, et on marque trois fois. En deuxième mi-temps, on est un peu mieux, on prend le score. Mais en fin de match, on repousse un ballon porté, qui aurait pu nous faire très mal en cas d’essai. Au vu de la saison, c’est mérité, sur ce match, un peu moins, mais on a bossé dur depuis le début de saison. C’est ma quatrième année comme entraîneur, mais la première comme entraîneur d’une équipe Une (Olivier Charlas était à Lombez auparavant), et je suis très fier de tous les joueurs. J’ai été dur avec eux parfois, notamment après les défaites contre Montrdon et Aussillon, mais ils ont toujours répondu présents, et je les félicite. On atteint deux objectifs avec la montée et le titre, mais on va se remettre au travail pour bien figurer en championnat de France. 38 joueurs ont participé à l’aventure cette année, il y avait des déçus vendredi soir à l’annonce du groupe, donc on va essayer de faire profiter chaque joueur.

Christophe Cazes (co-entraîneur Sainte-Foy de Peyrolières) : Ca passe pas loin, on tourne à 9-9. Mais ce que je pointais du doigt depuis un petit moment s’est retourné contre nous, à savoir un manque de discipline répété. On mène trois fois au score, on met un quart d’heure pour marquer, et nous, on leur donne les points, trop facilement. L’Isle-en-Dodon n’a pas fait un grand match, mais a su le remporter, c’est ce qui compte. Avec le recul, on dira que c’était une grande saison, mais là, c’est encore la déception qui domine. Pour le village, ce sera une saison de plus, et pas une saison exceptionnelle. Alors que pour nous, les joueurs, le staff et les dirigeants, cette saison restera immense. Si on nous avait dit en début de saison qu’on monterait et qu’on jouerait une finale, on n’y aurait jamais cru. On aurait aimé toucher ce bout de bois, mais c’est ainsi. On va essayer de faire le meilleur parcours possible en championnat de France maintenant.

Gaëtan Marrou (3ème ligne L’Isle-en-Dodon) : Finale compliquée. Sainte-Foy nous a proposé beaucoup de combat mais on a su rester solidaires jusqu’au bout. Le jeu n’était pas forcément au rendez vous, mais une finale ça se gagne, point. Tout le club de L’Isle en Dodon méritait cette victoire, on a un groupe énorme. Maintenant place au Championnat de France !

Cédric Daignan (demi de mêlée et buteur L’Isle-en-Dodon) : On loupe complètement notre entame, Sainte-Foy nous a mis sur le reculoir avec l’appui du vent O tourne à la pause à 9 partout, après on a joué un peu plus mais Sainte-Foy n’a jamais craqué. C’était un match vraiment très engagé, rugueux sur les rucks. Je manque l’occasion de prendre un peu d’avance en faisant une Doussain ou une Bézy au choix, en étant à 25 m un peu à droite…pour pas dire en face. Après, ils reviennent chez nous, nous pilonnent,  mais on ne craque pas. Et ce match à suspense se termine comme ça. Je félicite les joueurs de Sainte-Foy pour cette belle finale. Cette victoire, on la dédie à Antoine évidemment notre premier supporter, toujours présent avec nous, et à tous les bénévoles lislois, merci à eux.

l'isle en dodon sainte foy finale (1)
Un bon état d’esprit qui a perduré même après la rencontre
Merci à Raoul Denax pour ses photos, et à Eric Duclos pour son assistance éditoriale très appréciée

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here