1/4 de finale Honneur Réserve – La Salvetat-Muret, comme on se retrouve

0

Deux équipes ayant évolué en poule 1 du championnat réserves Honneur se retrouvaient ce samedi à Cugnaux à l’occasion des quarts de finales. En effet, après avoir terminé premier de poule (14 victoires en 16 matchs), bénéficiant ainsi d’un weekend de repos, le Racing Club Salvetat-Plaisance recroisait la route du Rugby Club Muretain, passé pour sa part par les barrages (victoire 22-18 face au TUC) après une fin de saison en trombe (4 victoires consécutives). Lors de la phase régulière, le RCSP avait emporté les deux confrontations. Néanmoins, chacun sait qu’en phases finales, les compteurs sont remis à zéro et le classement importe peu : seule compte la vérité du terrain le jour J… (par Marco Matabiau).

D’entrée, La Salvetat-Plaisance prenait son rôle de favori à bras le corps et enchainait par ses avants. Un beau maul porté, bien piloté par le pilier Falzon (le fils du célèbre “Akhénaton”), progressait sur 20 mètres et procurait une pénalité aux jaune et bleu. Malheureusement pour lui, Vachon trouvait le poteau gauche (4è). Ce n’était que partie remise puisque quelques minutes plus tard, le même Vachon ouvrait la marque des 30 mètres en face (3 – 0, 9è). Du fait d’une météo pour le moins capricieuse, le jeu avait du mal à prendre de l’ampleur malgré certaines relances initiées par les arrières Raymond (Muret) et Villas (Salvetat). Au quart d’heure, Muret perdait Glaine, déjà incertain avant la rencontre du fait d’une blessure contractée la semaine passée en barrages face au TUC. Il était remplacé par Marques.

dig
Du fait d’une météo peu clémente, le combat d’avants a pris une place prépondérante (Photo RugbyAmateur).

Le combat au près se faisait plus intense. Muret réussissait à conserver sans toutefois se montrer réellement dangereux et La Salvetat peinait à mettre son jeu en place, le ballon ressemblant plus à une savonnette qu’à autre chose. Vachon ratait la cible des 40 mètres en position délicate (26è). On pensait atteindre la pause sur une marque inchangée, mais les Muretains donnaient un dernier coup de collier. Ils offraient au nombreux public présent une belle séquence de conservation suivie d’un ballon porté. La défense adverse se mettait à la faute et Raymond, des 15 mètres en face, remettait tout le monde à égalité aux citrons (3 – 3, 40è). Malheureusement, sur l’action, le capitaine Escudé se blessait à la jambe et devait quitter ses coéquipiers. Pandor sortait de sa boite pour le remplacer.

Muret capitalise, La Salvetat s’épuise…

De retour sur le terrain, les choses semblaient prendre une tournure différente. Muret tenait le ballon et obtenait une pénalité. Certes, Raymond échouait, mais un joueur salvetain, dans son en-but, commettait un en-avant à la réception du coup de pied. S’en suivaient une mêlée, un coup franc et un pilonnage en règle de la ligne. Au final, au prix de ce bel effort collectif, le RCM passait la ligne et prenait la tête (8 – 3, 48è). La Salvetat ne s’en laissait pas compter et repartait de l’avant. Une belle alternance entre le travail au près et la recherche des extérieurs permettait aux hommes du président Gadal de se retrouver à quelques encablures de la terre promise, mais Pelvet laissait échapper le ballon (54è). Dans la foulée, l’ouvreur De Giusti échouait dans sa tentative de drop (57è). Cette domination était néanmoins récompensée quand Vachon convertissait une pénalité consécutive à un maul effondré (8 – 6, 61è). L’artilleur jaune et bleu manquait cependant l’occasion de donner l’avantage aux siens des 40 mètres sur la gauche (66è).

Ce sont au contraire les Muretains qui repointaient le nez à la fenêtre. Ils remettaient la main sur le ballon, s’organisaient dans un nouveau maul porté et provoquaient la faute adverse. Raymond ne tremblait pas et redonnait cinq points d’avance à son équipe (11 – 6, 70è). La Salvetat sentait bien la situation lui échapper et jouait son va-tout, remontant chaque ballon depuis le fond du terrain, enchainant tant au près qu’au large… mais rien n’y faisait. Le score restait inchangé jusqu’au coup de sifflet final. Le Rugby Club Muretain venait tout simplement d’éliminer l’un des grands favoris au titre régional.

btr
La Salvetat aura tout tenté jusqu’au coup de sifflet final, mais le dernier mot est revenu aux joueurs du RCM (Photo RugbyAmateur).

Le jeu n’ayant jamais vraiment atteint des sommets du fait de conditions météorologiques dantesques, les deux équipes ont surtout essayé de conserver le ballon et de se recentrer sur les fondamentaux, à savoir la conquête et la défense.  A ce petit jeu-là, les Salvetains se sont épuisés face à la détermination de leurs adversaires du jour. Ils n’ont pas réussi à donner la vitesse souhaitée à leur jeu. Les relances de Villas et la débauche d’énérgie du capitaine Ducousso n’auront pas suffi. La remarquable saison du RCSP se termine donc sur une touche plutôt amère. En effet, ce sont bel et bien les Muretains qui ont tiré leur épingle du jeu, marquant sur leurs quelques temps forts et faisant preuve d’une solidarité défensive exemplaire (malgré les sorties successives de nombreux joueurs blessés). Si l’ensemble du groupe a réalisé un match solide, relevons tout de même les performances du pilier Vialette (très disponible dans le jeu) et de l’arrière Raymond, sobre et efficace. Outsider au début de la rencontre, le RCM poursuit donc sa route vers les demi-finales.

dig
L’arrière muretain Théo Raymond n’a pas tremblé quand il s’est agi de sceller le succès des siens (Photo RugbyAmateur).

Réactions

Jean-François Asenjo (Entraîneur, Muret): “Certes, ça n’a pas été un grand match de rugby sur le contenu. C’est la victoire d’un état d’esprit. Les joueurs sont dans une mentalité “phases finales”. Je suis super fier d’eux. Des matchs comme ça, il faut les gagner. On était de plus face à une grosse équipe de La Salvetat qui nous avait battus deux fois en phase régulière. Encore une fois, je suis très fier de ce groupe.”

btr
Les Muretains étaient tout à leur joie après leur exploit face au RCSP (Photo RugbyAmateur).

Yannick Guy (Entraîneur, La Salvetat): “Muret mérite sa victoire. Ils font un bon match. A chaque fois qu’ils sont venus dans notre camp, ils ont réussi à marquer. Nous, c’est l’inverse. On a eu beaucoup de mal à scorer quand on était chez eux. En quelque sorte, nos temps forts ont été des points faibles. Pourtant, on fait une bonne première période. On est bien dans le match. On fait ensuite une mauvaise entame de seconde mi-temps. On prend cet essai sur une pénalité imaginaire, puisqu’à mon avis, il n’y a au départ pas en-avant dans l’en-but. En plus, notre joueur est sous le ballon, donc il n’y a pas essai non plus. Après,c’est un fait de jeu. Je le répète tout de même: Muret mérite sa victoire. Ilsont été plus réalistes que nous.”

Théo Raymond (Arrière et buteur, Muret): “Très heureux du résultat bien sûr. On était outsiders. On n’avait pas de pression. Ce match nous tenait évidemment à coeur. On l’a pris  comme il le fallait, avec un état d’esprit de combattants. C’est passé (…) Selon moi, c’est le mantal qui a fait la différence aujourd’hui. La Salvetat avait fait une belle saison. Nous on a eu des hauts, mais beaucoup de bas aussi. Là, entre copains, on est allés le chercher avec les tripes. C’est tout simplement fabuleux et magnifique ce qu’on vient de faire.”


Feuille de match

A Cugnaux (Stade Raymond-Gasc):  Rugby Club Muretain bat Racing Club Salvetat-Plaisance 11 à 6 (mi-temps: 3 à 3).

Arbitrage: M. Jérôme Dressayre (Comité Midi-Pyrénées).

Pour le RCM: 1 essai collectif (48è), 2 pénalités Raymond (40è, 70è).

Pour le RCSP: 2 pénalités Vachon (9è, 61è).

sdr
La tribune du Stade Raymond-Gasc avait fait le plein pour cette affiche de quart de finale (Photo RugbyAmateur).

Composition RCSP: Villas; Vachon, Abadie, Perrin, Castanet; De Giusti (o), Marty (m); Evina, Ducousso (cap), Pelvet B.; Ribaute, Lucas; Falzon, Pelvet N., Arrivat.

Sur le banc: Marque, Raboutin, Michel, Makuku, Curutchet, Dulaur, Dulaurans.

Entraîneurs: Yannick Guy et Rémi Juillet.

dig
Le staff salvetain n’a pas trouvé les solutions aux problèmes posés par les Muretains (Photo RugbyAmateur).

Composition RCM: Raymond; Glaessner, Pitelet, Falcou, Ranza; Ibarcq T. (o), Ibarcq G. (m); Sanchez, Glaine, Theulieras; Escudé (cap), Lamarque; Gerardot, Bouffil, Vialette.

Sur le banc: Richard, Derunes, Pandor, Marques, Renda, Labescat, Abad.

Entraîneurs: Jean-François Asenjo et Virgil Veron.

dav
Ce samedi à Cugnaux, le spectacle n’était pas que sur le terrain (Photo RugbyAmateur).

 

Quarts de Finale – Résultats
Caussade 14-13 Portet
Léguevin 7-6 Sor Agout
Saint-Girons 8-9 Mazères Cassagne
Salvetat Plaisance 6-11 Muret

Dans les autres rencontres, affirmer que le niveau des équipes était proche est un doux euphémisme. En effet, les trois quarts de finale restants se sont soldés par une victoire par un point d’écart. Nous retrouverons Léguevin – Caussade et Mazères Cassagne face à Muret dans un dernier carré qui s’annonce plus qu’indécis, le samedi 14 avril à 17h (terrains à déterminer)

 

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here