1/2 finale 1ère série – “Sainte-Foi” pour Peyrolières face à Montech

0

Alors que l’Isle-en-Dodon se qualifiait presque naturellement en finale, tellement les ciel et blanc ont dominé leur sujet depuis septembre dernier (victoire contre Ramonville 17-7), miser sur une demi-finale Sainte-Foy-Montech valait en revanche une belle côte en début de saison. Mais ces deux formations ont démontré tout leur potentiel progressivement et n’ont sûrement pas volé leur place à ce niveau de la compétition. Miser sur l’issue de ce match valait aussi son petit billet, sur le scénario, un énorme billet…

sainte foy peyrolières montech demi 2016 (1)
Sainte-Foy a imprimé son rythme en première période…

Sainte-Foy, le vent en poupe depuis sa victoire contre La Nicolaïte et dans le dos pour commencer cette partie, allait prendre les devants durant ce premier acte. 16-3 à la pause grâce à la précision de Tafanel dans ses tirs au but et à un essai de Bernadet. Mais la remontée tant espérée par les supporters montéchois avait bien lieu. Fauqué lui aussi avait le compas dans l’oeil, et enquillait quatre pénalités durant le second acte. Il fallait attendre l’avant dernière minute du match pour voir les coquelicots égaliser sur un essai de Labasse, transformé par vous savez qui. A 22-22, les prolongations étaient de mise, mais ce temps supplémentaire ne servira à rien, si ce n’est à faire monter la pression. La qualification se jouerait donc aux tirs aux but. Les cinq premiers tireurs ne ratent pas la cible. Le sixième buteur foyen, est le premier à craquer. Celui de Montech aussi. Toujours 5-5. Sainte-Foy passe un sixième tir. Montech envoie le ballon…sur le poteau. L’équipe foyenne composte son ticket pour la finale et pour la promotion Honneur. Une deuxième montée successive incroyable. Cruel dénouement pour Montech, qui pourra se consoler tout de même par une montée acquise à la faveur de la victoire de L’Isle-en-Dodon sur Ramonville. Pas sûr que ce soit suffisant pour effacer cette défaite des mémoires, mais une belle récompense pour un club qui n’a cessé de progresser depuis quatre ans.

sainte foy peyrolières montech demi 2016 (2)
Montech a réussi à revenir au score juste avant la fin du temps réglementaire

Réactions

Bertrand Molina (entraîneur Montech) : Evidemment, on est très déçu d’être éliminé de cette façon là, c’est très dur mais il fallait bien un vainqueur. Le sort a choisi son camp, tant pis pour nous et tant mieux pour Ste Foy, à qui je souhaite bonne chance pour la finale. On pourra regretter d’être passé à côté de notre 1ère mi-temps durant laquelle on commet beaucoup trop de fautes et d’imprécisions dont profitera notre adversaire qui n’en demandait pas tant.  Avec le vent en 2ème période, on parvient à revenir dans la course grâce à plusieurs pénalités dont 2 très lointaines qui nous ont fait énormément de bien. Avant un essai plein d’opportunisme qui nous permet d’égaliser. Les prolongations ne donneront rien de plus, on finit donc aux tirs au but pour l’issue qu’on connaît. C’est cruel de sortir sans avoir perdu le match, certains joueurs étaient abattus, j’espère qu’on se relèvera pour disputer le championnat de France. Malgrè la défaite, il y a tout de même un point positif dans la journée puisque l’objectif du club en début de saison était la montée en PH, et c’est chose faite grâce à la victoire de L’Isle en Dodon. Pour avoir atteint cet objectif mais aussi pour cette belle aventure en championnat des Pyrénées, je tiens donc à féliciter l’ensemble de mes joueurs ainsi que tous les Bélascain du club sur qui on a pu compter tout au long de la saison et dont certains ont un bel avenir devant eux. Maintenant, il faut se remobiliser pour aborder le championnat de France et pourquoi pas poursuivre notre aventure encore quelques dimanches.

Christophe Cazes (co-entraîneur Sainte-Foy) : Ca fait 23 ans que j’entraîne, et je n’avais jamais connu pareil scénario. On m’avait dit qu’Alexandre Fauqué était un redoutable buteur, mais c’est peu de le dire. Il a passé plusieurs pénalités à plus de 60m, chose qu’on ne voit pas souvent au plus haut niveau. Notre artificier, Michael Tafanel n’a pas été en reste, heureusement. La fin de match est stressante, mais les tirs aux but, c’est pire. Quand on rate le sixième, je me suis dit, c’est fini. Et puis eux aussi ratent, dont le septième tir qui prend le poteau. Ca nous sourit, tant mieux, mais que ce fut pénible. J’imagine la déception dans le camp de Montech aussi. On va penser à la finale, contre l’Isle-en-Dodon qui sera bien sûr favori. On a perdu deux fois contre eux en poule, mais de peu au retour, en ayant des absents, donc on y croit. Et puis, on est promus, on visait les barrages, et nous voilà en finale, avec la montée en poche. On ne craint plus rien maintenant !

Adrien Lantourne (capitaine Montech) : “Nous sommes bien sûr tous assez déçus du résultat final. Cela laisse une certaine amertume, malgrè tout je tiens à féliciter l’ensemble de l’équipe qui s’est arrachée pour aller décrocher le nul à l’issue du temps réglementaire. Je tiens aussi à remercier nos jeunes Belascain qui sont venus nous prêter main forte. La saison n’est pas encore terminée, il nous reste encore au moins un match à jouer en championnat de France. La consolation reste la montée en Promotion Honneur.

Frédéric Denax (demi de mêlée Sainte-Foy) : Un début de match où les 2 deux s’observent sans vouloir trop se découvrir. On commence avec le vent dans le dos, ce qui nous permet de jouer dans le camp de Montech. On arrive à les mettre à la faute à 3 reprises, puis à marquer un essai qui nous permet de mener 16 à 3 à la mi-temps. Malgré cet avantage, on connaissait les qualités de Montech et leur redoutable buteur Alexandre Fauqué qui avec l’appui du vent passe 3 trois pénalités de 60 m. On menait 22 à 15 à 2 minutes du coup de sifflet final, et on prend un essai au ras d’un ruck qui est transformé. Prolongations ! Aucune équipe a pris trop de risque. Sur la première mi-temps on a une pénalité que l’on manque et eux en ont une en seconde mi-temps des prolongations qu’ils manquent également. S’en suit une séance de tirs aux buts hyper stressante. On rate le 6ème tir, eux manque également, on marque le suivant et le 7ème tireur de Montech tape sur le poteau. On est en finale et par la même occasion on monte en promotion honneur. Beaucoup d’émotion pour moi du fait d’avoir gagné et d’avoir joué contre Adrien Lantourne (capitaine de montech) et Lionel Belmas (centre) car on a porté les même couleurs (à Bressols en fédérale 3). Dimanche d’autres retrouvailles m’attendent avec l’Isle en Dodon dont j’ai aussi porté les couleurs plusieurs saisons. Ils sont les grands favoris de cette finale puisqu’ils nous ont battu 2 fois.

Rémi Lespinasse (pilier Montech) : On a eu du mal à rentrer dans le match. La première mi-temps a été clairement à l’avantage de Sainte foy. En seconde on a réussi à exploiter le vent au mieux grâce à notre buteur qui a enquillé. On marque l’essai de l’égalisation à 5 minutes de la fin. Les prolongations sont passées tellement vite. Aucune des 2 équipes n’a réussi à prendre le score. Les tirs au but ensuite, c’est du pile ou face. On peut avoir des regrets sur notre première mi temps loupée mais pas sur les tirs au buts. On est déçu de ne pas aller en finale pour ce groupe de copains, mais l’objectif du début de saison était la montée donc c’est une petite consolation. Maintenant on va se remobiliser pour le championnat de France, en souhaitant bonne chance à Sainte-Foy pour la finale

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here