1/2 finale champ. de France Honneur – Argelès Sor Agout à la dernière minute

0

Sor Agout s’était déplacé en force du côté de Saint-Gaudens, pour voir son équipe réserve disputer la finale du championnat de France à 17h, et son équipe fanion à 15h, pour une demi-finale nationale annoncée comme très indécise. Les Tarnais, solides vainqueurs de l’Isle-en-Dodon, promus en fédérale 3, et auteurs d’une énorme saison encore, allaient se frotter à une autre grosse écurie de la région Occitanie : Argelès-Gazost. Les Pyrénéens avaient de solides arguments à faire valoir, dont une victoire le weekend dernier contre Caussade, le n°1 des poules Honneur en phase régulière. C’était donc du 50-50, et l’issue du match a démontré qu’à ce niveau de la compétition, ce sont bien les détails qui font la différence… (résumé par GR Vin, photos GR Vin et Adeline Faral)

Bel engagement total
Engagement total !

Perdre une demie finale ce n’est jamais facile à digérer, surtout d’un point, surtout à la dernière minute, surtout quand c’est la deuxième fois en un mois. Pourtant, tout avait parfaitement commencé pour Sor Agout, lors de vingt premières minutes magistralement exploitées. Gratton des 40m en coin, ouvre le score, puis c’est Delpy mis sur orbite par une belle séquence collective qui va sous les barres, vite imité par son compère du centre Escolano qui vient au relais d’une excellente percée d’Antoine. Argeles fait le dos rond défend tant bien que mal, se cherche fait beaucoup de fautes de mains mais Labadot en maître artilleur prend les points par 3 fois ce qui a le mérite de laisser les siens dans le match (15-6). Il y a de la pression de la tension, et avec les nouvelles chaleurs ça parle beaucoup. Asseline pris par la patrouille va se rafraîchir 10mn. La mi-temps est sifflée sur un 15-9 qui laisse le match ouvert.

Sor Agout était pourtant bien organisé
Burdalski en gare de triage pour les Tarnais

L’USA fait plier Sor Agout au bout du suspense…

Dès la reprise, Lacrampe, l’expérimenté demi de mêlée pyrénéen, est partout, il met la pression sur Nazarenko qui garde un ballon au sol. Labadot en profite pour scorer (15-12). Gratton n’est pas en reste pour remettre son équipe à 6 pts. Dupouey qui ne se sort pas du plaquage, est sanctionné. Les Pyrénéens se retrouvent à 14, mais malgré tout, refont surface. Ils gardent le ballon, sont de plus en plus dangereux, mais par maladresse ou précipitation, commettent des fautes les empêchant de finir les actions. Les buteurs font évoluer le score mais l’avantage est toujours Tarnais. Lacrampe se signale encore, il contre un dégagement de son homologue derrière la mêlée, poursuit au pied et plonge dans l’embut, mais en vain. Gratton manque une pénalité des 22m (ce qui est suffisamment rare pour être signalé), mais Labadot, lui aussi excellent botteur, l’imite, des 35m en face, ce qui fait monter la pression un peu plus. Au planchot le débit de 6 points des montagnards laisse tous les espoirs. Espoirs qui emplissent les tribunes qui donnent de la voix au son des cloches.

On joue la dernière minute : mis sous pression sur deux mêlées sous les poteaux, Sor Agout va craquer, Boya trouve la faille et permet aux Pyrénéens de recoller à 20-21. Pour prendre le score pour la première fois du match, Labadot doit transformer, et il ne tremble pas (21-22). Il envoie les siens en finale face aux Basques d’Urrugne ! Sor Agout peut s’en vouloir de ne pas avoir su préserver son avance, mais les Bigourdans quant à eux n’ont pas volé leur match tant leur pugnacité leur a permis de toujours y croire, tout le mérite leur en revient.

Les joueurs – A Sor Agout : Gratton en chef d’orchestre, Burdalski en capitaine avisé Antoine pour son abattage et la paire de centre Delpy-Escolano ont pesé sur les événements. Côté Argelès-Gazost : Lacrampe maître à bord, Marcou qui touche beaucoup de ballons, Lacoste et Labadot ont fait avancer une équipe bien compacte.

Lacrampe écarte
Lacrampe, un des grands bonhommes du match 

Les réactions

Jacky Burdalski capitaine Sor Agout : Ça se perd sur la dernière action. C’est dur car dans l’ensemble on a maîtrisé le match. On lâche le dernier quart d’heure mais c’est comme ça, c’est la vie.

Mathieu Gratton, 10 Sor Agout : Cruel car on a le match en mains, et puis on prend cet essai à la fin. Ça fait du mal. L’arbitre siffle des pénalités, pas toutes logiques selon moi, mais c’est comme ça. Ils ont gagné, bravo à eux, l’aventure s’arrête ici pour nous. Au pied de la finale. Quelques regrets mais c’est une très belle saison : on perd en demie en Occitanie et en demie en championnat de France, c’est quand même pas mal.

65046046_3335811529778111_7828112100697309184_o

Julien Marcou capitaine Argelès : On a du mal à commencer, la pression sûrement. On est une équipe assez jeune et peut être qu’on a laissé du jus dans les vestiaires. On leur donne tous les ballons, ils marquent deux essais, on n’y est pas du tout, puis petit à petit on est arrivé à jouer et à revenir dans le match. Mais ça a été compliqué jusqu’à la fin. Il y a deux pénalités, une pour chaque équipe, qui ne rentrent pas, on se dit que c’est le destin. Il reste 5 mn on prend la mêlée sur la pénalité, on pense qu’on peut y aller et on finit par marquer. Chapeau à Sor Agout qui amène les deux équipes presque au bout.

64502372_3335813739777890_423674360264392704_o

Marc Boya N°16 Argelès : Je marque mais c’est l’essai de tout un groupe. Match compliqué, on ne lâche rien, on s’était promis des choses, on a un mental d’acier. On va profiter, c’est que du bonheur.

Kevin Labadot N°10 d’Argeles : Je suis mort ! Quel match contre une belle équipe de Sor Agout, ils nous ont fait trembler jusqu’à la fin. Ils ont beaucoup mieux commencé que nous. Après méthodiquement et simplement on a joué par bloc de trois pour mettre de la vitesse et les contourner car ils étaient plus solides que nous. A la fin, on marque, ça nous sauve. La transformation ? J’ai la pression, je me rapproche le plus possible et je tape fort pour éviter de me faire contrer ! Ouf !

Sajous tente de déborder
Sajous tente de déborder

 

FICHE TECHNIQUE

Sor Agout – Argeles Gazost : 21- 22 (Mi-temps : 15- 9)
Spectateurs : 3 000 environ

Vainqueurs :1E Boya 1T 5P Labadot (5 29 38 41 64)
Carton jaune : Puigmal (57)

Vaincus : 2 E Delpy (17) Escolano (22) 1T Gratton (17) 3P Gratton (4, 45, 70)
Carton jaune : Asseline (34) Escolano (52)

Evolution du score : 3-0, 3-3, 10-3, 15-3, 15-6, 15-9 / 15-12, 18-12, 21-12, 21-15, 21-22

Sor Agout : Santanach, Paul, Escolano, Delpy, Nazarenko,(o) Gratton, (m) Daure, Burdalski (cap), Besombes, Lebrasseur, Antoine, Jousserand Cristol, Rascol, Asseline
Sur le banc : Gindroz, Escande, Segur, Albert, Fabiani, Combes, Pelozo

Argeles : Saint Martin G., Manant, Puigmal, Saint Martin A., Sajous, (o) Labadot, (m) Lacrampe, Soussens, Dupouey, Begue, Claverie, Vignes, Vignelongue, Marcou
Sur le banc : Boya, Abadie, Cazajus, Aberet, Lagardere, Guiraud, Bernole

On a beaucoup beaucoup parlé Lacrampe et Burdalski
On a beaucoup beaucoup parlé entre Lacrampe et Burdalski, mais c’est M. l’arbitre qui a toujours le dernier mot
Arcade pété pour mathieu abbadie mais argelès est en finale
L’Arcade a souffert pour Mathieu Abbadie, mais un petit bisou, et ça repart pour aller en finale avec un grand sourire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here