Fédérale 3 – Grenade-Vallée du Girou, destins croisés

0
1689

Dans une poule 12 de Fédérale 3 largement dominée par l’armada beaumontoise, deux équipes de milieu de tableau s’affrontaient ce dimanche. Dans son antre de Jean-Marie-Fages, le Grenade Sport (6è, 19 points), auteur jusque là d’une saison mitigée (alternant résultats encourageants et contre-performances) recevait la Vallée du Girou (5è, 22 points). Les Loups restaient pour leur part sur un nul (à Revel) et une victoire (contre Tournon). Ce match était surtout l’occasion pour les deux clubs de s’éloigner définitivement de la zone de relégation afin d’envisager une fin de saison des plus sereines… (par Marco Matabiau/ Photos Jean-René Huc)

SAM_6492
Avant la rencontre, tous les acteurs, ainsi que le nombreux public, ont observé une minute de silence à la mémoire de Richard Azéma, un enfant du club récemment disparu (Photo RugbyAmateur).

Dès l’entame, les deux équipes choisissaient de proposer un jeu aéré. Les Grenadains étaient les premiers à se montrer dangereux. Lançant le jeu depuis leurs propres 22 mètres, ils envoyaient le ballon jusqu’à Daniaud, mais l’ailier dosait mal son coup de pied à suivre le long de la ligne de touche et l’action avortait. Les locaux ouvraient néanmoins le score sur une pénalité de Margarit (3-0, 6ème). La Vallée réagissait dans la foulée sur un maul porté dévastateur cornaqué de main de maître par Janeczek. Bilan: essai de pénalité (7-3, 10è). Se sentant certainement supérieur dans le combat rapproché, les Loups remettaient le couvert quelques instants plus tard, mais la pénalité obtenue ne donnait rien. La réussite fuyait d’ailleurs les buteurs en ce début de partie: pourtant en bonne position, Cesses (Vallée) échouait par deux fois (17è, 20ème) et Margarit trouvait le poteau (24è).

_JRH9213
Sous les yeux de Delpech, Gasc (replacé en seconde ligne) essaie de s’extirper du plaquage de Manas, le talonneur grenadain (Photo Jean-René Huc).

Grenade s’en remettait au jeu: Van Huffel, replacé en seconde ligne, perçait plein champ, tapait par-dessus le dernier défenseur et se faisait bousculer. La pénalité obtenue était convertie par Margarit (7 – 6, 29è). Les locaux commettaient pourtant trop d’imprécisions, notamment en conquête directe. Philippe Gordo et Pierre Pélissier opéraient donc certains changements avant la pause. Parmi ceux-là, le talonneur Manas, peu en réussite dans ses lancers, cédait sa place à Lepinay. Le problème demeurait cependant pour Grenade puisque les avants du Girou continuaient de les martyriser sur les ballons portés. Juste avant la pause, Peccolo, entré en jeu quelques minutes auparavant, effondrait un nouveau maul porté des visiteurs et écopait d’un carton blanc (40ème). La Vallée profitait de cette supériorité numérique pour inscrire, suite à un plaquage haut, trois nouveaux points par Beneyton (10-6, 40ème + 2). C’était le score aux citrons.

_JRH9237
Un beau duel d’arrières entre Astolfi (porteur du ballon) et Crouzoulon (Photo Jean-René Huc).

Les avants de la Vallée font exploser Grenade…

A la reprise, les deux équipes se neutralisaient et le jeu perdait en intensité. La Vallée accentuait son avance grâce à Beneyton suite à un nouveau maul effondré (13 – 6, 55è), mais Grenade réagissait sur le renvoi et revenait immédiatement à distance de tir par Margarit (13-9, 58ème). Les avants jaune et noir continuaient de subir les assauts adverses et Peccolo, encore lui, se mettait à la faute. Il écopait de son second carton blanc (67ème). A nouveau, le Girou en profitait et Poux, après un bon travail préparatoire de ses avants, passait la ligne, bien servi par Janeczek dans le petit côté. Beneyton transformait (20-9, 68è). Les locaux sentaient le match leur échapper et se mettaient à déjouer, montrant même certains signes de frustration. Le pilier Orsingher recevait le troisième carton blanc des siens (78è). Les hommes du président Mondon n’en demandaient pas tant et allaient inscrire, sur un nouveau ballon porté, un troisième essai par Roucou, synonyme de bonus offensif (25-9, 79è). Le score restait inchangé jusqu’à la fin du match.

_JRH9223
Roucou, le troisième ligne de la Vallée, a non seulement inscrit l’essai du bonus offensif en fin de rencontre, mais il a aussi oeuvré à la continuité du jeu des siens (Photo Jean-René Huc).

Dans ce derby « toulousain », Grenade n’a jamais trouvé la solution tant pour mettre son jeu en place que pour contrer la Vallée sur son jeu d’avants. Les locaux ont bien essayé, comme à leur habitude, de donner de l’air au jeu, mais une conquête trop approximative a mis à mal leurs ambitions de début de rencontre. Ils restent donc dans le ventre mou du classement et devront lutter jusqu’à la fin pour s’éviter quelques frayeurs en fin d’exercice. Citons tout de même la performance du pilier Zulian, très dynamique dans le jeu, notamment en première période.

Quant à eux, les Loups du Girou avaient bien préparé leur coup. Ils se sont appuyés sur un pack ultra dominateur (malgré l’absence d’un cinq de devant complet) et ont su appuyer là où ça faisait mal. Ils repartent de Grenade avec le bonus offensif en poche au terme d’une partie qu’ils ont globalement maîtrisée, confirmant par-là même leur cinquième place. Il est évident que le pack tout entier est à féliciter, sans oublier l’ouvreur Beneyton, intéressant à l’animation et buteur plutôt efficace.

SAM_6499
Le buteur grenadain Margarit a inscrit les 9 points de son équipe, mais c’était bien insuffisant face à la puissance du pack de la Vallée (Photo Rugby Amateur)

Réactions

Didier Herrerias (Entraîneur, Vallée du Girou) : « On s’était bien préparés pour venir gagner ici. On voulait prendre 10 points sur le mois de janvier. On en est à 11. Il y a un mois, j’ai dit aux joueurs que je ne veux pas qu’on se cache, à parler de maintien. A ce jour, il y a une quatrième place qui est encore envisageable, même si ce sera loin d’être facile. Je veux qu’on joue ça, qu’on se prépare pour ça et qu’on fasse tout ce que l’on peut pour y arriver. Ensuite, on fera le bilan à la fin du bal. »

Pierre Pélissier (Entraîneur, Grenade): « Une vraie purge. Quand on a zéro ballon en conquête, c’est compliqué. C’est bizarre. C’est la deuxième fois qu’on a cet arbitre, et ça fait deux fois qu’il nous met un essai de pénalité hyper rapidement. Après, la Vallée n’a pas volé son succès, il n’y a pas photo, c’est propre, c’est efficace. Nous, on est une équipe jeune, en construction. On se bat avec nos armes. Tous les dimanches, c’est compliqué. Quand il fera beau, ça ira mieux pour nous. »

SAM_6506
Les hommes de Pierre Pélissier (à gauche) et Philippe Gordo sont restés sans solution face à la domination sans partage des Loups du Girou (Photo RugbyAmateur).

Baptiste Roucou (Troisième ligne, Vallée du Girou): « On s’attendait à être « chacaillés » pour ce derby, cela a été le cas en première mi-temps. On a tout de même réussi à prendre le dessus devant sur nos adversaires. Derrière, ça a déroulé, même si on a manqué pas mal de points au pied. Il faudra peut-être que notre 10 s’entraîne devant les perches. En seconde période, on les prend sur les mauls portés. C’est ce qui leur fait mal. Ils perdent deux joueurs sur ce type d’action d’ailleurs (…) Vu le temps et l’état du terrain, les consignes étaient claires: il fallait dominer devant. Quant au bonus offensif, on l’arrache à la fin. C’est positif. »


Feuille de match

A Grenade: Entente Vallée du Girou bat Grenade Sport 25 à 9 (mi-temps: 10 – 6).

Arbitrage: M. Jonathan Gouzenne (Comité Languedoc).

Pour la Vallée du Girou: 3 essais pénalité (10è),  Poux (68è), Roucou (79è), 2 pénalités (40è + 2, 55è) et 1 transformation Beneyton.

Pour Grenade Sport: 3 pénalités (6è, 29è, 58è) Margarit.

Cartons blancs: pour Grenade, Peccolo (40è, 67è), Orsingher (78è).

Composition Grenade: Crouzoulon; Montalbano, Ospital, Aranda, Daniaud; Delpech (o), Margarit (m); Mazzucchini, Boularan, Staat; Van Huffel; Rouxel (cap); Orsingher, Manas, Zulian.

Sur le banc: Lepinay, Roncadin, Peccolo, Gatti, Versolato, Denjean, Gitareau.

Entraîneurs: Pierre Pélissier et Philippe Gordo.

Composition Vallée du Girou: Astolfi; Sournia, Grange, Cesses, Poux; Beneyton (o), Janeczek (m, cap); Roucou, Dupres, Furlan; Gasc, Fournier; Mizzi, Malzac, Almon.

Sur le banc: Zamorano, Blanc, Piu, Lemaitre, Vaisioa, Delpech, Beulaguet.

Entraîneurs: Didier Herrerias et Stéphane Robert.

SAM_6496
Comme à leur habitude, Simone et Antoine Gordo sont venus soutenir les jaune et noir (Photo RugbyAmateur).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here