Moins de 16 ans : la Ligue Occitanie inverse la tendance grâce à des mesures fortes

0
C’était une des priorités de la Ligue Occitanie pour la saison 2022-2023 : retrouver de la croissance au niveau des licenciés adolescents, notamment chez les cadets (M16). A ne plus vouloir constater, mais plutôt à trouver des solutions, il semblerait bien que le pari soit en passe d’être gagné, puisqu’à la veille du démarrage du championnat, la catégorie des moins de 16 ans compte à ce jour 445 licenciés de plus qu’à la même date de 2021. Une performance remarquable quand on sait que la tendance est plutôt inversée au niveau national…
288998548_10159927222683320_2213846201309438510_n
Cadets du TUC et de Saint-Girons lors de la finale Occitanie 2022… (©photo Christophe Fabriès – RugbyAmateur.fr)

Cette reprise occitane se confirme déjà au niveau des engagements des équipes, puisque 6 nouvelles formations seront au départ de la saison. A noter également que 9 équipes sont passées du jeu à X au jeu à XV, autre point positif et révélateur de ce renouveau. Plusieurs clubs qui étaient passés en rassemblement ont retrouvé leur autonomie. « Sans doute que le rassemblement est une solution inévitable dans certains territoires, mais c’est aussi une solution de facilité par ailleurs, les clubs ont compris qu’il était dans leur intérêt d’avoir une équipe de cadets en propre » nous confiait André Laur, en charge de ce dossier en Occitanie. Pour renforcer cette notion de « groupe de copains », si importante à cet âge-là, qui permettra à chacun d’être motivés pour continuer à jouer ensemble en juniors, puis en séniors. Cette recherche d’identité propre à l’adolescence, naturellement renforcée dans un sport où les notions d’entraide, d’amitié et de solidarité sont aussi fondamentales que constructrices.

Ce bon résultat est le fruit d’une prise de conscience dans les clubs de l’importance de la formation, couplé au travail coordonné avec les Comités départementaux et de leurs CTC respectifs. Ces derniers insistant avant l’été auprès des présidents sur l’importance de ne pas fragiliser leur club en n’ayant pas une équipe cadets, source de continuité pour l’avenir, mais aussi d’assurer un travail de transition entre les M14 et les M16. Un travail de l’ombre qui voit enfin poindre la lumière au bout du tunnel. Chiffres positifs et encourageants confirment aussi la pertinence des mesures prises après les assises du « Rugby des ados » cher à André Laur. Soit 35 mesures concrètes pour contrer la baisse des effectifs enregistrée depuis 10 ans chez les M16. CTC et clubs réunis, proposent des contenus intéressants aux entraînements, la compétition se veut formatrice, éducative, et donne à tous les jeunes du temps de jeu et du plaisir.

L’adhésion de plus de jeunes licenciés encore, nouveaux ou retours « d’anciens » qui retrouveraient le chemin du stade, serait la preuve que l’ensemble de ces dispositions portent leurs fruits. Ce qui serait aussi une belle amorce à l’élan que ne va pas manquer d’amener la Coupe du Monde en France dans moins d’un an désormais. Des mesures qui pourraient bien s’appliquer aux autres Ligues, via la FFR, dont on sait que le sujet des M16 est tout, sauf le… cadet de ses soucis.

288647198_10159925970838320_7629855674613739615_n
A « Mende » donné, les cadets retrouvent du dynamisme en Occitanie (©photo Christophe Fabriès – RugbyAmateur.fr)

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here