L’interview décalée de… Clément Vernezoul (Balma)

0

 Il n’a pas encore 25 ans et pourtant, il a déjà derrière lui une belle expérience. De ses débuts à 10 ans au Stade Toulousain, où il restera une décennie, aux côtés notamment des Bezy, Tolofua, Baille, Aldegheri, Vialelle et autres Gabriel Lacroix, à Blagnac pendant deux ans, il porta entre-temps le maillot de l’équipe de France en Jeunes. Il choisit ensuite de traverser l’Atlantique pour un séjour canadien des plus enrichissants. De retour au pays, il rejoint Balma et quelques anciens coéquipiers stadistes. “Kiki” est un demi de mêlée des temps modernes, couplé à certaines traditions propres au poste : un gros caractère, la vista, le jeu au pied, et un rôle de buteur qui lui a valu le titre de sauveur cette année. Fer de lance de la remontada amorcée par équipe pour s’extirper des bas fonds du classement de la poule 5 en fédérale 2, Clément Vernezoul a aussi tout donné lors de son passage au tableau, lors de l’interview décalée made in RugbyAmateur. Une interview très…qualité !

clement vernezoul (5)
Clément attendait de pouvoir faire l’interview décalée depuis longtemps déjà (photo Vancouver Sports Pictures)

Côté privé

Ton surnom ? “Kiki”, référence à la peluche, je précise, ou “la merde” si c’est Luc Cassas !

On te confond avec qui ? Avec Renaud Puertas, pour mes bras et mon haut du corps !

Ta musique du moment ? J’écoute tout le temps de la musique, donc c’est compliqué d’en sortir une, mais là je dirais “The Strokes – Ize of the world” que j’écoute assez souvent ! Un bon vieux The Clash “Guns of Brixton” c’est qualité.

Ton film préféré ? Pas facile, je dirais Laurence Anyways de Xavier Dolan, ou Fight Club !

Ton acteur préféré ? Ce bon vieux Brad Pitt, Léonardo Di Caprio, ou Jared Leto…

Helena Bonham Carter as Maria Singer in Fight Club
Helena Bonham Carter alias Maria Singer dans Fight Club

Ton actrice préféré ? Helena Bonham Carter pour sa performance dans Fight Club.

En dehors du rugby, ton sportif préféré ? Mmmh… Candide Thovex parce qu’il régale, ou un bon vieux Zizou #coupedumonde.

Ton héros dans la vie réelle ou dans la fiction ? Ma grand-mère, qui est décédée cette année, et qui me manque beaucoup.

L’émission télé que tu regardes le plus souvent ? Je ne regarde pas la télé.

L’endroit que tu aimerais faire connaître ? Ma maison de vacances de Souillac où j’ai passé toute mon enfance, ou le Pop Brixton à London, très qualité, avec les scies-sauteuses.

Ton passe-temps favori ? Ecouter de la musique et être avec mes proches/amis. Regarder Guillaume Verlet s’acheter 3 paires de pompes par semaine, c’est aussi un bon moment. Nourrir le scorpion de loic Vogel me passionne depuis bientôt 10 ans et c’est un plaisir de parler avec cette petite bête.

Ta plus grosse honte ? Un match en équipe de France -19 ans où je suis catastrophique !

clement vernezoul (2)
Aux aaaaaaaaaaaarmes citoyens !

Ta première cuite ? C’est vieux ! Je dirais chez mes parents, sans mes parents, à 13 ou 14 ans, whisky coca et dodo dans la baignoire.

Ta dernière grosse colère ? Quand j’ai vu la fortune du patron de LVMH !

Si tu gagnes des millions au Loto, quels sont tes premiers achats ? Des pots de protéines pour mon ami Loïc Vogel, les règles du jeu de rugby pour Luc Cassas, une vraie combinaison de sudation pour Baptiste Perrot, un cerveau pour Gabriel Lacroix, et une vraie cheville à Jordan Perez…Et pour de vrai, une maison à mes parents. Bon après, j’emmène tout le monde en voyage !

Ton plat préféré ? Entrecôte beurre maître d’hôtel et gratin dauphinois du Meet the meat !

Ton dessert préféré ? Le Paris-Brest.

Tu peux partager un repas avec trois personnalités, qui choisis-tu ? Xavier Dolan pour le cinéma, Julian Casablanca pour le son, et Jim Carrey pour rigoler !

Quel est le petit nom que tu donnes à ta chère et tendre ? Mini Cat.

Quel est le cadeau que tu aimerais recevoir pour ton anniversaire ou pour Noël ? Je ne sais pas, rien de particulier, juste un bon gros repas, du son et une grosse bringue.

Côté terrain

clement vernezoul (6)
Clément sous les couleurs de Capilano au Canada

Tes premiers pas sur un terrain de rugby ? Stade Toulousain en benjamin à 10 ans.

Ton joueur préféré ? Aaron Smith, il est quand même très qualité

Ton club préféré ? Capilano rugby club (Canada)

Ton meilleur souvenir rugby ? Mes années jeunes au Stade et surtout les titres de champion de France Minimes et Cadets. Et le titre de champion d’Europe -17 ans avec l’équipe de France en Italie.

clement vernezoul (4)
Sous les couleurs du Stade Toulousain, en compagnie de Baille, Bézy, Maka, Tolofua, Galan et Fickou, entre autres…

Ton pire ? Ma dernière année espoir à Toulouse…

Ton plus beau geste réussi sur un terrain ? ? Un petit par dessus avec essais au bout en finale du super challenge de Toulouse en Minimes !

Ton plus beau raté ? Une merveilleuse brique envoyée à Réro Gausseran pour l’empêcher de marquer l’année dernière, il avait dû me gonfler à l’échauffement ! Même un maçon n’aurait pas fait mieux je crois.

Le coach (ou dirigeant) qui t’a marqué ? Sébastien Piqueronies, mon entraîneur au sports études de Toulouse qui est vraiment un très bon entraîneur.

Si le rugby n’existait pas, quel sport aurais-tu fait ? J’aurais bien aimé faire du skate, et me balader grave à la Rodney Mullen. Ou alors du foot US !

 

Côté vestiaires

balma victoire qui fait du bien au moral
Selfie victoire : fiesta balmanaise !

Que fais-tu la veille d’un match ? Un brave Carbet d’oc avec les copains, c’est toujours bien.

Le(s) comique(s) de l’équipe ? Cassas, Perrot, Verlet, Perez, Puertas, Sanda, Dedieu, Vogel, Gausseran, Pic-Gonord, tous sont de véritables enfer à Balma. Sinon Aurélien Sourrouille, Jeff Breton et Ju Lauvernet me faisaient beaucoup rire à Blagnac !

Le plus fêtard ? Pfff easy ça : ce bon vieux Alexis Coumes, qui a commencé la saison à Balma mais qui va la finir au Cosmo en étant capitaine.

Le plus gros mangeur ? Guillaume Verlet !

Le plus râleur ? Guillaume Verlet… Ou moi je crois qu’il faut le dire !

Le plus bagarreur ? Vogel ! Il pense qu’il peut retourner tout le monde mais il glisse avant de se battre, alors je dirais pour lui rendre hommage Guillaume Todesco, notre paratonnerre à tous ! M. Esteve alias « Machine » balance aussi toujours quelques gaufres chocolat-banane pas rigolotes. Alexandre Pic-Gonord, dont lui seul a le secret pour ses fabuleuses manchettes moldaves.

14046122_10207208687837431_8475836780179693458_n
Un brin provocateur Loic Vogel, mais sûrement pas bagarreur !

Le plus fashion ? Attention à Balma il y a que des pointures. Mais je pourrais sortir du lot Maxime Tomasi dont le style ne sera malheureusement jamais reconnu par la presse, et c’est dommage car il y a souvent un joli mélange de genres et de couleurs.

Celui que tu préfères avoir dans ton équipe qu’en face ? Dylan Carcano vraiment, j’en ai même peur aux entraînements. Ou Arthur Dedieu, qui retourne 4 fois son poids facile !

dylan carcano
Dylan “Carcaradon Carcarias” Carcano : vaut mieux l’avoir dans son équipe oui !

Celui qui est vraiment au dessus ? Luc Cassas quand il va à la coke. Verlet et Perrot quand ils ont décidé qu’ils avaient envie.

Celui qui fait peur sous la douche ? A Balma ? Je dirais Kevin Sanda, il a un bras d’enfant qui tient une pomme, il va toujours tout seul à la douche, on a peur nous ! Et sinon, petite dédicace à Lucas Condou, qui n’est jamais tombé en avant #bequille

Une anecdote mémorable ? La dernière ?  Cette année, on sort pour fêter Noël entre nous, ça s’accroche devant le Cosmo et notre Mike Tyson national, Loïc Vogel, décide de se battre de son côté, seul avec… 4 flics ! Un véritable roi.

La phrase préférée du coach ? Quand Gérard Bouisset me dit que c’est “l’arborescence de notre jeu”, il perd la moitié des joueurs. Tomasi cherche encore ce que ça veut dire. Ou alors pour faire une petite dédicace à Daniel Ouvrier : “La règle des 3 A ! Avancez, avancez, et… avancez !”

La question qu’on ne t’a pas posée ? Est-ce qu’on va se maintenir à Balma ? La réponse est oui et on va partir à Barcelone tout frais payés par le moniteur Claé de Balma, Bastien Bourdette, pour fêter ça  !

Une conclusion ? Non pas vraiment ! Merci pour cette interview RugbyAmateur, c’était vraiment cool d’y répondre !

201610241020 full
Casqué, barbu, trapu : Kiki est vite reconnaissable sur le terrain. Mais il reste très difficile à attraper (photo club BORC)

Fiche d’identité

Né le 23 août 1993 à Saint-Jean (31)
Profession : Etudiant en M2 Ingénierie et Management des Organisations Sportives à l’IAE
Parcours en club : Toulouse (10-20 ans) / Blagnac / Capilano (Canada) / Balma (depuis 2016)
Poste : 9 / 10
Poids :  84kg
Taille : 1m77

La photo bonus

clement vernezoul (3)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here