L’interview décalée de…Benjamin Icard (Montesquieu)

0

Nous avons eu l’occasion d’évoquer un grand longiligne qui joue arrière, aujourd’hui, nous mettons en lumière un petit trapu (1.71 pour 85kg) qui alterne entre ce même poste et l’ouverture…voire au talon ! Il a mis son physique au service du foot d’abord, puis, et jusqu’à très récemment, à celui du handball. Il fait le bonheur de Montesquieu au rugby, et l’on peut affirmer que l’inverse est vrai, tellement Benjamin Icard est attaché à son village du Volvestre. “Tchoul” est un gros caractère, un peu râleur parfois, mais un sacré compétiteur. Pour preuve, sa présence répétée en sélection des U26, qu’il anime avec bonheur, sur et et en dehors du terrain. Il ne manque pas d’égratigner ses coéquipiers de club et de sélection, mais en accepte le retour avec le même plaisir. Un festif de premier ordre, qui se devait de passer au révélateur de l’Interview décalée, au lendemain de son anniversaire qui plus est. (par Jonah Lomu)

Benjamin Icard (1)
Cardo sait anticiper les actions…et le froid, avec la même classe

Côté privé

Benjamin Icard (9)
“Tchoul” s’en va aplatir avec le sourire

Ton surnom ? Cardo est celui donné le plus souvent, le même que celui de mon père. Sinon il y a les habituels “main de belette” dû à la taille de mes mains donc, et le “Tchoul” donné par certains, vu la cambrure de mon arrière train
On te confond avec qui ? Pour le coup avec personne en particulier. Mais sûrement avec un joueur de première ligne au vu de mon physique pas très académique pour un trois quart, donc je dirais Sébastien Abadie
Ta musique du moment ? Il y a en a deux “Madre tirera”de Cheyenne et “ma dope” de Nekfeu c’est la spéciale de la sélection des moins de 26 !
Ta série préférée ? Games of Thrones
Ton film préféré ? Les collègues, culte. Et Scarface.
Ton Acteur préféré ? Je dirais chaning Tatum
Ton Actrice préférée ? Margot Robbie, qui ne serait pas pour déplaire non plus à mon cher capitaine de sélection Cailloux.
En dehors du rugby, ton sportif préféré ? Thierry Omeyer, un grand monsieur. J’ai fait du handball dans un club a côté de chez moi, le RHB et j’ai eu l’occasion de jouer gardien. Dieu sait qu’il faut être un peu maso pour être gardien de handball !
Ton héros dans la vie réelle ou dans la fiction ? Il y a en a deux mon père et mon grand père. Je leur dois tout. Pour le premier la découverte du rugby, et pour le second du foot en étant mon premier entraîneur.
L’émission télé que tu regardes régulièrement ? Je suis plus jour de rugby et jour de foot sur les conseils de mon cher ami Fabien Sainte Marie, incollable sur le sport.
L’endroit que tu aimerais faire connaître ? Sans hésitation le village de Montesquieu Volvestre. Certes un peu perdu, mais il y fait bon vivre avec des gens supers et surtout comme certains le disent, une fois que tu as connu Montesquieu et son club de rugby, c’est difficile d’en partir.
Ton passe-temps favori en dehors du rugby ? Je dirais la chasse avec mes compères de club Matthieu Amiot, Fabrice Baggio et Erwan Caujolle tout fraîchement retraité du rugby. Et aussi les sorties avec mes amis qui se finissent rarement de bonne heure mais plus à la pointe de la pointe du jour.
Ta plus grosse honte ? Le ridicule ne tue pas, donc rarement honte. Mais l’anecdote qui me revient souvent c’est pour un second tour des élections présidentielles, nous sommes allés voter comme tout bon citoyen avec mon compère Benoît Ramond après une soirée des plus arrosée et surtout sans avoir dormi. Ce qui m’a coûté d’avoir glisser ma carte d’électeur dans l’enveloppe à la place du bulletin. Un sacré moment et un fou rire à n’en plus finir.
Benjamin Icard (12)Ta première cuite ? Je ne me souviens pas bien, mais certainement lors de mais années cadets où l’on commence à faire des troisièmes mi temps jusqu’alors inconnues pour tous.
Si tu étais un animal ? Un chien. A l’écoute, fidèle, tout moi.
Si tu gagnes des millions au Loto, ton premier achat ? Il faudrait déjà que je joue au loto, mais si c’était le cas, je pense que je ferais plaisir à toute ma famille.
Ton plat préféré ? Sans hésitation le cassoulet de ma grand mère, une tuerie. D’ailleurs si vous souhaitez le goûter, vous êtes conviés le premier week-end d’août pour la fête de village de Mailholas. Et croyez-moi vous ne serez pas déçus.
Ton dessert préféré ? La tarte au citron meringué
Tu peux partager un repas avec trois personnalités, qui choisis-tu ? Je dirais Vincent moscatto, Daniel Herrero et Pascal Leclainche, idole de Montesquieu Volvestre et connu mondialement. Un incontournable au club Je pense que l’on peut passer un sacré repas.
Quel est le petit nom que tu donnes à ta chère et tendre ? Il faudrait déjà qu’il y en est une. Pour l’instant ce n’est pas le cas…

Côté terrain

Benjamin Icard (7)
Equilibre parfait, position du haut du corps stable, et le pied de frappe qui ne touche pas la terre…voilà tout ce que Benjamin aurait aimé réalisé…
Benjamin Icard (8)
Le titre 2011, un souvenir indélébile

Comment as-tu découvert le rugby ? Par mon père ancien joueur de Montesquieu Volvestre. Je l’en remercie encore. Et par mes amis qui en avaient un peu marre que je sois de Montesquieu et que je joue au football.
Ton joueur préféré ? Matt Giteau au niveau international, et pour ce qui est du niveau amateur il y en a deux : Anthony Castets, le seul mec que je connaisse, qui joue derrière, et qui a du mal à passer les bras dans un maillot de rugby. Et le second c’est Romain Rouaix, un sacré numéro sur le terrain et en dehors un super mec.
Ton club préféré ? L AS Montesquieu Volvestre bien sûr
Celui que tu n’aimes vraiment pas ? Je n’en vois pas où alors les clubs qui n’ont pas l’âme du clocher et où évolue des mercenaires je ne suis pas fan de ces clubs là
Ton meilleur souvenir rugby sur un terrain ? Le 26 juin 2011, le titre de champion de France avec Montesquieu, ce fut incroyable et surtout le parcours réalisé avec des mecs formidables et un village qui nous a suivi partout, poussé comme ça on ne pouvait pas perdre. J’en ai encore des frissons rien que d’en parler.
Ton pire ? La défaite en finale petit sud en 2008 en juniors, qui a marqué la fin d’une génération qui voulait finir sur une bonne note. On perd un match à notre portée par un gros manque de lucidité.
Le coach (ou dirigeant) qui t’a marqué ? Il y en a plusieurs tout d’abord. Laurent alias “le marseillais” à l’école de rugby, puis par la suite le duo Jérôme Audoubert et Claude Alliot avec qui nous avons évolué sur le plan rugbystique et aussi en temps qu’être humain. Ensuite il y a eu le quatuor Milhorat, Monnerau, Audoubert, et Eychenne avec qui nous avons goûté les joies d’un titre de champion de France et les joutes de la fédérale3. Je ne pourrais pas oublier le trio actuel : Raufast, Brun et Bayle, avec qui nous avons mis en place un plan de jeu qui est en train de trouver ses marques et où il fait bon vivre. Il y a le trio Laurent, Herrerias et Meskiti, les entraîneurs des moins de 26 cette année, que l’on connait depuis peu de temps mais qui sont des mecs super. Et pour finir j’aimerais en profiter pour saluer les dirigeants du club de Montesquieu Volvestre qui font un boulot hors norme et qui se décarcassent tous les jours pour ce petit club de clocher si particulier.

Benjamin Icard (4)Ton plus beau geste réussi sur un terrain ? Je dirais en première année junior lors d’un match en Andorre. Il fallait un trois quart tamponné première ligne et me voilà catapulté arrière avec la possibilité d’être talonneur si notre talonneur se blesse. Et ce qui devait arrivé arriva, à l’heure de jeu. Me voilà talonneur avec le numéro 15 dans le dos. Au bout de quelques minutes, l’arbitre siffle mêlée introduction adverse et étant donné que je n’ai jamais travaillé à ce poste on y est allé à l’instinct. Je ne sais pas si c’est un élan de courage ou un grain de folie lorsque le demi de mêlé adverse a introduit, je me suis dit pourquoi pas piquer le ballon. Je m élance et talonne. Mêlée gagnée à la plus grande surprise de mes coéquipiers de l’époque Maxime pinson et Guillaume Bessou qui m’ont dit mais tu es fou préviens quand tu fais ça. Même le coach Jérôme Audoubert, n’en revenait pas, d’ailleurs ne me demande pas comment j’ai fait…

Ton plus beau raté ? Ca arrive quelques fois ça. Je dirais sûrement un placage manqué, qui n’est pas mon point fort, et on me le répète assez souvent. Même si j’essaye tant bien que mal.

Côté vestiaires 

Benjamin Icard (2)
Benjamin Larkham en sélection

Que fais-tu la veille d’un match ? Le plus souvent, je retrouve mes compères de jeu pour voir les matchs l’après midi et le soir un repas ensemble sans dépasser les limites

Le(s) comique(s) de l’équipe ? Alors sans hésitation Tom Gregoris qui est un danseur hors norme. Il aurait sûrement sa place dans “Danse avec les stars”. Il y a aussi le duo Nicolas Subra et Kelyan Chardeau qui sont inséparables et surtout intenables. Je ne pourrais pas ne pas citer Adrien Boutines mon jumeau, avec qui on en fait voir de toutes les couleurs à nos compères de la sélection, au plus grand désarroi de notre capitaine Benoît Cailloux.
Le plus fêtard ? Ils sont deux à mériter le titre : Fabrice Baggio et Matthieu Amiot. Ils sont toujours d’attaque pour faire la fête. Même si le premier à quelques soucis pour suivre la cadence infernale imposé par le second qui est, à vrai dire, impossible à suivre sans exploser en plein vol. Je connais bien ça car monsieur Amiot à beaucoup de dossiers sur moi.
Le plus râleur ? C’est la question que je craignais le plus. Je ne vais pas vous mentir mais je pense être pas mal dans le genre, bien entendu aidé et même supplé par Jérémy Inard avec qui, il nous arrive souvent de péter les plombs. Mais il y en a un autre qui vne a pas passer à travers les mailles du filet, il s’agit d Anthony Castets. Il est plutôt bon dans le genre, je crois savoir qu’il a quelques amis du côté du corps arbitral.
Le plus bagarreur ? Je dirais Tony Lebouteillé, qui n’aime pas que l’on s’en prenne à un joueur de son équipe.

Le plus fashion ? Je peux vous dire il y va du niveau là. Julien Milhorat toujours au top même en rentrant sur un terrain. Ensuite dans un autre style nous avons Loïc Cresto qui le seul à pouvoir porter des chemises à fleur avec élégance. Mais le maître en la matière est quand même notre ancien président Jean-Louis Inard, qui est toujours au top de la mode…avec 30 ans de retard. Pour finir nous avons Guillaume Terme en sélection, avec sa mèche légendaire et ses jambes épilées. Sacré Guitone !
Celui qui fait peur sous la douche ? Sans hésitation Félicien Auban. Certains l’appellent même le Marsipulami ! Allez savoir pourquoi ?

Une anecdote mémorable  ? Si je devais en retenir une, c’est l’année dernière lors d’un match de championnat de France entre les Baronnies et Saint sulpice la Pointe qui s’est joué à Montesquieu. Nous étions réquisitionnés pour faire la sécurité. Du coup nous avons sympathisé avec les supporters des Baronnies, et commencé à faire la fête malgré la match perdu. De fil en aiguille, nous voilà après quelques verres conviés à aller faire une réception chez eux, c’est à dire à deux heures de route de chez nous et dans un endroit où l’on ne connaissait pas grand monde. Avec mon compère Maxime Pinson, nous voilà embarqués dans le bus des supporters pour faire la fête avec eux jusqu’au bout de la nuit. Heureusement notre ami et arbitre du club Rémi Janotto, a eu la gentillesse de venir nous récupérer tard dans la nuit. Je remercie encore les Baronnies pour leur accueil fort chaleureux et sympathique d’ailleurs.

La phrase préférée d’un coach ? Je dirais le fameux “Amande au nez” de Phillipe Monnerau, qui nous aura bien fait rire ! A chacun de ses discours, on comptait le nombre de fois qu’il allait nous le sortir, c’était pour lui comme de la ponctuation.

Une question que tu veux poser à un coach ou un coéquipier ? Thierry (Raufast) et Laurent (Brun), quand est ce que vous donnerez un chance à Félicien Auban pour qu’il joue talonneur ?

Benjamin Icard (5)Fiche d’identité

Né le : 29 Octobre 1990  à :Muret
Profession : Mécanicien cellule chez Airbus
Parcours en club : Montesquieu volvestre depuis le début avec quelques années au foot à L’USR (Rieux Volvestre) et au RHB pour le handball. Avec la double licence, pour le plus grand désarroi de mes coachs
Poste : 15 ou 10
Poids : 85kg
Taille : 1m71

12108950_10208167858578977_2904615020442486785_n
La sélection U26…la dope de Benjamin ! Mais pas que…
Benjamin Icard (3)
Benjamin aimerait bien faire découvrir Montesquieu à sa reine Margot…
Benjamin Icard (11)
Tchoul appliqué avant de tirer
Benjamin Icard (10)
Benjamin est célibataire. Pourtant il met tous les atouts de son côté pour se rendre séduisant…

 

Benjamin Icard (6)
Un artiste complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here