4ème série – Mazères touche au but

0

Moins d’un an après sa création, le Rugby Club Mazères XV vient déjà d’écrire son nom dans le palmarès. Car même si l’effectif rouge et noir paraissait capable de tout en début de saison, encore fallait-il le démontrer sur la durée. 10 victoires, un nul pour une seule défaite en poule, assurait la première place et la montée. Les phases finales étaient le bonus tant désiré, et la finale le point d’orgue d’une saison, au premier objectif atteint… 

mazeres champion 2016
Un titre glané au bout du suspense (photo club)

Pour rendre un titre plus savoureux encore, il faut vivre une finale intense et rencontrer un adversaire à la hauteur. C’est pourquoi, Boulogne-sur-Gesse mérite aussi les louanges. Les hommes de la Gesse ont eu les ressources pour revenir en fin de match, égaliser, et partir en prolongations. Le suspense était à son comble. Mazères reprenait l’avantage en première période de cet extra-time. Mais une fois de plus, les Boulonnais, au forceps, revenaient au score. Ils auraient même pu l’emporter, si Laboisse n’avait pas rater la cible pour donner l’avantage aux siens. Un signe sûrement du destin, puisque lors de la séance des tirs au but, ce sont les Mazériens qui se montreront les plus adroits, face aux perches, à 22m. 4 à 2, et voilà le bouclier qui part en Ariège. Joie d’un côté, déception de l’autre, l’ascenseur émotionnel classique pour deux équipes valeureuses. Mazères se construit son histoire, Boulogne se la reconstruit.

Jimmy Marchandise, co-entraîneur de Mazères, était forcément comblé : “Et voilà c’est fait, que demander de mieux pour une première année existence: la montée et le planchot à Mazères. Bon, il ne fallait pas être cardiaque, car on est passé par tous les états, les joueurs ont joué avec nos nerfs. Il faut croire qu’ils étaient bien sur le terrain (rires). Du coup, ils ont savouré jusqu’au bout des prolongations ces moments inoubliables et intenses avec le public venu en nombre. Une finale ça se gagne sur des détails, les deux équipes se sont rendus coup pour coup, on savait que ce serait compliqué. C’était un match très rude, avec beaucoup d’intensité, qui s’est joué dans un super esprit. À la fin, ça nous sourit aux tirs au but, tant mieux pour nous. Tout le travail aux entraînements paye, le boulot des bénévoles et des dirigeants est récompensé par le bouclier qui a été dignement arrosé au café chez Benben. Maintenant un peu de repos pour récupérer, surtout de la soirée, et après on se remettra au travail pour le championnat de France. Encore merci aux joueurs pour ces moments inoubliables.

Parmi ces joueurs, le troisième ligne centre et capitaine, Clément Ruiz, tout aussi heureux que le coach : “Quel match ! Boulogne a mis beaucoup d’engagement et de combat dans le jeu, notamment dans les rucks. On a souvent mené au score pensant que le boulot était fait mais l’adversaire n’a rien lâché et revenait toujours au score. Mentalement c’était difficile aussi, il a fallu aller chercher loin dans les tripes et rester solidaire pour ne rien lâcher. Tout le monde a fait un énorme match, on a pu voir le coeur de l’équipe et le courage de chacun. On est vraiment heureux de ramener le bouclier à Mazères, car c’est la première année d’existence du club, et c’est la meilleure manière de remercier le public ainsi que nos dirigeants, qui on fait un boulot formidable tout au long de la saison.”

Place au championnat de France désormais pour tous ce guerriers dont le repos de quelques jours ne sera pas de trop pour se régénérer quelque peu…

13041480_1758781107691769_6980325099675847521_o
Un combat acharné pendant 100 minutes (photo club)
mazeres..
Un premier bouclier pour le club house de Mazères (photo club)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here