Universitaires – Championnats de France : le doublé de Paul Sabatier

0

L’équipe de rugby masculine de l’université Toulouse III Paul Sabatier vient de remporter, pour la deuxième fois consécutive, le titre de champion de France universitaire élite en battant l’équipe de l’université Lyon 1 sur le score de 19 à 10 à St- Nazaire. Le parcours 2012-2013, de l’équipe masculine de l’université, est d’autant plus remarquable que l’équipe finit invaincue:
• phase de poule : 39 à 20 contre l’université de Grenoble et 28 à 26 contre l’université de Montpellier ;
• quart de finale contre l’université de la Rochelle : 29 à 7 ;
• demi-finale contre le Pres de Clermont : 24 à 19.

Cette équipe est composée d’étudiants des filières de l’université Toulouse III – Paul Sabatier (pharmacie, IUT et STAPS) qui jouent également dans les clubs de la région. L’équipe de rugby féminine est de son côté vice-championne de France. Elle s’est inclinée en finale à Saint-Nazaire contre l’université de Rennes. Des résultats probants que Bertrand Monthubert, Président de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier n’a pas manqué de féliciter chaleureusement.

Le mot d’Olivier Baragnon, professeur d’EPS à l’Université Toulouse III – Paul Sabatier et entraineur de l’équipe de rugby universitaire masculine et féminine :
« Champion de France en titre, le groupe s’est montré capable d’aller chercher le doublé. A la 76e minute, l’équipe de l’université menait 19 à 3. Cette finale contre Lyon a été maitrisée, les garçons ont dominé le match. Les filles ont eu moins de chance. Pour cette finale contre Rennes, l’équipe manquait de puissance notamment à cause de joueuses absentes ou blessées. Elles sont quand même vice-championnes de France, c’est un très bon résultat. Le rugby universitaire est toujours une belle aventure humaine et sportive. Nos étudiants et étudiantes prennent beaucoup de plaisir à venir en championnat universitaire où le jeu est sans contrainte. »

Sûr que ces résultats rappelleront de bons souvenirs aux glorieux et anonymes anciens de “Paul Sab”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here