Séries : les causeries du week-end

0

Poule 2
La Salvetat-Plaisance 28-11 Laroque Belesta
voir article en Une

Beaumont-de-Lomagne 20 – 6 Sor-Agout
Fabien Cérésoli (entraîneur des arrières Sor Agout)
Vous venez de m’apprendre que nous sommes qualifiés mais que ce fut dur. On termine donc huitièmes et derniers des qualifiés en finissant dans les deux meilleurs troisièmes des trois poules en compétition, c’est un ouf de soulagement. Pour aujourd’hui, c’est la seule bonne nouvelle. Alors qu’on effectue une première mi-temps correcte à Beaumont, on craque en fin de première mi-temps. A la mi-temps, nous sommes menés 10 à 3. Ce score laissait augurer de bonnes choses dans le deuxième acte mais dès le coup d’envoi, on prend la pression. Puis ensuite, on ne sait pas revenir dans leur camp, on encaisse une pénalité et un essai de plus. En ne marquant pas sur nos temps forts, le score final est un peu lourd. Il faut féliciter cette formation de Beaumont qui possède vraiment un gros collectif et finit logiquement premier de la poule. J’espère maintenant qu’on ne va pas finir la saison lors de notre prochain match dans quinze jours. On ne voulait pas terminer sur cette phase de play-off et avec un peu de chance, il nous restera au moins encore un match. Ce sera certes, le premier des trois poules de play-off qui se présentera à nous. Tout le groupe a quinze jours pour préparer ce choc face à Saint-Affrique. Il faut se dire que tout est possible si on sort un gros match. Cela s’est déjà passé il y a deux ans, où l’on effectue des play-off en dents de scie, mais où l’on arrive à sortir trois matchs et à être champions. J’espère que la saison durera le plus longtemps possible et si c’est le cas, ce sera bon signe. Si on perd contre plus fort, il n’y aura rien à dire. Sur un match, ce sera dur mais si on réitère l’une de nos belles prestations de début de saison, c’est envisageable. J’espère que tous les petits « bobos » pourront être soignés pour être un maximum compétitif.

Poule 3
La Saudrune 20-23 Saint-Affrique
Florian Soncourt (numéro 6 R.C.Saudrune)
On perd les armes à la main contre Saint-Affrique, qui est une grosse écurie, outillée dans tous les secteurs. On pensait qu’ils seraient un peu moins motivés vu qu’ils étaient qualifiés, mais pas du tout ! Le club avait mis les petits plats dans les grands pour cette journée des partenaires, c’était très sympa de jouer dans ce contexte, avec une banda, l’école de rugby. On était hyper motivé, quand je suis rentré sur le terrain j’avais l’impression que rien ne pouvait m’arriver. D’entrée, Baptiste, notre capitaine, marque un essai et nous met devant dès la 4ème minute. Vu le vent qu’il y avait on devait marquer un maximum de points. Ensuite l’arbitre adresse un carton blanc très sévère à Baptiste pour une faute au sol. Ce qui amène d’ailleurs un essai de leur part. Son retour nous a permis de remettre la marche en avant et de mettre un deuxième essai et une pénalité. Juste avant la mi-temps Ben Poloni nous claque un superbe drop, on tourne à 20-10. On a bien géré au pied et en défense contre le vent, il y avait 20-16 à 5 minutes du terme, on est même dans leurs dix mètres. Et là je revois l’arbitre mettre le sifflet à la bouche, sans jamais siffler la fin. Ce qu’il a fait juste après l’essai de Saint-Affrique…après 6 minutes d’arrêts de jeu.
En fait ce qui fait le plus mal, c’est qu’on donne tout. Souvent je dis aux jeunes que j’entraîne de se regarder le nombril avant de critiquer l’arbitre, mais nous, aujourd’hui on ne peut rien faire de plus. Ça rend la défaite plus amère. Saint-Affrique n’avait pas besoin de ça. Ça fout les boules.
En tout cas la saison est quand même réussie, c’est ce qui permet de garder le sourire. On finit 3ème de poule, il faut tirer bénéfice de cette expérience. L’an dernier, on nous promettait la descente. Grâce à Luzech, on a pu montrer qu’on valait beaucoup mieux que cela, et tout ça, avec un groupe quasi-identique. On a gagné en lucidité, l’arrivée d’Eric (Lacrampe) en qualité de coach des avants, nous a fait prendre conscience de nos qualités. La saison est réussie et tout les gens nous ont félicités. Maintenant, on va se reposer et défendre notre titre en coupe des Pyrénées, une victoire qui avait été un acte fondateur pour cette saison.

Moissac 12 – 14 Montesquieu
Laurent Labessouille (co-entraîneur Montesquieu)
Compte tenu des incidents du match aller, ce fut un match propre. J’aurais tendance à dire que les joueurs de Moissac le sont, l’entourage peut être moins. On a été meilleurs, même si le score ne reflète pas cette domination. On savait qu’avec une victoire, on passait automatiquement. Avec un point, rien n’était garanti. On fait un match solide, encore un à l’extérieur, comme à Saint-Affrique où on méritait mieux. On a pris 9 points sur 15 loin de nos bases. Ce qui est encourageant pour la suite. On monte en puissance. Le plus important était de se qualifier, maintenant, les huit équipes qui sont là se valent, ce seront de belles phases finales. Poule 4
Canton d’Alban 20 – 13 Auterive
Guillaume Aubéroux (co-entraineur Canton d’Alban)
On gagne cette partie difficilement. Nous menons 20 à 6 à la mi-temps avec le vent dans le dos et il y en avait. Ce score est bien payé puisque on marque deux fois sur des ballons qui traînent sous notre pression. On s’endort un peu avec ces 15 points d’avance. Le match est un peu bizarre face à une formation qui n’était pas réellement venue pour gagner, un point leur suffisait. Avec nos quatre victoires, on termine premiers de la poule et tout le monde est content. On ne retiendra que cette fin de saison, qui se termine en beauté. Dos au mur, les garçons ont su se faire justice en terminant premiers de cette poule alors que nous étions derniers de la phase régulière. C’est encourageant et cela récompense l’investissement de tous. Quatre matchs, quatre victoires, on aurait aimé attaquer la saison ainsi. Que les garçons jouent leur jeu d’entrée de saison sans s’attacher à regarder les autres équipes. Pour la saison prochaine, ce sera important de raisonner ainsi. J’espère aussi que l’on gardera tout ce groupe même si notre capitaine raccroche les crampons. Un grand merci à Laurent Saunal qui a fait ses débuts en séniors à Alban à 19 ans et qui a tout connu avec ce club après dix ans de Fédérale 3. Il a toujours été là. Une dizaine de juniors viendra nous renforcer et leur intégration sera importante. Il n’y aura ni de Géorgiens mesurant 2 mètres ou d’ailiers Fidjiens même si on aimerait bien. Sans argent, il n’y aura pas de bouleversement important.

Leguevin 23 – 20 Saint-Juéry
Bertrand Cunnac (capitaine Léguevin)
La saison se termine sur une bonne note, il aurait été dommage qu’il en soit autrement. Nous avions à cœur de réaliser une belle performance et surtout prendre du plaisir devant nos partenaires et l’école de rugby. Ce fut un bon match avec du suspense, de l’engagement et un bon arbitrage.

Poule 5
Aviron Castrais 5-8 Saint-Orens
Jean-Vincent Igarza (capitaine Saint-Orens)
Ce match est un petit condensé de la saison : beaucoup de jeu pour peu de résultat. Des conditions difficiles avec ce vent comme pour tout le monde j’imagine qui rendait notre objectif de bonus offensif plus compliqué. Cette ambition nous a fait surjouer en oubliant quelque peu les fondamentaux puisqu’on joue dans l’urgence et la précipitation. Nous sommes menés 5 à 3 pendant une bonne heure avant de passer devant dans les dix dernières minutes. L’objectif minimal de victoire est assuré mais finalement l’absence de bonus ne change rien avec le résultat d’Espalion. Sur ces play-down, on gagne 4 matchs sur 6 mais cela n’aura pas suffi. J’éprouve un gros sentiment de gâchis quand je pense à cette saison. Avec pas mal de problèmes hors terrain, notamment au premier trimestre qui ont donné le la. On ne s’en est jamais vraiment remis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here