Saint-Orens : la double peine

0

De l’aveu de tous les observateurs, le niveau Honneur cette saison était très relevé et homogène. Et ce n’est pas le parcours de Saint-Orens, prétendant aux places qualificatives, qui contredira ce constat. Dans une saison mouvementée, où un des entraîneurs a quitté le club, les joueurs ont enchaîné les pépins et les contre-performances malgré un jeu ambitieux, mais trop peu souvent efficace et régulier. Devant batailler en play-down, les rouge et noir se retrouvent bien mal embarqués – certes avec un match en moins – dans une poule relevée où ils figurent à la troisième place avec seulement 4 points. Un seul match gagné à domicile face à Mazères. Mais ces derniers, ce dimanche, devant une équipe en proie au doute ont infligé au match retour, une lourde défaite aux banlieusards toulousains (48 à 13) et fait flotter le spectre d’une relégation, impensable en début de saison. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, ils ont perdu en Ariège, suite à une grave blessure, leur troisième ligne Charles Piu. Le verdict est sans appel : fracture de la malléole avec les ligaments touchés, six semaines de plâtre avant une éventuelle chirurgie. Bref, saison terminée pour Charles qui ne pouvait retenir sa frustration après ce match cauchemar : “Un match à l’image de notre saison : un manque flagrant d’implication qui se ressent sur le terrain le dimanche. Alors que nous jouons notre maintien en honneur, difficile d’établir un groupe pour le dimanche vu le peu de joueurs présents aux entraînements. Nous avons désormais un pied en promotion honneur, essayons de relever la tête sur les 3 derniers matchs, il faut espérer 3 victoires ainsi qu’un maximum de points et nous ferons les comptes a la fin.”

Espérons également que ses coéquipiers lui offriront ce cadeau, quoiqu’il en soit Rugby31 adresse tous ses voeux de rétablissement à Charles en lui donnant rendez-vous la saison prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here