Reportage – Julien Rivière, “le marcassin des Îles” s’épanouit

0
Julien Rivière aura été en quelque sorte le fil conducteur de la saison qui vient de s’écouler. D’abord lorsque nous avions parlé de lui, avec un titre plutôt étonnant : “L’ouvreur (très) solide au poste”, le présentant comme le 10 le plus lourd de France. Il faut dire qu’avec ses 104kg pour 1.68m, la concurrence était… maigre. L’article a fait le buzz comme on dit, et le tour du pays avec plus de 50 000 lecteurs (!). Tous curieux de connaître l’histoire du bonhomme, évoluant à Carbonne (31), en 1ère série. Originaire de la réunion du côté de son père, et de la Nouvelle Calédonie du côté de sa mère, il en a hérité un physique hors normes et un surnom :”Le Marcassin des Îles”. Des origines qui ont refait surface, au point de pousser le gaillard à changer de vie, et prendre l’avion direction la Réunion. La suite de l’histoire ne s’est pas arrêtée là, et méritait aussi de vous être contée. RugbyAmateur.fr, c’est aussi cela…
christophe rivière carbonne (1)
Julien Rivière sous les couleurs de Carbonne (photo Pascal Villalba)
L’histoire de Julien a pris un nouveau tournant en février dernier, quand il décidait de répondre favorablement à une offre d’emploi : brancardier à l’hôpital de Saint-Denis à la Réunion. Lui qui n’avait foulé qu’une seule fois la terre réunionnaise, se décidait à quitter la métropole pour s’installer sur l’Île volcanique. “J’ai 25 ans, et je ne suis pas sûr d’avoir ce genre d’opportunité plus tard, alors je pars oui, je vais en profiter” nous avait dit alors l’intéressé (voir l’article complet). Après une dernière émouvante, et festive, avec ses coéquipiers du sud toulousain, le solide a décollé direction l’océan indien. Mais il nous avait fait part de son intention de continuer à jouer au rugby…
Et son lien avec l’ovale ne se sera pas distendu trop longtemps, puisque dès son arrivée à l’aéroport, il eut la belle surprise de voir un homme agiter une pancarte sur laquelle était marquée : “Mr Julien Rivière, le Marcassin des Iles, bienvenue au XV Dioniyen”. “Je venais juste de récupérer mes bagages, et je vois ça, c’était énorme” souriait Julien.
L’homme en question était en fait l’entraîneur de Saint-Denis, qui évolue en Honneur. Il nous a alors expliqué le pourquoi de sa venue : “Mes joueurs m’en ont parlé lors d’un entraînement. Je suis allé sur RugbyAmateur.fr, puisque le manager des séniors avait posté votre article sur notre site. Quand je l’ai lu, je me suis dit que c’était le genre de joueur qu’il valait mieux avoir avec soi, que contre (rires). Mais je n’imaginais pas la suite. Et la suite, c’est un coup de fil de ce même manager, Benoît, qui m’informe que le gars en question est justement dans l’avion, en partance vers la Réunion et qu’il arrive le lendemain à 13h. Alors je me suis préparé à l’accueillir, avec cette pancarte de bienvenue : “Mr Julien Rivière, le Marcassin des Iles, bienvenue au XV Dioniyen.  Un « Ti nom gâté » hérité de ses origines je crois bien.”
Une intégration rapide et réussie…
Les deux hommes se présentent, s’échangent quelques mots et leurs numéros, en se disant à bientôt. La prise de contact a eu lieu dès le lendemain autour d’une « dodo » (bière locale) et d’un petit repas au cours duquel ils ont pu vraiment parler rugby, mais aussi valeurs et comportement. Michel Petit y est sensible et nous explique son ressenti lors de ce deuxième contact : “J’ai senti que le courant passait bien, ce que j’ai apprécié le plus, c’est la franchise de Julien. Il m’a dit texto : d’autres clubs m’ont contacté, mais je viens à l’entraînement mardi et je te donne ma réponse.” Car oui, Julien avait fait le “buzz”, et plusieurs clubs s’étaient positionnés pour l’enrôler : “J’ai eu des contacts avec quelques clubs oui, mais voilà, le courant est bien passé avec Michel, et j’ai foncé sans hésiter !”
28951421_1919974058314265_6559405987256598528_n
Avant le premier match déjà, l’intégration s’était bien passée…
Humble, franc, déterminé, sensible aux valeurs du club, respect de la parole et de l’engagement, solidarité, honnêteté, tout le savoir être en somme de Julien a convaincu Michel Petit très rapidement : “J’ai été séduit par le jeune homme qu’il était et le joueur bien sûr. Pour son gabarit, il a un gaz terrible, très explosif, doté de passes des deux côtés, longues et précises, d’un jeu au pied performant, d’une capacité de franchissement remarquable, et d’une défense… qu’il lui faudra améliorer, quand il aura retrouvé l’intégralité de ses capacités physiques émoussées par le climat tropical. Quand il sera à 100%, il nous apportera beaucoup d’autant plus qu’il peut jouer 2/8/10/12. Un homme orchestre en somme !”.
L’intégration dans le groupe s’est déroulée harmonieusement, les premiers contacts sur et en dehors du terrain avec ses nouveaux partenaires, aussi. Il faut dire que les moments sportifs sont suivis d’autres plus festifs, souvent gages de bonne intégration et de réussite. Julien était ravi de cet accueil : “Les joueurs m’ont vraiment facilité mon intégration, ils ont tous été très sympa avec moi, c’était appréciable”.  Il fait ses grands débuts au… centre, et y fait rapidement sensation rapidement avec un “cul” énorme qui a failli provoquer une éruption volcanique !
Un Rivière bien arrangé
Puis, Julien sera testé en troisième ligne centre : “c’était une découverte, mais c’est un poste qui provoque plein de sensations. Un poste qui m’a beaucoup plu en fait. On verra la saison prochaine si je joue encore en 8 ou pas”. Car après plusieurs matchs avec ses nouvelles couleurs, une blessure au péroné a éloigné “Juju” des terrains. Ce qui ne l’a pas empêché de participer aux championnats du monde de rugby à 10, à l’Île Maurice, où il a pu croiser Conrad Smith, Adam Ashley Cooper ou encore DJ Forbes, le capitaine des All Blacks Sevens (de nouveau sacrés ce week-end à San Francisco).
Championnat du monde à 10 avec Adam ashley Cooper et le capitaine des alls blacks à 7 bon moment
Championnat du monde à 10 avec DJ Forbes, capitaine des All Blacks à 7
Championnat du monde à 10 avec Adam ashley Cooper
Championnat du monde à 10 avec Adam Ashley Cooper s’il vous plaît !
Michel Petit, le coach de Saint-Denis en a assez vu pour se faire une idée de sa recrue et de ce qu’il peut apporter à ses troupes : “Pour le coach que je suis, la venue de Julien a été une aubaine. Je suis magnifiquement aidé et soutenu par Simon (préparateur physique /kiné ) et Vincent, joueur blessé qui prend en charge les avants. Sa génétique catalane parle en sa faveur ! Le groupe « séniors » du XV dionysien est très jeune, ce qui nous handicape un peu parfois, mais la marge de progression est réelle. Le bureau directeur, composé d’anciens joueurs, parents de joueurs actuels nous laisse toute liberté pour conduire cette belle jeunesse vers la victoire et la conquête de trophées. Julien va nous y aider, même si sans le groupe, il ne sera rien. Merci à lui, et j’en profite pour remercier aussi tous mes joueurs, sans exception, pour leur engagement, leur bonne humeur, et leurs compétences.”
Des compétences qui seront mises à rude épreuve, car il faudra finir dans les trois premiers du championnat maison, pour disputer le top 6 face aux équipes de Madagascar, Maurice et Mayotte. “Ce serait vraiment génial de pouvoir se confronter à leur rugby, et leur approche”. Pas certain néanmoins que les adversaires directs du Marcassin des Îles, partagent cet avis. Car le marcassin a bien grandi depuis qu’il a quitté la métropole. Un Rivière bien arrangé en somme…
28514934_10216215984102236_3429313285767063350_o
Nécessaire pour troisièmes mi-temps endiablées. Et pour la pharmacie aussi ?
37125253_1997244947253842_2801456645756944384_n
En visite vers le bassin du diable, Julien peut apprécier la richesse de la Réunion : faune, flore, et… tout le reste !

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here