Régionale 1 – Face au TEC, Verfeil avait un supplément de gaz

0

La huitième journée de Régionale 1 (poule 2) proposait ce weekend un face à face entre deux équipes en pleine confiance, chacune à créditer de cinq succès en sept journées. A domicile (façon de parler, puisque le match était délocalisé au Stade Sordelo pour cause de France-Japon au Stadium de Toulouse), le Toulouse Electrogaz Club (5ème, 20 points), fort de quatre victoires consécutives, souhaitait poursuivre sa belle série. L’adversaire du jour, l’Union Sportive Verfeilloise (4ème, 22 points), après une lourde défaite à domicile face à Trèbes (24-36), venait pour sa part d’enchainer trois sorties victorieuses de rang, la dernière (16-23) sur la pelouse du TLA… (Par Marco Matabiau/ Photos Alain Sabathier)

Pour voir les deux équipes évoluer à 15 contre 15, il ne fallait pas arriver en retard aux abords du terrain des coteaux toulousains puisque, dès la deuxième minute, le talonneur visiteur Plautard écopait d’un carton jaune pour un déblayage à l’épaule. La pénalité concédée était toutefois manquée par le trois-quart centre Kherchiche. Malgré cette infériorité numérique, les hommes au figuier trouvaient les premiers l’ouverture. Suite à un jeu long des Toulousains, l’arrière Loison s’essayait à une relance côté gauche. Bien lui en prenait : petit par-dessus, échappée belle, passe intérieur sur Makuku, venu au soutien. Le deuxième ligne poursuivait l’action avant de servir Chinette à hauteur. Le véloce troisième ligne filait sous les barres. Un essai limpide, transformé par l’ouvreur Labat (0-7, 6ème).

_DSC9992 1
Duel de numéros 12: le Verfeillois Garrigues au plaquage sur l’imposant Kherchiche.

Le TEC ne gambergeait pas pour autant puisque, sur le renvoi suivant, les Verfeillois commettaient une faute à la réception. L’occasion donnée à Guérard était trop belle. Des 15 mètres en face, le demi de mêlée ramenait les siens à quatre longueurs (3-7, 8ème). Dans la foulée, les gaziers perdaient toutefois leur ailier Ramond, visiblement victime d’un claquage. Il était suppléé par Raynal. Verfeil avait la possibilité de reprendre 7 points d’avance, mais Labat ratait la cible (13ème) avant que les locaux ne se retrouvent à leur tour à 14, le talonneur Dauriac étant sanctionné pour un plaquage illégal sur Salesses (14ème). Une nouvelle opportunité s’offrait à l’ouvreur des Rouge et Vert. Il ne la laissait pas passer (3-10, 17ème). L’euphorie ne durait guère puisqu’après avoir reçu un jaune d’entrée de match, Plautard optait cette fois pour le blanc pour une faute dans un maul (22ème). Les Jaune et Noir multipliaient les ballons portés, leurs adversaires les fautes. La défense visiteuse finissait par craquer quand, après une longue séquence de jeu au près, Guérard se faufilait au ras pour inscrire un vrai essai de demi de mêlée, qu’il transformait lui-même (10-10, 24ème).

_DSC9927 1
Passé dans un trou de souris, Guérard permet au TEC de revenir à hauteur. Milhau (casqué) et Blanc ne peuvent rien y faire.

Les Tecistes continuaient de dynamiser autour de Guérard et Valadier. Ce dernier subissait d’ailleurs un plaquage haut de son vis-à-vis Makuku, qui écopait à son tour d’un jaune (32ème). Une nouvelle supériorité numérique dont profitaient immédiatement les locaux. Touche, ballon porté, suite auquel Guérard filait, tel un filou, petit côté, avant de servir Filloux. Le troisième ligne faisait parler sa puissance pour marquer en force. Guérard transformait (17-10, 33ème). Verfeil peinait à refaire surface, mais y parvenait dans les pas du pilier Blanc et du trois-quart centre Faye. La pénalité obtenue était tentée par Labat: le ballon frappé par l’ouvreur verfeillois heurtait le poteau gauche (37ème). Plus rien n’était marqué jusqu’à la pause.

_DSC9870 1
Le deuxième ligne toulousain Pouilly à la charge sur Labat (10) et Bertoia (16): ça va fumer!!!

L’emballage final de Verfeil…

Suite à un hors-jeu de la ligne défensive visiteuse, le TEC se procurait la première occasion de scorer du deuxième acte, mais la ballon de Guérard fuyait les barres (42ème). Au contraire, ce sont les Verfeillois qui recollaient. Après une belle avancée du paquet d’avants, le ballon était écarté jusqu’à Makuku, puis Loison. Ce dernier, d’un subtil pas de côté, parvenait à se décaler afin de cadrer le dernier défenseur et d’offrir l’essai à son ailier Libert (17-15, 45ème). Là encore, l’USV ne pouvait profiter de ce vent favorable puisque le capitaine Peyre quittait les siens pour dix minutes suite à un nouveau plaquage jugé haut par M. Oliva (47ème). Le staff verfeillois effectuait à son tour quelques changements, Blanc et Makuku cédant leur place à Zamorano et Mansouri. Pour sa part, le TEC envoyait du jeu et faisait le siège de la ligne adverse, mais les visiteurs faisaient front et finissaient par se dégager grâce à Labat. Salesses laissait sa place à Boyrie, lequel ne tardait pas à se mettre en évidence en transformant une pénalité consécutive à une nouvelle belle avancée de son pack (17-18, 52ème).

_DSC9960
Salesses assure la continuité du jeu de sa formation.

Côté teciste, Valadier était suppléé par Hebraud. La mêlée, pourtant souveraine jusque-là, perdait un importantissime ballon à cinq mètres de l’en-but visiteur. Les Jaune et Noir bénéficiaient ensuite d’une série de pénalités fort bien placées mais optaient pour du jeu à la main alors que trois points faciles leur tendaient les bras. Après plusieurs échecs, la raison finissait par l’emporter et Guérard redonnait deux points d’avance à sa formation (20-18, 60ème). Plutôt que d’assommer les Verfeillois, cette réussite les galvanisait et ils repartaient de plus belle. Nouveau ballon porté, maul désaxé et Mansouri concluait en bonne position. Grâce à la transformation de Boyrie, l’USV prenait désormais cinq points d’avance (20-25, 64ème). Cinq, puis huit quelques instants plus tard, toujours par la botte de Boyrie, après une belle relance initiée par Libert (20-28, 69ème). Avec l’appui du vent, Verfeil finissait mieux, contrôlait davantage le ballon et ne laissait que des miettes aux locaux. Pour revenir dans le bonus défensif, le TEC lançait bien une dernière fois le jeu par son ailier Barbier, venu se proposer dans la ligne, qui obtenait une bonne touche dans les 40 adverses. Mais un ultime contre du troisième ligne Machicot mettait fin aux espoirs toulousains (80è + 2). Dans la foulée, M. Oliva mettait un terme à la rencontre.

_DSC9975 1
Le virevoltant Libert tente de s’infiltrer entre le capitaine Aussel (6) et Pouilly.

Malgré le vent glacial qui balayait la région toulousaine en ce dimanche, les deux formations ont cherché à proposer un jeu ambitieux, fait de cohésion entre avants et trois-quarts. Adossés au vent dans le premier acte, les joueurs de Pierre Clanet et Patrick Milhavet auront mis un peu de temps à entrer dans leur rencontre mais auront réalisé une belle fin de premier acte, leur permettant de virer en tête aux citrons. La deuxième période (notamment les vingt dernières minutes) aura été plus difficile, une forte baisse physique entrainant moultes fautes et imprécisions. Toutefois, les Jaune et Noir auraient sans doute mérité de repartir avec le point du défensif. Citons les performances du deuxième ligne Valadier et du troisième ligne Filloux, très sollicités ballon en mains, et du demi de mêlée Guérard, bel animateur du jeu toulousain et à créditer de 15 points. Il s’agira maintenant de bien récupérer, tant dans la tête que dans les jambes, avant le redoutable déplacement chez les Audois de Trèbes, faciles vainqueurs (37-8) à Lisle-sur-Tarn ce dimanche.

_DSC9921 1
Valadier s’est souvent proposé pour faire sauter le verrou verfeillois.

Quatre à la suite ! L’US Verfeilloise enchaine en effet son quatrième succès de rang après s’être fait peur en première période. Souvent sanctionnés (trois jaunes, un blanc), les hommes du duo Geoffrey Accorsi – Laurent Cettolo auront souvent tâtonné dans les quarante premières minutes avant de mettre les choses dans l’ordre et de se détacher dans le dernier quart d’heure, prenant physiquement le pas sur leurs adversaires du jour. Les plus en vue auront été le pilier Possamai, très en jambes, le troisième ligne Ourlac, toujours à même de remettre les siens dans le sens de la marche et le trois-quart centre Faye, souvent utilisé en fixation sur les premiers temps de jeu. Enfin, le demi de mêlée Boyrie est à créditer d’une belle entrée en jeu, tant pour ses qualités d’animateur que de buteur (8 points à 3 sur 3), et Loison a montré de belles qualités de relanceur. Place désormais à la réception d’un des gros morceaux de la poule, à savoir le Mazères Cassagne Sports, venu à bout des Toulousains du TLA (3- 19) ce dimanche.

_DSC0021
Bien cornaqués par Boyrie (21), les avants de l’USV ont su prendre le dessus sur leurs homologues dans le dernier quart d’heure.

Réactions

Laurent Cettolo (co-entraîneur, USV): « Très heureux de cette difficile et laborieuse victoire à l’extérieur. Je tiens à féliciter le TEC pour sa belle prestation. On devait venir s’imposer pour les écarter quelque peu de la zone de qualification, c’est chose faite. On doit maintenant confirmer contre Mazères à la maison (…) Dans le dernier quart d’heure, on a réussi à garder le ballon, à jouer chez eux, à utiliser le vent. A partir du moment où on a gardé la possession du ballon, c’était beaucoup plus simple. »

_DSC9986 1
Exceptionnellement rasé de près, Laurent Cettolo a donné de la voix pour encourager ses joueurs.

Patrick Milhavet (co-ntraîneur, TEC): « On fait une bonne entame, on revient bien, puis on passe devant. Après, on manque d’agressivité. Sur les rucks, on est plutôt bons, mais l’arbitre nous pénalise énormément. Il va falloir qu’on nous réexplique la règle je pense car j’avoue ne pas tout comprendre. Enfin, je tiens à remercier la Mairie de Toulouse qui, en remplacement de nos habituelles installations, nous a offert un très beau terrain : des sangliers, des taupes, tant sur la pelouse qu’aux abords. Continuons ainsi, c’est vraiment de ce genre de choses dont a besoin le rugby amateur. »

_DSC9936 1
Outre la défaite des siens, Patrick Milhavet avait du mal à digérer la mauvaise qualité du terrain de substitution.

Maxime Peyre (Ailier et capitaine, USV): « On n’a pas entamé la rencontre de la meilleure des manières, alors qu’on savait à quoi s’attendre en venant ici. Ils n’avaient perdu qu’une seule fois à domicile, contre Mazères, qui est en haut du tableau. On n’y était pas forcément. A la pause, on a fait les ajustements nécessaires, on s’est resserrés et on a fini par remettre la marche avant. »

_DSC0116 1
Au terme de la rencontre, le capitaine Peyre avait déjà les yeux tournés vers le match face au Mazères Cassagne Sports.

Feuille de match

A Toulouse (Stade Sordelo):  Union Sportive Verfeilloise bat Toulouse Electrogaz Club 28 à 20 (mi-temps: 17 à 10 pour le TEC).

Arbitrage: M. Maeven Oliva (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: à l’USV, Plautard (22ème).
Cartons jaunes: à l’USV, Plautard (2ème), Makuku (32è), Peyre (47ème); au TEC, Dauriac (14ème).

Pour l’USV: 3 essais Chinette (6ème), Libert (45ème), Mansouri (64ème), 3 pénalités Labat (17ème), Boyrie (52ème, 69ème), 2 transformations Labat (1), Boyrie (1).

Pour le TEC: 2 essais Guérard (24ème), Filloux (33ème), 2 pénalités (8ème, 60ème) et 2 transformations Guérard.

Hubert
Le président verfeillois Hubert Véronèse avait une place de choix pour assister à la rencontre.

Composition USV: Loison; Peyre (cap), Faye, Garrigues, Libert; Labat (o), Salesses (m); Ourliac, Dos Santos, Chinette; Milhau, Makuku; Blanc, Plautard, Possamai.

Sur le banc: Bertoia, Zamorano, Stinville Gripon, Mansouri, Machicot, Boyrie, Ducarme.

Entraîneurs: Geoffrey Accorsi et Laurent Cettolo.

Composition TEC: Decore; Barbier, Pina, Kherchiche, Ramond; Duffourg (o), Guérard (m); Filloux, Aries, Aussel (cap); Valadier, Pouilly; Borie, Dauriac, Magnes.

Sur le banc: Hasler, Vejux, Serre, Hebraud, Chezaud, Sempol, Raynal.

Entraîneurs: Patrick Milhavet et Pierre Clanet.


La photo bonus

Geoffrey Accorsi (entraîneur Verfeil) et Patrick Milhavet (entraineur TEC), étaient déjà ensemble la veille de leur face à face, pour l’anniversaire de Jérôme Delrieu, ancien talonneur et ami des deux coachs.

315920107_800556641172846_5584662804749954470_n
Geoffrey Accorsi (à gauche) et Patrick Milhavet ont-ils parlé (un peu) du match du lendemain ?

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here