Reconversion – Les rugbymen professionnels en formation !

0

Dans la vie, il n’y a pas que le rugby ! Les rugbymen professionnels du Top 14 et de la Pro D2 l’ont bien compris. Demain, dans un salon de la Brasserie du Stade Toulousain, 35 d’entre eux seront réunis pour participer à la première formation mise en place par l’Agence XV dont le thème est “les bases de la création d’entreprise”.
L’Agence XV est une association créée en 2004 par Provale, le syndicat des joueurs de rugby professionnels, par la Ligue nationale de rugby et par la Fédération française de rugby. Sa mission est de s’occuper de la formation et de la reconversion des rugbymen professionnels et anciens pros.
Chaque saison, l’Agence XV accompagne plus de 300 joueurs dans leurs projets de reconversion. L’été dernier, après une enquête lancée auprès de l’ensemble des joueurs professionnels du championnat français, le besoin d’une formation sur la création d’entreprise s’est fait sentir. C’est donc tout naturellement et après réflexion que l’Agence XV a décidé de mettre en place une première session dédiée à ce sujet.
Cette formation, qui durera une journée, sera rythmée par le témoignage de différents intervenants comme Philippe Spanghero, ancien joueur, associé à Grégory Lamboley et Vincent Clerc dans la société évènementielle Team One ou Gilles Bourguignon, ancien deuxième ligne international du RC Narbonne, gérant de la société “Au pain viennois” qui emploie quatre-vingt dix salariés.
Durant cette journée, de nombreux thèmes seront abordés parmi lesquels “construire et utiliser son réseau professionnel” et “les enjeux de la création d’entreprise et l’impact sur la vie familiale”. Il sera aussi question des “statuts juridiques d’une entreprise” ou de “l’étude de marché, du plan de financement et du business plan”.
Cette journée, placée sous le signe de l’anticipation et de la reconversion est déjà une franche réussite puisque l’engouement s’est fait sentir dès les inscriptions.
De Bordeaux à Mont-de-Marsan, en passant par Albi, Colomiers ou Agen, ils sont 35 à avoir mis à profit leur jour de repos pour commencer à réfléchir sur leurs projets post-rugby.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here