L’interview décalée de… Gregory Mahé (Lourdes, Stade Toulousain, Stade Français, Narbonne, Brive, Carcassonne,…)

0

Il aurait pu faire carrière dans le tennis, mais il a été sauvé in extrémis par ses copains de Lourdes qui lui ont fait découvrir le rugby à 15… ans. En quelques mois, le demi de mêlée s’est fait repérer, est devenu champion de France Espoirs avec le Stade Toulousain, puis avec l’équipe fanion. Il a été champion d’Europe, et a même soulevé le Brennus une deuxième fois avec le Stade Français. Gregory Mahé est un Ovni à sa façon. Une trajectoire hors normes.  Le Bigourdan a porté de nombreux maillots prestigieux, connu une carrière incroyablement riche de rencontres, avec les coachs et des joueurs parmi les plus réputés dont Guy Novès, Nick Mallett, Fabien Galthié ou encore un certain Jonah Lomu. Sa plastique de BG de Boys Band des années 90, lui a ouvert les portes du calendrier des Dieux du Stade, du mannequinat pour des marques vestimentaires, des pubs, il a même participé à Fort Boyard, c’est dire ! Oui,  “Ganache” a tout connu dans le rugby, le meilleur donc, comme le pire avec cet AVC qui aurait dû lui ôter la vie en 2011. Mais cet épicurien de grand standing s’est battu pour revenir, plus fort encore, et en a raconté l’histoire dans un livre intitulé “Mon match contre l’AVC”, qui lui vaudra de nombreuses invitations et un statut de conférencier. Il aura même les honneurs de la télé pour se raconter auprès de Frédéric Lopez. Devenu kiné (!), le “Solide” joue encore à ce rugby qui lui a tout donné, a failli tout lui reprendre, mais qu’il ne remerciera jamais assez. Voici sans doute l’interview décalée la plus déjantée de toutes depuis nos débuts, avec des anecdotes à peine croyables. Oui, Grégory Mahé est un fou de la vie, un fou de rugby, et un fou tout court parfois. Le genre de mec dont il faut se méfier en soirée, et que l’on peut suivre au bout du monde le reste du temps. Ca tombe bien, nous l’avons retrouvé sur l’Ile de la Réunion… 

greg mahé (57)
Ganache en mode mannequin, à la belle époque… “Partir un jour, sans retour….”

Côté privé

Ton surnom ? Ganache

On te confond avec qui ? Un mélange entre Filip, des 2 be 3, ET Gérard Lanvin, mais ça, c’était avant. Maintenant, c’est plutôt Bibendom. Car pendant le confinement les carry réunionnais ont eu raison de moi. J’ai mis le sac à dos devant, une belle pampare !

Ta musique du moment ou que tu écoutes en boucle ? Les chansons de mon paìs bigorre et du pays basque, ça me rappelle la maison

greg mahé (40)
Un poisson nommé Ganache

Ton film / série préféré ? Braveheart et le dîner de con

Ton acteur préféré ? Mel Gibson

Ton actrice préférée ? Monica Bellucci

En dehors du rugby, ton sportif préféré ? Nadal et Wilkinson… oui je sais, c’est un rugbyman, mais je compare leur longévité et leur mental de ne jamais rien lâcher, des bourreaux de travail ces mecs. Et puis, je suis obligé de citer Jonah Lomu. Une légende avec qui j’ai eu la chance de jouer, son humilité, sa gentillesse, et puis sa résilience par rapport à ses problèmes de santé. Un grand monsieur !

greg mahé (54)
A Marseille, avec la légende Jonah Lomu

Ton passe-temps favori ? Plage, apéro, copains, sieste. Dans l’ordre ou le désordre

Ton meilleur selfie avec une personnalité ? Avec Clara Morgan

greg mahé (50)
Clara Morgane ou Ovidie, Greg a la passion du cinéma

L’émission télé que tu regardes le plus souvent ? Pekin express et Rendez-vous en Terre inconnue

L’endroit que tu aimerais faire connaître ? Tahiti et l’Océan indien

greg mahé (41)
Chouchous, bonbons, beignets, demandez !

Ta plus grosse honte ? Il y en a tellement. Cette fois où j’ai été strappé, à poil, à un poteau dans la rue, devant tout le monde, et pendant un bon moment. Les gens se foutaient de ma gueule et prenaient des photos. Ou à un entraînement à Narbonne, déguisé avec une crête sur le crâne, strapp aux oreilles, string, tutu, etc une petite roulade à poil à 2km/h devant tous les supporters pour faire le show… et je me suis pété l’épaule. Impossible de me relever, j’étais à poil sur le terrain, tout le monde pensait que je déconnais, mais j’étais bloqué. Verdict : opération, 4 mois d’arrêt, direction le CERS de Capbreton. Sur place, j’ai pris un carton jaune, puis un rouge. Oui, j’ai réussi à être viré du Centre de rééeduc, une belle perf jusqu’au bout. Les coachs soufflaient, ils me disaient “Mais put…. Ganache !”. Ils n’en pouvaient plus de moi. J’étais un boulet… Je le suis toujours fait.

greg mahé (46)
Greg s’est essayé au golf pendant sa rééducation

Ta première cuite ? A 14 ans, mon cousin et moi faisons le mur pour rejoindre des potes dans une cabane, à Cauterets, ville de mon enfance. Mes parents étaient gérants d’un bar resto station de ski hiver, et au pays basque en été. J’ai pris une énorme cuite, j’ai inventé le slalom géant-gerbé-tombé, tous les mètres. Mission impossible pour escalader la fenêtre, alors j’ai abandonné, trop dangereux. Du coup, j’ai dormi sur le paillasson, au grand désarroi de mes parents. Une belle expérience qui ne m’a pas empêché de continuer la fiesta jusqu’à aujourd’hui

greg mahé (32)
Greg en progrès, il a réussi à rentrer cette fois, mais le lit était trop loin

Une phobie ? Les serpents et les mygales

Si tu gagnes au Loto, quels sont tes premiers achats ? Inviter tous les gens que j’aime en voyage pendant un mois, all inclusive, et leur filer des tunes aussi.

3 choses que tu as toujours dans ton frigo ? Saucisson, jambon, fromage… Du rouge, et des bières. Oui ça fait 5, mais c’est la base non ?

greg mahé (19)
Et quand il n’y a pas de vin, ni de bières, reste le champagne…

Ton plat préféré ? Magret aux cèpes rossini, frites maison. La base aussi

Ton dessert préféré ? Un bon fondant au chocolat

Tu peux partager un repas avec trois personnalités, qui choisis-tu ? Coluche, Mandela, Depardieu

Ton secret de drague ? La saouler, rigoler et danser le rock acrobatique

greg mahé (36)
Une conquête de plus. Un vrai mannequin en plus

Quel est le petit nom que tu donnes à ta chère et tendre ? Ma paupiette chérie

Quel est le cadeau que tu aimerais recevoir pour ton anniversaire ou pour Noël ? Un cerveau ! Après mon AVC, ils m’ont enlevé le peu que j’avais je crois ! On dit depuis que je n’ai pas la lumière à tous les étages, que je suis un peu barjot sur les bords. Sinon, une moto triumph et surtout un massage de maman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here