L’interview décalée de… Antoine Broyde (CA Brive, Isle, Tulle)

0

Pur produit de la formation corrézienne avec des débuts dans l’école de rugby du SC Tulle puis un passage au CA Brive dans les catégories jeunes, Antoine Broyde est revenu sur ses terres en 2017 après un court détour en Haute-Vienne. Solidement ancré au sein de la troisième-ligne Bleu et Blanc, « La Broyde » a accepté volontiers de se soumettre à notre interview décalée, sans oublier les copains du SCT. Tremble François Hollande, voilà la nouvelle tête (re)connue de la capitale corrézienne…

Le touché de balle, un des talents d'Antoine (crédit photo Jeremy VdC)
Décollage immédiat avec Antoine pour une magnifique interview décalée (crédit photo Jeremy VdC)

Côté privé

Ton surnom ?  La Broyde, Le Russe, Broydinho (pour mon touché de balle !), El mégot

On te confond avec qui ?  Tout dépend la période de l’année et de ma présence ou non au fatclub !

Ta musique du moment ou que tu écoutes en boucle ? « Sweet Caroline ». Oui, je suis un poil en retard niveau goûts musicaux.

Ton film / ta série préféré ? La soupe aux choux, et The last kingdom.

Ton acteur préféré ? Julien Rebotton au touché, un régal pour les yeux !

Ton actrice préférée ? Monica Bellucci, un régal pour les yeux !

Derniere minute Monica Bellucci ambassadrice Nivea
Bellissima Monica !

En dehors du rugby, ton sportif préféré ? Derrick Rose pour le basket, Griezmann pour le foot.

Ton passe-temps favori ?  Taper des drops en début d’entrainement, une philosophie de vie. Ah et le surf sur les comptoirs !

Après Brice de Nice, bientôt "Hercule de Tulle" ?
Après Brice de Nice, bientôt « Hercule de Tulle » ?

Ton meilleur selfie avec une personnalité ? Avec Mosese Moala (ndlr : ancien international tongien, passé en Top14 par le BO et Agen et qui a fini sa carrière à Tulle entre 2013 et 2019) avant qu’il soit foutu ! (rires)

Un selfie, trois machines
Un selfie, trois machines

L’émission télé que tu regardes le plus souvent ? Rencontres à 15, pour sentir le rugby de terroir ! En espérant qu’elle continue la saison prochaine

L’endroit que tu aimerais faire connaître ? Le Nitro, à Limoges, qui fut mon temple durant trois ans. Toute la jet set locale y allait en petits mocassins vernis !

Ta plus grosse honte ?  Perdre un concours de drop…

Ta première cuite ? Quelques Kro bien chaudes sous 40°C en pleins soleil, une mauvaise gestion des temps faibles et…  j’ai tout relâché sur les pantoufles. Sûrement une indigestion !

Une phobie ? Quand William Morello me dit « Ce soir, on reste sérieux ». (voir plus bas dans l’interview)

Si tu gagnes au Loto, quels sont tes premiers achats ?  Un tour du monde ou j’amène tout les copains pour un voyage fédérateur.

Trois choses que tu as toujours dans ton frigo ? Citron, gingembre et blanc de poulet : un esprit sain dans un corps de porcin !

Ton plat préféré ? Un classique du pays : le pâté de pommes de terres

Ton dessert préféré ? Tarte au citron.

Tu peux partager un repas avec trois personnalités, qui choisis-tu ? Lucas Peyresblanques, Moscato, et Nans Ducuing !

Ton secret de drague ? Un combo « tong, chaussettes, lunettes » épuré.

Un secret de drague résumé en une image...
Un secret de drague résumé en une image…

Quel est le petit nom que tu donnes à ta chère et tendre ? Babe, mon côté anglophile…

Quel est le cadeau que tu aimerais recevoir pour ton anniversaire ou pour Noël ?Une montée pour le Sporting Club Tulliste avec un magnifique soleil et une banda !

Côté terrain

(crédit photo Jeremy VdC)
Antoine est tellement apprécié qu’on a toujours envie de lui faire des calins ! (crédit photo Jeremy VdC)

Tes premiers pas sur un terrain de rugby ? Au Sporting Club Tulliste, terrain du haut à Alexandre-Cueille, crampons Kipsta affûtés, à mes 5 ans.

Le rituel que tu as avant un match ? Je parle. Je ne supporte pas de m’enfermer tout seul, c’est pas mon truc. Puis quand il faut être pas fin, je me prépare un bandeau !

Le duo des bandeaux pas fins avec Jules Godfroy
Le duo des bandeaux pas fins avec Jules Godfroy

Ton joueur/ta joueuse préféré.e ? Harinordoquy étant enfant. Peyresblanques maintenant. Mais le GOAT, c’est Nans Ducuing !

Ton club préféré ? Je crois que ça se devine assez bien avec mes réponses précédentes. Du coup, Biarritz évidemment.

Ton premier souvenir de rugby à la télé ? Une belle bagarre générale, un match de l’USA Perpignan, avec un joli moment de cohésion.

Ton meilleur souvenir rugby comme joueur ? J’en ai plusieurs en tête. Avoir joué sur la pelouse d’Aguilera. Une victoire contre l’AS Montferrand en phase finale Crabos, avec pas mal de copains en face. La victoire contre l’USAL avec Tulle, ce jour-là rien ne pouvait nous arriver. Et puis surtout les tournois avec l’équipe universitaire à 7 de Limoges !

"7" avec la dream team universitaire de Limoges qu'Antoine grade de précieux souvenirs (et des trophées)
« 7 » avec la dream team universitaire de Limoges qu’Antoine grade de précieux souvenirs (et des trophées)

Ton pire ? La défaite avec le CA Brive en demi-finale Crabos contre le FC Auch d’Antoine Dupont et de Jelonch, en 2014. On avait gagné largement contre eux en poule en plus. Mais Dupont met 20 points sur les 23 du FCA et on prend le match à l’envers. Cette année-là, on doit être champions, ça restera un énorme regret…

Ton plus beau geste réussi sur un terrain ? La chistera. Geste totalement maîtrisé que le coach Fabien Domingo aime beaucoup me voir faire !

La satisfaction après une chistera réussie... (crédit photo handshoot 2017)
La satisfaction après une chistera réussie… (crédit photo handshoot 2017)
... Le coach Domingo valide ? (crédit photo Jeremy VdC)
… La réaction de coach Domingo…(crédit photo Jeremy VdC)

Ton plus beau raté ? La  délicieuse poitrine fumée quand tu t’annonces sur un ballon haut.

Le coach (ou dirigeant) qui t’a marqué ? Pascal Lebraud, entraîneur du 7s de l’université de Limoges. Le fédérateur de ce qui se fait de mieux en terme de groupe performant sur les trois mi-temps !

Le meilleur conseil qu’on t’ait donné ? Profite de chaque moment, car une fois que tout s’arrête il te restera les copains.

Si le rugby n’existait pas, quel sport aurais-tu fait ? Bonne question.. du foot pour mettre de beaux pointus, ou de la boxe.

Côté vestiaires

 Que fais-tu la veille d’un match ? Je mets moins d’huile dans la poêle !

Le(s) comique(s) de l’équipe ? Eric Escudié. Après j’attends beaucoup de notre recrue Jules Godfroy pour prendre le leadership là-dessus après le départ d’Eric à Périgueux cet été.

Jules (à gauche) va-t-il détrôner Eric (au centre), parti à Périgueux, dans le rôle du plus comique du SCT ? (archive photo Jeremy VdC)
Jules (à gauche) va-t-il détrôner Eric (au centre), parti à Périgueux, dans le rôle du plus comique du SCT ? (archive photo Jeremy VdC)

Le plus fêtard ? « Nono » Noailhac et Bastien Papon. On s’est plutôt bien trouvés tous les trois !

Les troisièmes mi-temps sont toujours réussies avec cette fine équipe
Les troisièmes mi-temps sont toujours réussies avec cette fine équipe

Le meilleur danseur ? Anthony Tarif, il a les chaussures qui prennent vite chaud en soirée.

Le plus gros mangeur ? Je pense que c’est moi, mais il me semble que Bastien Marut aurait de sérieux atouts à faire valoir, son expérience du monde professionnel.

Passé par la ProD2 et le Top14 avec Albi, puis la Fédérale 1 avec Aubenas et Narbonne, avant un détour à Egletons puis un retour à Tulle, Bastien amène son expérience dans tous les domaines ! (crédit photo Jeremy VdC)
Passé par la ProD2 et le Top14 avec Albi, puis la Fédérale 1 avec Aubenas et Narbonne, avant un détour à Egletons puis un retour à Tulle, Bastien amène son expérience dans tous les domaines ! (crédit photo Jeremy VdC)

Le plus râleur ? « Juju » Rebotton, sans hésiter.

En plus d'être le plus râleur, il lévite lorsqu'il inscrit des essais... (crédit photo Jeremy VdC)
En plus d’être le plus râleur, il lévite lorsqu’il inscrit des essais… (crédit photo Jeremy VdC)

Le plus bagarreur ? Ma première année à Tulle, Lacroix et Picard, nos deux neufs, étaient vraiment pas fins… Mais à l’heure actuelle, je dirai Alexis Truchon, il est coquin dans les zones de rucks ! Et Francois Thomasset.

Le plus fashion ? Luc Framont, égérie du Cantal.

"Coucou toi"
« Coucou toi »

Le plus ponctuel ? Nono Noailhac.

Une horloge suisse pour taper les pénalités, mais également pour ne pas arriver en retard (crédit photo Jeremy VdC)
Une horloge suisse pour taper les pénalités, mais également pour ne pas arriver en retard (crédit photo Jeremy VdC)

Celui qui ne l’est jamais ? Je dirais François Thomasset.

Celui que tu préfères avoir dans ton équipe qu’en face ? Benoit Vialle !

Le capitaine inamovible tulliste, un exemple au SCT (crédit photo Jeremy VdC)
Le capitaine inamovible tulliste, un exemple au SCT (crédit photo Jeremy VdC)

Celui qui est vraiment au-dessus ? Bastien Marut.

Celui qui est sponsorisé par Elastoplast ? « Yo Mamarzit » (Yoann Amarzit), il a toujours les patchs chauffants et tout le tralala…

Celui qui finira coach ? Putain, je crois que c’est moi ! (rires)

Une future carrière de coach guidant les siens lors de la décennie prochaine ? (crédit photo Jeremy VdC)
Une future carrière de coach guidant les siens lors de la décennie prochaine ? (crédit photo Jeremy VdC)

Celui qui fait peur sous la douche ? Benoit Vialle et Martin Barthoux, alias les trépieds du SCT.

Celui qui utilise un gel douche, un shampoing et un après-shampoing ? Juju Rebotton, encore lui. Et puis il est coquin, il cache ses flacons pour ne pas en donner aux autres !

Une anecdote mémorable ? L’après-match après le duel contre Marmande pendant la saison 2017-2018. Le match aller avait été arrêté pour bagarre générale. Au match retour, on était tous bras dessus, bras dessous, debout sur les tables du club house de Marmande !

Un fou rire mémorable ? Un voyage en avion avec Wiliam Morello, où on a rigolé pendant bien une heure sans vraiment savoir pourquoi…

William, la caution "esprit 7s décalé"
William, la caution « esprit 7s décalé »

La phrase préférée du coach ? « Le beau rugby on oublie. »

La question qu’on ne t’a pas posée ? Pourquoi n’es-tu pas le buteur numéro un du club ? (Il faut voir avec les coachs)

Une conclusion ? Cette période fait prendre encore plus conscience de l’importance de ce sport dans notre vie. Vivement septembre pour se croiser à la reprise des championnats !

Antoine n'a qu'une ha^te ; pouvoir rapidement replanter des essais en force devant les photographes ! (crédit photo Jeremy VdC)
Antoine n’a qu’une hâte ; pouvoir rapidement replanter des essais en force devant les photographes ! (crédit photo Jeremy VdC)

Fiche d’identité

broyde (crédit photo Jeremy VdC)
Calins sur le terrain… (crédit photo Jeremy VdC)

 Né le : 22/08/1995   à : Tulle

Profession :  Kinésithérapeute

Parcours en club  : SC Tulle, le CA Brive pendant 7 ans, JA Isle, et de nouveau Tulle ; sans oublier l’équipe de 7s de l’Université de Limoges, on a été triple champions du tournoi à 7 de Poitiers, ce titre-là Dupont ne l’a pas !

Poste : 3ème ligne

Poids : 107 kg  (111 selon la CGT, 102 selon la police)

Taille : 1m89

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here