Fédérale 2 – De justesse, Malemort s’impose et fait tomber le ROC

0
1002
À certains moments de la partie, on ne savait plus trop où donner de la tête... (photo Jeremy VdC - RA Limousin)

En ce jour d’Épiphanie, Malemort accueillait Castelnaudary pour le match décalé comptant pour la sixième journée de Fédérale 2. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce match sentait bon la poudre pour le maintien. Du côté de l’EVMBO (12ème avec 11 points avant le coup d’envoi), on était bien loin des objectifs annoncés au bord de la Corrèze durant l’été (faire au moins aussi bien que la saison précédente, à savoir jouer les phases finales), et les hommes du trio Medawar-Danovaro-Zanetti n’avaient pas le droit à un nouveau faux-pas à domicile. Quant au ROC (10ème, 16 points), après une fin d’année 2018 agitée et du mouvement sur le banc, désormais occupé par le manager général Olivier Calvet et l’entraîneur-joueur Thomas Carbonnel, une victoire en terre Malemortoise permettait de s’éloigner un peu plus de la zone rouge, chose importante pour un club jouant le maintien depuis plusieurs saisons, et sauvé deux fois de suite de la relégation. Si le froid se montrait bien présent en tribune et derrière la main courante, l’ambiance allait vite se réchauffer… (Résumé et photos par Jeremy VdC)

Car dès l’entame, les visiteurs se montrent à leur aise et occupent le camp des locaux, qui réalisent plusieurs fautes de mains, le froid (ou l’enjeu) semblant les tétaniser quelque-peu. Sur une mêlée obtenue suite à un en-avant Corrézien, les Chauriens écartent vite le jeu, avant de voir le troisième-ligne Marti transpercer le rideau défensif ; ce dernier sert Barthez le long de la ligne, qui fait parler sa vitesse pour aplatir en coin et refroidir un peu plus l’ambiance chez les supporters noir et jaune (0-7, 6’). Malemort n’y est pas dans ce premier quart-d’heure et multiplie les petites fautes, notamment dans les rucks. Batigne, le buteur visiteur, ne tremble pas et ajoute trois points pour le ROC (0-10, 12’).

L’ouvreur Chaurien a été précieux pour les siens dans le premier acte (photo Jeremy VdC – RA Limousin)

Après ce début de rencontre difficile, la « Vigilante » tente et développe du jeu, malgré ses fautes de mains au moment des transmissions. La défense rouge est toutefois mise à la faute suite à un plaquage dangereux, et Fournier permet de débloquer le score des siens au tableau d’affichage (3-10, 18’). Les débats s’équilibrent, et les locaux se permettent de relancer à la main depuis leurs vingt-deux mètres, Von Theobald trouvant un espace pour remonter le terrain mais posant le pied sur la ligne de touche à une vingtaine de mètres de l’en-but visiteur. Dans le temps de jeu suivant, l’EVMBO récupère une nouvelle pénalité, bien convertie par son buteur (6-10, 23’). Depuis le début de la rencontre, la mêlée est un secteur où chaque camp domine à tour de rôle ; le ROC en profite à la demi-heure de jeu, la première-ligne Malemortoise allant à la faute sur l’impact, laissant Batigne gonfler le score des siens (6-13, 31’).

Sous les encouragements de son public, l’équipe noir et jaune repart à l’attaque dans cette fin du premier acte. Profitant d’une supériorité numérique du côté des avants (carton blanc pour le talonneur du ROC pour fautes répétées), l’EVMBO investit les cinq mètres adverses grâce à plusieurs pénal’touches. Sur la troisième, un maul se forme et progresse jusqu’à l’en-but, Tuncer aplatissant derrière la ligne (11-13, 37’ et score à la mi-temps).

Suite à un groupé efficace, l’EVMBO est revenu dans le match juste avant la pause (photo Jeremy VdC – RA Limousin)

Malemort au mental dans un chassé-croisé sous tension avec le ROC

Les locaux entament le second acte comme ils ont terminé le premier, en développant du jeu depuis son camp. Sur une nouvelle remontée du terrain, le centre Millerant est stoppé à quelques pas de l’en-but Chaurien. Les visiteurs se retrouvent fautifs dans le ruck ; Fournier ne tremble pas face au perches pour voir l’EVMBO passer devant pour la première fois (14-13, 45’). Dans la foulée, les trois-quarts noir et jaune réceptionnent et relancent de leur camp. Von Theobald, intenable, élimine trois adversaires le long de la touche avant de décaler Joubert ; ce dernier négocie parfaitement le « deux contre un » face au dernier défenseur, mais Millerant est trahi par ses mains et commet un en-avant au moment de réceptionner la passe. Passé tout près du K.O., le ROC, de nouveau à quinze, se relance et multiplie les offensives ; face à une solide défense locale, Batigne est réaliste et passe un drop plein de sang-froid (14-16, 53’).

La ligne de trois-quarts locale aura beaucoup tenté malgré quelques fautes de mains (photo Jeremy VdC – RA Limousin)

Quasiment sur l’action qui suit, les Chauriens se retrouvent de nouveau en infériorité numérique suite à un en-avant volontaire. Le jeu se débride dans la dernière demi-heure, avec de nombreux turnovers. Sur une faute noir et jaune dans un ruck, les visiteurs manquent de faire le break, le but de pénalité étant trop court. À l’inverse, Malemort reprend les devants après une faute adverse, grâce au pied de Fournier (17-16, 63’). Les dix dernières minutes sont irrespirables pour chaque camp. Les rouges bénéficient d’une nouvelle pénalité lointaine, mais Delpech se manque et se blesse sur l’action. L’ambiance de vient électrique, et quelques coups sont échangés entre les joueurs souhaitant se réchauffer ; l’arbitre, après la confusion de l’action, sanctionne le Corrézien Tholey d’un carton jaune (coup de poing) et le Chaurien Puapua d’un rouge (coup de pied sur un joueur au sol). L’ultime action est pour les visiteurs, mais leur maul ne donnera rien, laissant la victoire pour les locaux, au bout du suspense.

Avec ce succès, l’EVMBO revient à égalité de points avec Nègrepelisse, avec encore un match en moins à rattraper (Millau-Malemort, décalé au 17 Mars). Un déplacement périlleux attend désormais les noir et jaune, à Gaillac, prétendant à la montée. Pour Castelnaudary, la déception prédomine malgré le bonus défensif. Le ROC reste dixième, avec deux longueurs d’avance sur les deux relégables, et une de retard sur Decazeville, neuvième.

Fournier, auteur d’un 100% sur les pénalités, a été essentiel dans la victoire des locaux (photo Jeremy VdC-RA Limousin)

Les réactions

Camille Médawar (manager de l’EV Malemort BO) : « On est venu chez eux, dans leurs dix mètres, quasiment à la trentième minute de jeu. On a fait une entame très compliquée, vingt minutes d‘un niveau très bas, on n’a pas reconnu nos joueurs. La victoire est là, je pense qu’on va retenir la victoire, l’abnégation de nos joueurs, les quatre points dont on avait besoin, comme Castelnaudary. On est chez nous, c’est compliqué, on loupe deux essais, le score doit être légèrement plus lourd. On ne mérite pas plus que Castelnaudary de gagner, on a gagné, c’est l’essentiel, on en avait besoin. On débute bien 2019 avec ce match en retard, après le début de la phase retour à Pamiers où on fait un bon match et où on est dans le match jusqu’à la soixante-dixième. Ce match en retard nous remet la tête à l’endroit, c’est le principal. »

Le manager Malemortois (au centre) et tout son banc auront été stressés jusqu’au coup de sifflet final (photo Jeremy VdC – RA Limousin)

Benoit Pezet (pilier et capitaine de l’EV Malemort BO) : « On s’est fait peur sur la fin, où on fait un peu n’importe quoi. L’envie et la motivation ont fait la différence, un de nos joueurs vient d’être papa, donc on est tous très contents. Malemort avait besoin de la victoire, d’une façon ou d‘une autre il fallait gagner. Il faut continuer pour le maintien, rien n’est joué, on est encore loin d’être sauvés, même si c’est une belle étape de faite. Ce soir, on va arroser la victoire et la naissance ! »

Un capitaine sérieux et appliqué durant la partie (photo Jeremy VdC – RA Limousin)

Olivier Calvet (manager général du RO Castelnaudary) : « C’était un match de reprise, un six janvier, après les fêtes. Il nous manquait des joueurs, on avait pas mal de blessés. On est venu ici pour se tester, se relancer. On perd d‘un point, Malemort a été vaillant, nous aussi, je trouve que c’est quand même un bon match de rugby. Ça se joue à une pénalité, notre buteur se claque en tapant la dernière pénalité et ça passe à côté. Malemort aurait pu marquer à la fin et nous priver du bonus défensif. Dans l’ensemble, il n’y a pas une équipe qui méritait plus que l’autre. On est dixième, on est toujours dans le coup pour le maintien, Malemort aussi, je pense que ça va relancer un peu tout le monde. Ce n’est que mieux pour ceux qui jouent le maintien. »

Grise mine du côté du banc Audois, qui espérait renouer avec le succès (photo Jeremy VdC – RA Limousin)

Mickael Gibeau (talonneur et capitaine du RO Castelnaudary) : « Non, ça ne se joue pas à grand-chose, à deux trois erreurs. Mais bon, pour un match de reprise ce n’est pas trop mal, on a pris un point, on va retenir ça. Avec le chamboulement qu’on a eu à la trêve, c’est pas trop mal. Pour espérer mieux, il aurait déjà fallu éviter d’être autant à quatorze contre quinze ! Après ça se joue un peu à la condition physique, les fêtes sont passées par là… Il faut continuer à travailler, je pense qu’on a notre mot à dire dans ce championnat. »


La feuille de match

Au Stade Raymond-Faucher de Malemort (19) :

Entente Vigilante Malemort Brive Olympique 17-16 Rugby Olympique Castelnaudary (mi-temps : 11-13)

Arbitres : M. Cheyrou, assisté de MM. Richard et Lhomond (Ligue Nouvelle-Aquitaine)

Pour Malemort : un essai de Tuncer (37′), quatre pénalités de Fournier (18′, 23′, 45′, 63′)

Carton jaune : Tholey (75′, échange de coups)

Pour Castelnaudary : un essai de Barthez (6′), deux pénalités (12′, 31′), un drop (53′) et une transformation (6′) de Batigne

Cartons blancs : Gibeau (36′, fautes répétées ; 57′, en-avant volontaire)

Carton rouge : Puapua (75′, brutalité)

EV Malemort BO

Von Theobald ; Roume, Joubert, Millerant, Garisoain ; Fournier (o), Reynier (m) ; Estivie, Laurent, Dupuy ; Delord, Tholey ; Pezet (cap), Geslot, Tuncer

Remplaçants : Farge, Angheluta, Bounay, Chanourdie, Lang T., Vildieu, Boucharenc

Staff : Camille Médawar, Stéphane Zanetti, Sébastien Danovaro, Aurélia Teillol (soigneuse), Pascal Peyramaure (préparateur physique)

Buteur : Fournier (pénalités : 4/4 ; transformation : 0/1)

RO Castelnaudary

Labatut ; Barthez, Barrière, Delpech, Vialade ; Batigne (o), Bardet (m) ; Cortal, Batchali, Marti M. ; Magnier, Soum ; Balonas, Gibeau (cap), Ahcini

Remplaçants : Puapua, Hamoudi, Ferriol, Treska, Lefort, Sibra, Marti R.

Staff : Thomas Carbonnel, Olivier Calvet, Marine Zanella (soigneuse)

Buteurs : Batigne (pénalités : 3/3 ; transformation : 1/1 ; drop : 1/1), Delpech (pénalités : 0/2)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here