1ère Série : Terrasson-Payzac, parole aux clubs après les incidents

2
4307

Ce dimanche en 1ère Série, une rencontre d’une extrême importance se déroulait à Terrasson : l’USCT (2ème au championnat), accueillait l’US Payzac-Savignac, leader invaincu. Après un match aller houleux, ce derby débutait comme prévu, sous tension. L’enjeu sportif et la proximité des deux clubs n’aidant pas à l’apaisement général. Jusqu’à cette fameuse 55ème minute… 

En effet, l’heure de jeu approchant, les locaux menaient grâce à un essai et deux pénalités (11-6), dans un match très disputé. Mais suite à une touche, un mauvais geste dans un regroupement faisait exploser la tension palpable depuis les premières minutes. Les deux équipes  s’offraient une générale « à l’ancienne » sur le terrain, avant que celle-ci ne se décale vers le banc des visiteurs. Lorsque les joueurs se sont calmés, quelques minutes plus tard, il est constaté que le soigneur de l’USPS est blessé, nécessitant plusieurs points de suture. L’arbitre, estimant qu’il y avait des risques concernant la sécurité, ne fera pas reprendre le match.

Cela n’empêchera pas les deux équipes de se retrouver au club house pour l’après-match, sans animosité, voire même dans la convivialité. L’histoire aurait pu en rester là. Mais une vidéo postée sur la page Facebook du club de Payzac le dimanche soir, remettait pourtant le feu aux poudres entre certains supporters. Cette dernière, filmée depuis la main courante et éloignée des faits, ne permettait pas de déterminer le rôle de chacun.

La vidéo publiée par l’USPS a remis le feu aux poudres… (capture d’écran – page Facebook de l’US Payzac-Savignac)

“C’est déplorable une histoire comme ça. Notre soigneur va porter plainte…”

Contacté par nos soins, le co-président de l’USPS, Philippe Fabre, a bien voulu nous donner son ressenti : « Au moment de l’action, j’étais de l’autre côté du terrain. Je suis allé voir l’arbitre à la fin du match, il m’a dit que c’est Terrasson qui avait déclenché la bagarre générale. Elle s’est déplacée près de notre banc. Notre soigneur a voulu séparer les joueurs, et il s’est fait assommer par un joueur et un supporter de Terrasson qui était rentré sur le terrain. La bagarre a duré deux minutes, puis s’est stoppée. Les joueurs s’étaient calmés, mais l’arbitre a eu peur pour la sécurité et a préféré arrêter le match. Et il a eu raison. C’est déplorable une histoire comme ça. Notre soigneur va porter plainte. Depuis qu’on est reparti de 4ème Série, on gagnait tous nos matchs. On avait un objectif caché de remonter en Promotion Honneur en étant invaincus, et de s’y fixer dans la durée. Même si Terrasson était devant au score, j’espère qu’on ne va pas perdre sur tapis vert. Je vais défendre mon club quand même. On ne déclenche pas la bagarre. Nos supporters n’ont pas envahi le terrain. Ça fait 8 ans que je suis président de l’USPS, et historiquement, que ce soit dans le Comité Périgord Agenais ou dans le Comité Limousin, on n’a jamais eu de problèmes de ce genre. La maison n’est pas comme ça. À l’inverse, Terrasson a été privé de montée l’année dernière à cause de leur indiscipline (n.d.l.r : l’USCT a perdu des points suite à un trop grand nombre de cartons). On s’en doutait, le match aller avait déjà été houleux, il y avait eu des coups de donnés. J’espère juste que l’arbitre va maintenir ses dires dans son rapport, et que la Commission de Discipline sera juste. Et si besoin, j’irai plus haut pour dénoncer ces gestes. Ce n’est que du rugby, un loisir, et c’est dommage de voir des trucs comme ça sur un terrain. »

Avec une nouvelle vidéo, Terrasson a donné sa version des faits (capture d’écran – page Facebook de l’USC Terrasson)

De son côté, l’US Cublac-Terrasson n’a pas donné suite à nos contacts. Mais dans la soirée de lundi, le club a publié une vidéo de l’action, filmée depuis les tribunes, et accompagnée du texte suivant que nous publions en l’état : « Nous souhaitions garder cette vidéo pour la commission de discipline et nous ne voulions pas polémiquer concernant “l’évènement” du match contre Payzac mais à la vue du “tabac médiatique” et des attaques virulentes que subi notre club et notre ville, nous nous devons de donner, pas notre version, mais la vérité. Avant cela, le match se déroulait parfaitement, aucun carton, et Terrasson menait 11 à 6. Le banc de Payzac était très tendu et s’est fait rappeler à l’ordre par l’arbitre suite à plusieurs jurons concernant la qualité de son arbitrage qui n’allait pas dans leur sens pour eux. Dans cette vidéo, vous verrez l’entraineur et le soigneur de Payzac (en noir) sortir franchement de leur carré, se mêler à l’altercation des joueurs et envenimer la situation au lieu de la calmer. Plusieurs coups ont été portés sur nos joueurs. Le soigneur de Payzac brassard blanc qui se dit “victime”, a bien participé à la bagarre en “allumant” nos joueurs à plusieurs reprises, et a du recevoir un retour de ses “dons”, masqués dans la vidéo. Nous vous laissons juger par vous même. Pour rappel, il n’y a eu aucun blessé lors de cette altercation coté joueurs de Terrasson, ni de Payzac. Nous avons partagé la réception d’après match avec l’équipe et certains dirigeants de Payzac et nous ne sommes pas des “voyous”, comme certains s’aiment à le dire. Bon rétablissement quand même au soigneur de Payzac, des nouvelles ont été prises ce matin à la première heure auprès de son président et il va bien. »

Le Comité du Limousin devra donc déterminer qui est réellement en cause suite à cet arrêt du match. Le rapport de l’arbitre doit lui être remis ce mardi, permettant de mettre la lumière sur ces événements, dont le rugby, quoiqu’il advienne, ne sort pas grandi.

2 COMMENTS

  1. […] Suite aux altercations durant le duel au sommet début janvier entre Payzac, premier, et son dauphin Terrasson, le Comité du Limousin a examiné le dossier la semaine dernière. Pour rappel, le soigneur de Payzac avait été blessé durant la bagarre générale déclenchée à l’heure de jeu, ce qui avait nécessité plusieurs points de suture (le rappel complet des évènements est à retrouver ici). […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here