Honneur – St Orens – St Girons, pas si nul que ça

0

Le match part sur bon rythme. St orens met en place son jeu de main, sans se servir du vent dans son dos. Le match est plaisant, avec du ryhtme, de l’alternance, devant, derrière. St Girons gère en vieux briscard et laisse venir, espérant sûrement une baisse de régime adverse tôt ou tard. Le buteur du comminges, Lazergues , en profite pour ouvrir le score sur pénalité. Ce dernier, très en verve, grâce à un joli coup de patte par dessus la défense, envoie Durrieu marquer sous les poteaux (0-10). Un nouveau coup du sort qui laissé craindre le pire pour les hommes des président Minvielle et Theillaud. Qui allaient vite être rassurés, tant les joueurs de l’est toulousain mettaient du coeur à l’ouvrage et maintenaient un rythme d’enfer. Ils sont récompensés par deux pénalités transformées par Poujade (6-10 à la pause)

La seconde période commence sur le même tempo, avec beaucoup d’intensité sur les rucks. St orens envoie du jeu mais St Girons résiste. Cédric Fargues, le coach toulousain, fait rentrer du sang neuf. Un choix judicieux. Après une longue séquence, et plus de dix passes enchainées, c’est Solignat, pilier remplaçant, qui prend l’intervalle et va applatir. Poujade transforme et St Orens passe devant (13-10). St Girons, qui avait le dos rond, sort de sa réserve, amorce quelques attaques, mais négocient mal les derniers gestes. Au contraire, Poujade à dix minutes du terme, en profite pour inscrire trois nouveaux points pour les siens et porte le score à 16-10. Les commingeois ne baissent pas les bras pour autant. Lazergues répond à son homologue et ramène ses joueurs à trois petits points. Il reste deux minutes à jouer. St Girons fait le forcing, enchaine les temps de jeu, se retrouve à cinq mètres de l’en but, mais c’est Dissegna, qui tente et réussit un drop face aux barres. Egalité parfaite, 16 partout, score final. La générosité de St orens n’a pas suffit cette fois ci, mais tient sans doute son match référence. Côté St Girons, a senti le vent du boulet, mais a su gérer ses temps forts et faibles, comme un leader qu’il reste aujourd’hui. A noter encore une fois, le très bon esprit des deux équipes et le bon arbitrage de Mr Eric Soulan (Midi Pyrénées).

Les temps forts

18″ pénalité Lazerges (0/3) st girons
28″ éssai Durieu (0/8)
transformation Lazerges (0/10)
33″ pénalité Poujade (3/10)
38″ pénalité Poujade (6/10)
64″ essai Solignat (11/1O)
transformation Poujade (13/10)
70″ pénalité Poujade (16/10)
76″ pénalité Lazerges (16/13)
78″ drop Dissegna (16/16)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here