Honneur – Revel s’impose sur le fil et condamne Montréjeau

0

Il n’y aura pas eu de round d’observation et les deux équipes s’emploient dès l’entame, cherchant l’occupation au pied. La première pénalité à portée de canon est pour Montréjeau et Barthe qui ne rate pas la cible de 35 mètres dans l’axe (7ème). Dans la même situation, Escande lui répond pour l’égalisation (3-3, 19ème). Brugnerotto se met à la faute et le pilier revélois, Morin, saisit l’épée de la justice. Le premier écopera d’un carton blanc et le second, d’un jaune, pour une opposition à 14 contre 14 qui ne débloque pas les débats. Le RCR va se montrer progressivement dépositaire du jeu mais manque de vitesse d’exécution pour franchir. Barthe trouve un poteau des 40, légèrement sur la droite. Escande lui répond une nouvelle fois en se loupant aux 22, face aux perches. Avant la pause, Rui , adresse un coup de pied vers l’aile droite. Un point de fixation se forme, et l’ancien capitaine de Murcia, Juan Banos Franco, s’extirpe pour inscrire l’essai dans le coin droit, non transformé (8-3). Après les citrons, Montréjeau propose une grande offensive à faire dresser les poils de ceux qui en ont encore et en récolte une pénalité aux 22. L’USM revient à 2 points (8-6, 44ème). Dans la foulée, Alexandre Rui se montre une nouvelle fois décisif et enquille un drop qui trouve un poteau rentrant et redonne de l’air aux Revélois (11-6, 47ème). Montréjeau va prendre le dessus dans une fin de match où les Lauragais ne baisseront jamais les armes, repoussant l’envahisseur, tels des gaulois. Le gros temps fort de l’USM ne trouvera jamais d’issue favorable si ce n’est une nouvelle réalisation de Barthe (11-9, 63ème). La tension est à son maximum au fur et à mesure que la fin approche, et le RCR stoppe une offensive au large des visiteurs à 5 mètres de la ligne, avant de regagner des ballons sur des rucks. Durant les derniers assauts, Coste tentera bien de passer un drop salvateur mais la montée rapide de la défense revéloise l’obligera à se raviser. Le coup de sifflet final sonnera comme un soulagement pour certains, et comme une cruelle désillusion pour d’autres. Pas de grandes envolées dans une rencontre crispée où chaque formation s’est reposée sur les fondamentaux pour aller chercher une victoire essentielle. Un vrai match de phase finale. Ce qui attend les deux équipes désormais, mais pour deux objectifs différents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here