Honneur (play-down) – Saint-Orens maintient l’espoir

0

Les locaux, face au vent en première période, arborent un jeu de mouvement dès les premières minutes, proposant de longues séquences de jeu et voulant faire vivre le ballon un maximum. Poujade par deux fois sanctionne la défense adverse sur des pénalités pour hors-jeu et faute au sol (6-0, 5e). Les locaux continuent à développer du jeu et c’est logiquement que le pack saint-orennais, suite à deux pénal’touches bien négociées, score par deux fois portant la marque à 18-0 à la 20ème minute. La supériorité des avants locaux facilite le premier essai d’envergure des trois quarts, relançant de leurs 22m suite à une belle chevauchée de l’ailier Petton qui sert le demi de mêlée Camboulives pour aggraver le score à 25-0 . Suite à une nouvelle pénal’touche, les avants locaux pilonnent la ligne des visiteurs et envoient Gerardo à dame. Ils mènent alors 32-0 juste avant la pause face à des visiteurs cantonnés à défendre tant bien que mal malgré l’appui du vent. Le premier acte maîtrisé, la seconde mi-temps fut en revanche plus brouillonne. Saint-Orens occupe le terrain par un jeu au pied plus précis que celui des visiteurs, alternant de bonnes séquences, avec beaucoup de mouvement et de liant entre les avants et les trois quarts. Parfois par péché de gourmandise ou par déconcentration, quelques bons coups ne sont pas conclus et c’est à nouveau le pack saint-orennais qui aggrave la marque suite à deux pénal-touches (48e et 67e) portant la marque à 44-0. Une dernière envolée des trois quarts locaux envoie l’ailier Catala entre les poteaux pour sceller le score final de ce match 51-0 (76eme), suite à une belle et longue séquence alternant jeu au près et jeu au large. Un match à sens unique donc, où les avants locaux mieux organisés, ont mis au supplice leurs adversaires. Malgré leur courage et leur vaillance, en ne fermant pas le jeu, les visiteurs castrais repartent “Fanny” malgré quelques belles opportunités mal maitrisées. Saint-Orens reste donc en course pour le maintien mais devra cravacher lors deux dernières journées pour assurer sa survie en Honneur, en attendant, ce dimanche, les joueurs de Cédric Fargues et Sébastien Jaime se sont donné des raisons d’y croire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here