Honneur – La Saudrune déborde de joie

0

Dans ce genre de rencontre couperet, seul le résultat final compte. Les joueurs de Thierry Saint-Romas étaient donc en mission commando, entamée il y a plusieurs semaines de cela. La victoire à Léguevin (17-23) avait un goût de phase finale dès le 8 décembre dernier. Encore fallait-il confirmer à domicile. Ce qui fut chose faite, dans la douleur contre Saint-Orens et Saint-Sulpice-la-Pointe. le match nul à Caussade (22-22) laissait entrevoir la qualification à condition de gagner ce dimanche. Face à une équipe de Laroque-Belesta, qualifiée, mais vexée d’avoir perdu son premier match à domicile le week-end précédent contre Saint-Sulpice-sur-Tarn, la partie ne s’annonçait pas facile.

En prenant le score assez rapidement grâce à trois pénalités, La Saudrune semblait sereine, plus à l’aise dans le jeu de contournement. Mais en basculant à la mi-temps à 9-3, la tension restait palpable. Dans les moments difficiles, il faut suivre son capitaine. Et Baptiste Lendormy, en allant inscrire un très bel essai de 3/4, montrait la voie (16-3). Mais le match restait disputé, et Laroque, même avec quelques éléments au repos, ne fermait pas le jeu et démontrait tout son potentiel. Au point que La Saudrune allait recevoir trois cartons jaunes pour autant de temps disputé en infériorité numérique. Finalement sans conséquence, puisque l’arbitre sifflait la fin et libérait tout un club.

Pendant ce temps-là, à Colomiers, Léguevin avait battu Saint-Orens largement 27 à 3. “Une victoire pour rien, malheureusement” dira le capitaine Bertrand Cunnac. Thierry Saint-Romas (entraîneur La Saudrune)

Thierry, votre premier sentiment après cette victoire?
Mon premier sentiment, c’est une énorme satisfaction. On se relève d’une saison passée difficile avec la descente. Le groupe a eu une belle réaction. On avait fixé la 4ème place comme objectif, synonyme de maintien, derrière les 3 gros que sont Saint-Girons, Laroque et Moissac. On est passé par des moments difficiles mais en 2014, on a réalisé un quasi sans fautes. Je suis très content pour le club dans son ensemble car ce club est jeune, il n’a qu’une dizaine d’années. L’école de rugby marche bien, les juniors en entente avec Portet aussi, et les nouveaux présidents s’investissent pour que tout soit bien huilé.

Et maintenant les play-off ?
Oui avec une poule normalement constituée de Moissac que l’on connaît déjà, de Saint-Affrique et Montesquieu, du lourd donc. Mais on n’ira pas chez eux pour faire des matchs amicaux. Il faut rester dans une dynamique de victoires. Portet n’avait gagné aucun match en play-off l’an passé et a eu du mal à réenclencher la machine. J’ai peur de ce genre de relâchement.

Vous visez donc une place pour les 1/4 de finale ?
Il y a 8 qualifiés sur 12 engagés. On va jouer notre carte à fond oui. On va pouvoir jouer plus relâché aussi. Aux joueurs d’en profiter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here