Home A la Une [TOP 8] Coup de massue sur le LMRC Villeneuve d’Ascq

[TOP 8] Coup de massue sur le LMRC Villeneuve d’Ascq

0

Après un match aller sous des trombes d’eau en terre occitane, le match retour a balayé tous les préjugés sur la météo dans le Nord. Grand ciel bleu, température estivale, des conditions parfaites avec cet air si particulier que l’on respire au moment des phases finales…

Sur cette demi-finale retour à la maison, le LMRCV partait avec un petit pécule de 3 points acquis au match aller. Véritable équipe « tout temps » de ce Top 8 – le LMRCV a bravé toutes les températures cette saison jouant même sous la neige – les Villeneuvoises partaient favorites pour ce match retour qui, malgré le 6-3 de l’aller, remettait presque les compteurs à zéro.
Deuxième de la phase aller, invaincues à domicile, c’était à leur tour de recevoir celles qui les ont talonnées au classement à l’issue des quatorze journées : le Stade Toulousain. Les Toulousaines se souvenaient-elles sans doute encore du match de championnat à Villeneuve d’Ascq où elles avaient manqué de peu de s’imposer.

Le vide villeneuvois

demi finale LMRCV STRF 28
LMRCV – Toulouse (06.05.18) par Aubin Lipke

Sans complexe, les Occitanes frappaient les premières. Le pack toulousain emmenait sa jeune deuxième ligne internationale Maëla Mancip derrière la ligne (0-5, 8e). Généralement fringantes en entrée de partie sur leurs terres, les Nordistes paraissaient amorphes en ce premier acte. Comme paralysées par l’enjeu, les locales multipliaient les fautes de main et donnaient trop de pénalités aux visiteuses qui n’en demandaient pas tant. Une nouvelle incursion dans les 22 mètres nordistes et une filouterie de Juliette Frégier au ras du ruck plongeait les Villeneuvoises encore plus dans le doute (0-10, 22e). D’un froid réalisme, Camille Imart plantait ensuite un troisième essai en fin de première période, révélant ainsi le terrible passage à vide vécu pendant quarante minutes par le LMRCV (0-17).

demi finale LMRCV STRF 29
LMRCV – Toulouse (08.05.18) par Aubin Lipke

« Poubelle » comme elles se le disent entre elles dès qu’une fille commet une erreur sur le terrain. C’est sûrement le mot qui a dû tourner à la mi-temps dans le vestiaire villeneuvois. Après 15 minutes, c’est pleines d’envie de mieux faire que les Nordistes sont revenues sur la pelouse. Peinant à trouver la faille – encore dû à quelques maladresses à l’approche de l’en-but, c’est finalement la belge Cécile Blondiau qui sonnait la révolte en bout de ligne (7-17, 55e). Dans ce climat revanchard, le LMRCV était là sous le renvoi. A la réception, Shannon Izar poursuivait au pied dans le dos de la défense toulousaine. La flèche wallonne Cécile Blondiau déposait une nouvelle fois ses adversaires au terme d’un sprint effréné pour aplatir le deuxième essai de la révolte (12-17, 58e). Mais à partir de là c’était la fringale. Car si les Villeneuvoises étaient revenues à cinq longueurs de Toulouse, le plus dur restait à faire.

demi finale LMRCV STRF 49
Essai de Cécile Blondiau. LMRCV – Toulouse (06.05.18) de Aubin Lipke.

Piquées par la furia montante des Villeneuvoises et de leurs supporters, les Toulousaines ont su reprendre le match à leur compte. Appliquées en défense, elles repoussaient les charges des locales avant de porter l’estocade avec un essai de Divoux. Boudaud transformant et voilà que Toulouse regonflait son matelas (12-24, 71e). La réaction des locales avec un nouvel essai de Blondiau ne changeait rien (19-24, 78e). Il était trop tard pour espérer renverser la tendance dans un match que les Toulousaines n’ont pas volé.

Pas de finale, une première depuis 2014

demi finale LMRCV STRF 61
La détresse de Konkel. LMRCV – Toulouse (06.05.18) par Aubin Lipke

C’est donc une surprise et un exploit qu’ont réalisé les Toulousaines en renversant les Villeneuvoises. Ce sera donc une première depuis 2014 : pas de finale entre Montpellier et le LMRC Villeneuve d’Ascq cette année. C’est même historique pour les Rouges et noires qui se hissent en haut de la pyramide du rugby féminin pour la première fois dans la jeune histoire du Stade Toulousain Rugby Féminin. Mais avant de rêver plus haut, un dernier combat s’annonce. Face à Montpellier, elles ne partiront pas favorites une nouvelle fois. Cette montagne-là, les Toulousaines savent pertinemment qu’elle peut être renversée.
A noter dans les rangs du Lille Métropole Rugby Club Villeneuvois, c’était le dernier match à XV pour la demi d’ouverture Alexandra Pertus. C’est tout un chapitre de l’histoire de ce club qui se ferme.

demi finale LMRCV STRF 9
Alexandra Pertus. LMRCV – Toulouse (06.05.18) par Aubin Lipke.

De notre correspondant Aubin Lipke.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here