Scénario habituel pour Arras, sur le tableau d’affichage mais pas dans l’attitude

0
384
SONY DSC
Arras - Bobigny (19.11.17) par Rugbyamateur Hauts-de-France

Au Rheu, Arras finit sa phase aller et son année 2017 en position de relégable. Avec six points de retard, le RCA aura dix matchs en 2018 pour se sauver.

Pour son dernier match de l’année 2017, le Rugby Club Arras a encaissé sa dixième défaite de la saison. Sur le papier, c’est un nouveau lourd revers qui s’affiche. Arras termine la première phase en ayant encaissé 375 points en dix matchs, ses adversaires ont d’ailleurs franchi 53 fois la ligne d’en-but arrageoise. Pourtant sur le pré, la prestation ne reflète pas la tableau d’affichage, comme toujours également. “Après Beauvais, j’avais honte. Là, certes le score est lourd, mais les joueurs se sont livrés, ils ont mis du combat et c’est le plus important. Ils ont joué, tenté, pris des risques même depuis les 22 mètres. On tient 50 minutes. On fait une bonne première mi-temps mais on ne marque pas assez. Puis les dix premières minutes de la deuxième mi-temps nous appartiennent mais encore une fois, on ne marque pas. Un contre et après on explose. On est tombé sur une belle équipe avec des joueurs d’expériences et avec une profondeur d’effectif. De notre côté, j’ai vite fait rentrer mon banc qui était jeune. Mais c’est une bonne expérience à enregistrer”, explique l’entraîneur des avants Jonathan Grenon.

“Jouer avec les joueurs qui ont envie et qui s’y filent.”

La trêve arrive et c’est le temps de régénérer une infirmerie remplie à ras-bord, encore dimanche, c’est Bazaïdia et Malyga qui l’ont rejoint. “On perd Nico (Ndlr. Bazaïdia) sur un placage dangereux à retardement”, ajoute le coach. C’est Dhenin, habituel centre, qui a du dépanner à l’ouverture et très vite les rotations derrière se sont limitées. “Dimanche, nous avons joué avec les joueurs qui ont envie, qui s’y filent depuis des semaines. Et pour 2018, on ne changera pas de ligne de conduite”, continue l’ancien talonneur.
Pendant cette période de repos, l’activité ne s’arrêtera pas du côté de Grimaldi. “Dans un premier temps, on va soigner les blessés et faire du ludique. Car les joueurs doivent garder le plaisir de jouer. Après, nous avons du pain sur la planche et on va bosser dur avec ceux qui voudront venir et défendre ces couleurs”, conclut Jonathan Grenon.

Le Rheu 57-05 Rugby Club Arras (17-05)
Pour Arras, un essai de Boussin. Un carton jaune pour Berthelet.

Liens utiles :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here