Home A la Une [HONNEUR] L’interview croisée Pierre Jacqmin (Calais) / Martin Saleille (Amiens) 2/2

[HONNEUR] L’interview croisée Pierre Jacqmin (Calais) / Martin Saleille (Amiens) 2/2

0

En marge de la finale du championnat Honneur qui se déroulera à 16 heures, dimanche, à Chauny entre le RC Amiens et l’AR Calais, une opposition sur les bancs aura lieu entre deux techniciens connus et reconnus dans la Ligue des Hauts-de-France : Martin Saleille du côté Amiénois et Pierre Jacqmin à Calais. Collègue dans la vie, les deux trublions se connaissent par cœur et pour nous amener vers cette finale, Rugby amateur Hauts-de-France les a rencontrés pour une interview croisée. Evidemment, celle-ci est en deux parties. Une première où le sérieux a essayé de régner. Puis, une deuxième plus… dans leur style.

Qu’est-ce que tu voudrais que lui a mais pas toi ?
Pierre Jacqmin : « Sa femme. »
Martin Saleille : « Je voulais dire la même chose mais je dois changer »
Pierre Jacqmin : « Tu es libre. »
Martin Saleille : « Sa femme ou un tatouage. »

Qui est le plus fêtard ?
Martin Saleille : « C’est Pierre. »
Pierre Jacqmin : « C’est moi. »

Qui danse le mieux ?
Pierre Jacqmin : « Martin ».

57540202_2244568185857786_4526959662435663872_n
Du côté de Martin Saleille, la finale a été travaillée.

Qui boit le plus ?
Martin Saleille : « Ca dépend… »
Pierre Jacqmin : « C’est moi. »
Martin Saleille : « Je pense aussi que c’est toi. »
Pierre Jacqmin : « Parce qu’en soirée, tu prends ton temps. Pendant ce temps, j’enquille. Et après, tu reviens. »
Martin Saleille : « Ouais mais des fois, tu ne bois pas tout… »
Pierre Jacqmin claque son gobelet vide sur la table
Martin Saleille : « Allez, c’est bon. »

Qui choppait le plus en soirée ? (car rappelons qu’ils sont tous les deux en couple)
Martin Saleille : « C’est Pierre ».
Pierre Jacqmin : « Bah Martin, il n’a pas eu de jeunesse malheureusement pour lui. C’est pour ça qu’on s’est rencontré. »
Martin Saleille : « On ne va pas dire « malheureusement pour lui »« .

Une anecdote pourrie à deux ?
Pierre Jacqmin : « Ce blanc dans cette interview ? »
Martin Saleille : « On a toujours su contourner pour le mettre en notre faveur. (quelques secondes de silence). Ah bah si, il y a quinze jours à Lille. Pierre n’avait pas de pantalon pour sortir et on n’a failli pas sortir.
Pierre Jacqmin : « Ouais, il a failli avoir mort d’homme. D’ailleurs, on peut remercier Simon Gousseau qui passe son DEJEPS cette année et qui l’aura surement grâce à son intervention. Il nous a ramené un pantalon en trente minutes chrono. D’ailleurs, on a appelé ça le LORC express. »

Un dossier sur l’autre ?
Pierre Jacqmin : « On peut mettre des photos ? Un vrai dossier sur Martin ? Le problème, c’est que je parle en premier. »
Martin Saleille : « On a plutôt des dossiers en commun. »
Pierre Jacqmin : « Oui, c’est ça. Et s’il plonge, je plonge. Donc, on ne va pas répondre à cette question.

Qui gagne en cas de duel dans les cinq mètres ?
Pierre Jacqmin : « Personne ».
Martin Saleille : « On peut le faire à toucher ? »

La vidéo bonus qui nous est offerte par Pierre Jacqmin :

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here