Fédérales : les causeries du week-end

0

Poule 5
Villefranche-de-Lauragais 18-0 Céret
Julien Sidobre (entraîneur Villefranche-de-Lauragais)
Les conditions de jeu avec le vent étaient difficiles. On perd le toss et donc nous démarrons avec le vent. Nous dominons et prenons les points au pied avec six pénalités pour mener 18 à 0 à la pause. La deuxième mi-temps s’est bien passée puisqu’on n’encaisse aucun point. Certes, c’est frustrant de ne pas marquer d’essai mais on n’en a pas pris non plus. C’est un match maîtrisé face à une équipe qui venait chercher des points. Il nous reste un match à Nîmes pour bien préparer les phases finales et essayer de préserver cette deuxième place.

Leucate 25-13 Mazamet
Julien Cènes (deuxième ligne Mazamet)
On a pêché dans la conservation du ballon. On tente des choses impossibles, ce qui donne beaucoup d’approximations. Alors qu’on aurait dû rester sur les bases. dès qu’on écartait les ballons ça passait, mais on a trop voulu jouer dans leur défense. Mauvaises passes, en-avant au contact et on recule à chaque fois, difficile de s’imposer dans ces conditions. C’est un peu à l’image de la saison. A 10 à 3 pour Leucate, on est dans leurs 5m avec un cinq contre un à jouer, on prend une interception et deux temps de jeu plus tard, on prend un essai. On tente beaucoup mais on n’y arrive pas, on doit gagner ce match mais on déjoue.

Poule 7
Saverdun 33-13 Morlaàs
Eric Mercadier (entraîneur Saverdun)
Si tu n’as jamais joué comment peux-tu comprendre comme disait la chanson qu’ il y ait des dimanches où simplement en rentrant dans le vestiaire, tu sentes que la victoire ne peut pas t’échapper : les regards, la façon de se préparer, les silences. Rien ne pouvait nous contrarier et nous gâcher la fête , ni les rafales de vent d’autan, ni un adversaire véloce et gaillard, et surtout pas un trio d’arbitres arrogants, enfin surtout deux. Quel bonheur de voir tous ces enfants de l’école de rugby sur le terrain, de voir cette foule des grands jours se masser autour du stade, de voir les yeux humides de Vivian Pons porté en triomphe à la fin de la rencontre pour son dernier match à Paul Fines. Mais malheureusement Graulhet a lâché son match de son côté et donc faussé cette fin de saison. A ce rythme, là ils sont capables de perdre le dernier match à la maison contre Aramits , il ne nous reste plus qu’à aller chercher des points à Marmande. Qu’elle est compliquée cette saison où tout va se jouer sur le dernier match ! Mais avec encore trois semaines de travail, et pour une fois un peu de chance, une belle surprise pourrait arriver .

Poule 8
Tournefeuille 18-20 Saint-Sulpice
Sébastien Dupuy (entraîneur Tournefeuille)
On commence le match avec du rythme en enchaînant les temps de jeu devant une défense adverse très hermétique. On inscrit les 3 premiers points de la rencontre avec l’aide du vent après une faute des visiteurs. Les deux équipes sont présentes dans le combat. Une pénal’touche très bien jouée nous permet de mener 8 à 0. Les visiteurs subissent le jeu en première mi-temps mais jouent contre le vent. Juste avant la mi-temps un essai des visiteurs ramène le score à 11-7. Saint-Sulpice encaisse un 2ème essai après la mi-temps. Un gros doute s’installe chez les visiteurs avec en plus leur buteur en difficulté. Ils attendent le dernier quart d’heure pour prendre un maximum de risques et arrivent à prendre à défaut notre défense et gagner le match. Tournefeuille, avec un état d’esprit irréprochable, a donné le maximum dans ce derby.

Diego Garcia (troisième ligne Saint-Sulpice)
C’était un derby donc accroché. Même condamné, Tournefeuille a joué le jeu jusqu’au bout. Je persiste à dire que c’est une équipe qui n’est pas à sa place avec de belles intentions de jeu. On prend le vent contre en première et on est mené tout le match. On passe devant à la fin, sur le fil au terme d’une action avec une multitude de temps de jeu où beaucoup de joueurs touchent le ballon. C’est toute l’équipe qui est allée le chercher. On a réussi à se remettre à l’endroit même si on avait clairement encore en tête la défait à domicile de la semaine dernière face à Lombez. Mention sépciale à notre talonneur remplaçant, Alexandre Milhorat, qui a inscrit un doublé et qui est un pur produit du club. Comme la saison précédente, on va jouer la place de leader à la dernière journée face à Orthez à domicile. On a désormais quinze jours pour bien préparer ce choc. c’est la préparation idéale pour les phases finales et s’ouvrir une voie plus dégagée. Poule 12
FCTT 27-9 Castelnaudary
Daniel Sibra (entraîneur Castelnaudary)
On s’est déplacé dans un contexte particulier, avec deux joueurs endeuillés, plus quelques absents. Mais ça n’enlève rien à la victoire méritée du FCTT. On a tenu jusqu’à la 30ème minute, il y a 6-6, et puis on encaisse un essai qui nous fait perdre pied. On a déjoué le reste du temps. Nous voilà au pied du mur, comme je l’avais prédit, avec quatre équipes à égalité, pour une place. Il nous faut donc gagner contre Vendres et le bonus offensif serait le bienvenu. La bonne nouvelle du jour, elle est très personnelle, puisque j’ai appris pendant le match que j’étais grand-père pour la deuxième fois, d’un petit garçon !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here