Fédérales – Causeries d’après match

0

[Poule 7]
Saverdun 20-19 Marmande
Eric Mercadier (entraîneur Saverdun)
16 à 0 à vingt minutes de la fin du match, face à un ancien pensionnaire de fédérale 1, quelle équipe serait revenue , sans baisser les bras, en étant toujours solidaire , sans aller chercher chez les uns où chez les autres les torts de ce manque de réussite ? Je suis heureux pour les avants à qui l’on a souvent reproché le manque de puissance et de maîtris. En plus, en étant capables de marquer 3 essais sur mauls portés, dont un que seule la gendarmerie de Saverdun aurait pu arrêter pour vitesse excessive !
Rien que pour vivre des émotions comme cela, et même si ce n est pas toujours facile, quel bonheur d’être entraîneur.

[Poule 8]
Tournefeuille 25-19 Anglet
Laurent Carrère (président Tournefeuille)
On est très satisfait. Je suis heureux pour les joueurs et les coachs. Deux ou trois défaites que l’on ne méritait pas. On gagne et les deux équipes gagnent. Sébastien Fauqué étant en face,est vraiment un grand buteur. On est satisfait, ce n’est pas du soulagement mais enfin. On espère que c’est un déclic, il faut que nos dix matchs qui nous restent soient bien gérés et de manière positive.

Orthez 30-27 Saint-Sulpice-sur-Lèze
Daniel Zuppel (président USSS)
J’ai eu l’impression de voir deux équipes de l’USSS. Orthez a le même jeu que nous. Le score prouve le faible écart entre les deux équipes, avec deux essais de chaque côté. Je retiens quand même ce fait de jeu quand l’arbitre nous donne une pénalité à la dernière minute. Les joueurs ont hésité un peu avant d’annoncer leur choix et voilà que l’arbitre siffle un bras cassé contre nous. A la réception d’après match, il m’a avoué qu’il pensait qu’il y avait un écart de plus de 7points…Bref, on perd un point et Orthez en gagne deux. Ceci dit, c’est une très belle équipe, très solide aussi. Et tout le monde ne viendra pas prendre un point ici.

Diego Garcia (2ème ligne USSS)
On fait un match solide, en appliquant notre plan de jeu, notamment en défense. L’arbitre a beaucoup sifflé contre nous, comme c’est le cas assez souvent à l’extérieur, on doit faire preuve de plus de discipline. Même si je n’explique toujours pas sa dernière décision et ce fameux bras cassé qui donne la victoire à Orthez. On échoue de peu à chaque fois loin de chez nous, comme à Lombez, Saint-Médard ou Orthez donc. C’est qu’il nous manque encore ce petit quelque chose pour faire partie des grands. Il faut continuer à travailler, jusqu’aux moindres détails. On ressort frustrés de ce genre de match, à nous d’en retenir les leçons. C’est primordial quand on voit le classement qui est serré entre les équipes du haut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here