Fédérale 3 – Le FCTT tient sa revanche face à GRENADE

0

LE CONTEXTE
Sans pouvoir être affublé du qualificatif de “couperet”, ce match faisait clairement figure d’étape importante dans la course au maintien entre ces deux équipes que tout oppose… L’une, Grenade, ville à la campagne où la vie tourne autour d’un club animé par la passion de ses nombreux bénévoles, peut se targuer d’avoir bâti un groupe senior élevé à 80% à la mamelle grenadaine, soudé autour des valeurs de formation et de fidélité qui siéent au gens de ce terroir… L’autre, le FCTT, entité pluriculturelle née de la collaboration de la violette, de l’estudiantisme et de l’aéronautique, navigue dans les réseaux urbains et exploite un potentiel basé sur la formation de l’opulente population locale (très grosse école de rugby) et l’accueil de quelques joueurs issus des clubs professionnels voisins… A ce titre, autant la position “ventre mou” de Grenade ne suscite guère d’interrogations, autant la recrutement du FCTT pouvait laisser espérer une position beaucoup plus enviable à ce moment de la saison…

LE MATCH
Et l’enjeu du match n’eut d’égal que sa stérilité… Dès le coup d’envoi, les séquences ultra courtes succédaient à celles encore moins longues, et seuls les nombreux et stridents coups de sifflets de Monsieur Etchecopar, sortaient les spectateurs de la douce torpeur de cet après-midi quasi printanier dans laquelle ils étaient plongés… pour le spectacle, et bien que Delpech et Anglas se furent répondu du tac au tac auparavant (3e et 20e), il fallut attendre la 34e et cette feinte de plaquage d’un demi grenadin pour que l’ailier gauche Gorenne s’offre un slalom dans le reste de la défense visiteuse pour conclure une attaque classique des trois-quart locaux plus enjambes qu’à l’accoutumée…Avec la transformation, la mi-temps allait intervenir sur le score de 10 à 3 pour des Toulousains qui, ayant raté leur entame de match, remettaient peu à peu la main sur le match, notamment grâce à de trop nombreuses “fautes-cadeaux” des Grenadains…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here