Fédérale 2 – Lèguevin – USEP, bien plus qu’un point d’écart

0

La septième levée du championnat de Fédérale 2 mettait aux prises deux équipes de la poule 5 ayant un besoin urgent de victoires. Passé tout près de l’exploit à Pont Long (défaite 22-23 à la 86ème minute), le Coq Léguevinois (10ème, 11 points) ne pouvait se permettre le moindre faux pas sur son herbe. Pour leur part, les visiteurs du jour, à savoir l’USEP Ger-Séron Bédeille (12ème, 10 points), souhaitaient lancer leur saison après l’avoir débutée par cinq défaites (dont 4 par 4 points ou moins) en six sorties. Ce match à enjeu s’annonçait donc disputé, et il l’a été… (par Marco Matabiau/ Photos Alain Sabathier)

Les deux équipes commençaient timidement les débats, optant pour du jeu d’occupation. Après un mauvais dégagement de l’ouvreur haut-garonnais Delas, les visiteurs héritaient d’une pénalité pour un hors-jeu de position. L’arrière Dumont ne tremblait pas et inaugurait le tableau d’affichage (3-0, 5ème). Léguevin tentait de répliquer après une belle prise du capitaine Bayol en touche, un bon maul porté et une échappée de Gouguet, mais le demi de mêlée se faisait croquer au sol (7ème). C’était au tour du Coq d’obtenir une pénalité, mais Loubrieu ratait la cible (9ème). L’ailier rectifiait le tir quelques minutes plus tard et remettait les deux équipes à égalité (3-3, 12ème).

_DSC9629 1
Duel de deuxièmes lignes : Sicard au plaquage sur Lacaze.

Ayant su profiter d’un premier ballon porté, les locaux remettaient ça. Le deuxième ligne adverse Latapie faisait effondrer la prometteuse « cocotte » et écopait d’un carton blanc (19ème). Loubrieu donnait un peu d’air aux siens (6-3, 20ème) avant que Dumont ne lui réplique quelques secondes plus tard (6-6, 22ème). Les affaires léguevinoises ne s’arrangeaient pas puisque le capitaine Bayol (touché plus tôt à la cheville suite à une mauvaise réception post-touche) devait quitter la pelouse. Bras entrait ainsi en jeu (23ème). Un moment de flottement dont profitaient rapidement les Béarnais: longue séquence de conservation, au terme de laquelle le demi de mêlée Sallier croisait avec Barats. Le trois-quart centre s’infiltrait, raffutait et sprintait jusqu’à l’en-but haut-garonnais pour inscrire l’essai. Dumont transformait pour donner sept longueurs d’avance à sa formation (13-6, 28ème).

_DSC9653 1
Barats (12) file inscrire le seul essai de la rencontre.

Léguevin réagissait timidement mais obtenait une pénalité. Loubrieu inscrivait trois nouveaux points (13-9, 30ème). Ce sont pourtant les unionistes qui terminaient le mieux ce premier acte: bon travail préparatoire de l’ouvreur Lacaze, puis percée de l’ailier Fourcade, mais « Kakine » échappait le ballon (33ème). Dans la foulée, échappée du capitaine Chabat, relais de Latapie, pris haut. La pénalité obtenue ne donnait rien (36ème). Malgré tout, le Coq avait l’opportunité de se rapprocher au score, mais Loubrieu, des 40 mètres, ne réglait pas la mire (38ème). Le score restait ainsi inchangé jusqu’aux citrons.

Léguevin sans énergie, l’USEP « Ger » tant bien que mal

Dès la reprise, l’USEP effectuait de nombreux changements, à la fois devant (Barrère, Laban, Labernadie entraient en jeu) et derrière (Chantaclé et Marquis faisaient leur apparition sur la pelouse). Le buteur Dumont ratait à son tour une occasion des 38 mètres (43ème). Léguevin de grattait ensuite un ballon au sol (45ème), avant d’effectuer des changements (Gistau et Antony suppléaient Morzelle et Carré, 46ème).  A un peu moins d’une demi-heure du terme, Dumont redonnait sept points d’avance aux Béarnais (16-9, 51ème), mais Loubrieu répondait du tac au tac (16-12, 54ème).

_DSC9704 1
Lacaze à la manœuvre face à Carré.

Toujours en manque de rythme, la rencontre se cherchait un vainqueur et chaque ballon gagné, de quelque manière que ce soit, valait son pesant d’or, à l’image de ce grattage sur l’ouvreur haut-garonnais Delas (57ème). Dumont ne convertissait cependant pas la pénalité obtenue (57ème). La mêlée visiteuse prenait ensuite le dessus sur sa rivale, récoltant une nouvelle pénalité. L’option choisie, à savoir la pénal touche, ne donnait rien, le léguevinois Byaoui confisquant le ballon en fond d’alignement (60ème). Le pilier récidivait quelques instants plus tard, interceptant un ballon, permettant ainsi à Everhard de dégager son camp et de trouver une touche dans les 30 mètres adverses (64ème).

_DSC9701 1
Le talonneur suppléant Barrère (dit « Diamant ») a effectué une belle entrée en jeu.

La fin de rencontre était à déconseiller aux cardiaques. Fourcade se mettait à la faute après une belle percée de Davant et annihilait une action dynamique emmenée par Scholler, entré à la mêlée en lieu et place de Gouguet. L’ailier béarnais écopait donc d’un carton blanc et Loubrieu rajoutait trois points (16-15, 67ème). Les dix dernières minutes voyaient Léguevin enfin mettre la main sur le ballon et se procurer quelques occasions, mais aux charges de Bueno, Byaoui et Ceratti succédaient maladresses et imprécisions dans le dernier geste. Pourtant, ce sont bien les Haut-Garonnais qui se voyaient offrir pas moins de trois balles de match (73ème, 76ème, 80è + 2), la dernière suite à un superbe effort de leur mêlée, mais Loubrieu, pourtant si précis d’habitude, ratait par trois fois la cible. L’USEP pouvait exulter : les Béarnais tenaient leur premier succès à l’extérieur de la saison.

_DSC9742 1
Bien pris par Broueil Nogue, Everhard cherche du soutien à son intérieur.

Un match sans. Voilà comment on pourrait qualifier la prestation des joueurs de Sébastien Dupuy et Didier Herrerias ce dimanche. Emprunté, battu dans l’engagement, jamais à même de produire le jeu qui le caractérise, le Coq Léguevinois (qui n’avait en l’occurrence rien d’un coq de combat) n’a jamais semblé en mesure de pouvoir imposer quoi que ce soit à son adversaire du jour. Toutefois, les Rouge et Bleu ont, à trois reprises, été en position de l’emporter, mais le sort en a décidé autrement. Signalons tout de même les bonnes prestations des piliers Bueno (auteur de quelques belles charges) et Byaoui (à créditer d’une belle entrée) et les 15 points de Loubrieu. La suite ne s’annonce pas plus simple pour Léguevin (désormais 11ème) puisque la prochaine rencontre verra le club du président Giorgi se déplacer à Rieumes, leader toujours invaincu après son succès chez l’Entente Astarac Bigorre (29-10).

_DSC9616 1
La puissance de Bueno a souvent mis Léguevin dans l’avancée.

Enfin ! Les champions en titre de Fédérale 3 auront dû attendre le mois de novembre pour célébrer leur premier succès à l’extérieur de l’exercice 2022/2023. Passée près à plusieurs reprises,  l’USEP aura cette fois su faire le nécessaire pour s’imposer loin de leurs terres. Solides en défense, appliqués sur les quelques lancements qu’ils ont eu à négocier, les hommes de Laurent Abadie et Jean-Luc Dumont auront tout de même souffert jusque dans les ultimes secondes des arrêts de jeu pour pouvoir savourer ce moment. Le capitaine Chabat et le troisième ligne Barats auront été les leaders devant. Derrière, Lacaze aura, comme à son habitude, géré le jeu de sa formation. Mention spéciale à Dumont, auteur de 11 des 16 points de sa formation. Grâce à ce succès, l’USEP remonte au 10ème rang de la poule. Place désormais au derby face aux voisins de Bizanos, battus ce samedi à domicile par Pont-Long (15-18).

_DSC9646 1
Ballon sous le bras, Barats essaie d’échapper à la vigilance de la défense léguevinoise.

Réactions

Laurent Abadie (Entraîneur, USEP) : « Satisfait d’avoir enfin gagné à l’extérieur. On avait perdu quatre matchs similaires dans le déroulement. On a cru que le scénario allait se répéter. Il faut bien avouer qu’on a eu de la chance. On est pénalisés quatre ou cinq fois dans les cinq dernières minutes. Il n’y a pas de fumée sans feu, les fautes y sont. Si on ne réussit pas à se discipliner, on ne gagnera pas de matchs. Un peu déçu du contenu dans ce match cadenassé, car on a pour habitude de tenir davantage le ballon. On va faire un gros travail dans la semaine à venir pour essayer de produire plus que ce qu’on ne l’a fait aujourd’hui. »

_DSC9657 1
Pour Laurent Abadie, si la manière reste perfectible, le résultat est là.

Didier Herrerias (Entraîneur, Léguevin): « Un constat sans appel : la Fédérale 2 est un niveau qui ne permet ni la bricole, ni l’approximation, ni le manque de combat. Aujourd’hui, on la paie cash. En Fédérale 3, ça peut passer, pas en Fédérale 2. L’USEP est venue chercher un résultat en faisant ce que nous avons oublié de faire. Le rugby, c’est un sport de combat. On ne doit pas être déçus du score ou de la défaite. On doit être déçus de notre comportement, de notre attitude. On va essayer de trouver des solutions. Un travail avant tout des joueurs. A eux de voir dans quel domaine ils ont failli. On sort une prestation indigeste à tous les niveaux. On n’a rien maitrisé. La semaine s’annonce très compliquée. On va repartir, se resserrer et la route continue. »

_DSC9686 1
Si l’on s’en tient aux dires de Didier Herrerias, une sacrée semaine d’entraînement attend les joueurs du Coq.

Vincent Dumont (Arrière, USEP): « Une rencontre compliquée à l’extérieur. On n’a pas été très bons sur les fondamentaux, notamment la conquête. On s’en sort avec un peu de réussite à la fin (…) On a fait beaucoup de fautes, on a eu beaucoup de déchets. Eux aussi heureusement, notamment au pied à la fin. On s’impose avec de la chance. »

_DSC9778 1
L’arrière Dumont a su se montrer plutôt précis dans ses tentatives de but.

Feuille de match

A Léguevin (stade municipal):  Union Sportive des Enclaves et du Plateau bat Coq Léguevinois 16 à 15 (mi-temps: 13 à 9).

Arbitrage: M. Aurélien Cailleton (Ligue Occitanie).

Cartons blancs: à l’USEP, Latapie (19ème), Fourcade (67ème).

Pour l’USEP: 1 essais Barats L. (28ème), 3 pénalités (5ème, 22ème, 51ème) et 1 transformation Dumont.

Pour Léguevin: 5 pénalités (12ème, 20ème, 30ème, 54ème, 67ème) Loubrieu.

Composition USEP: Dumont; Arroyo, Aguergary, Barats L., Fourcade; Lacaze B. (o), Sallier (m); Chabat (cap), Sorbet, Barats A.; Latapie, Lacaze G.; Lestrade, Choy, Gailhanou.

Sur le banc: Barrère, Laban, Labernadie, Broueil Nogue, Lacabanne, Chantaclé, Marquis.

Entraîneurs: Laurent Abadie et Jean-Luc Dumont.

Composition Léguevin: Jouanolou; Loubrieu, Bosch, Everhard, Bos; Delas (o), Gouguet (m); Carré, Bayol L. (cap), Bayol A.; Ceratti, Sicard; Imacht, Morzelle, Bueno.

Sur le banc: Gistau, Byaoui, Hoareau, Bras, Antony, Scholler, Davant.

Entraîneurs: Sébastien Dupuy et Didier Herrerias.

Aucun article à afficher

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here