Fédérale 1 – Lavaur, monument en danger

0

Président, après cette défaite à Rodez, le club est-il résigné ?
Il reste quatre matchs à jouer, soit quasi 20% des matchs de la saison. Peut-être arriverons-nous à inverser la tendance actuelle. Il manque peu de choses pour retrouver la gagne. Ce week-end notamment nous ratons 11 points au pied et au final le score est de 19-8 pour Rodez. Il y a donc encore un peu d’espoir, aussi infime soit-il. Nous avons un bon pied en Fédérale 2, c’est la réalité, mais nous jouerons nos quatre dernières parties à fond.

On imagine que cette dernière défaite face au promu ruthénois a marqué les esprits ?
La pression a sûrement changé d’épaules car nous n’arrivons pas à coller au score sur ce match. Ce derby aveyro-tarnais a été très engagé. Les deux équipes étaient obnubilées par l’objectif du maintien et ce choc revêtait une importance particulière en vue de cette tâche. Les deux équipes étaient prêtes et il n y a pas eu de brutalités, contrairement à ce que l’on aurait pu penser. Lavaur était au rendez-vous ce dimanche et a produit sa meilleure prestation de l’année malgré la défaite. Il y avait encore de la tension dans le jeu et un léger manque de fluidité entre les avants et les trois-quarts mais c’était un beau match de Fédérale 1, entre deux belles équipes. Nous sommes très réalistes, mais tournés vers le futur. Dire que cette défaite ne pèsera pas sur le moral des troupes, serait vous mentir. Nous enchaînons les défaites et il faut vraiment vite apprendre à gagner nos matchs. Qu’attendez-vous de ces quatre derniers matchs ?
Le maintien en fédérale 1 ! Je peux vous dire que tout le club n’abandonnera pas. On a quand même une équipe capable de rivaliser dans cette poule. Nous enchaînons plusieurs matchs où l’on manque cruellement de chance et où l’on perd de peu. Quand ce genre de copie se répète, on peut se poser des questions mais je sais que Lavaur n’est pas totalement à côté de la vérité. Ce club formé en 1906 est en fédérale 1 depuis maintenant dix ans. J’aurais aimé fêter cet anniversaire dans une situation plus confortable. Nous ne sommes pas résignés car nous sommes aussi conscients qu’il reste 16 à 20 points à distribuer d’ici la fin de saison. Si l’on arrive à en avoir entre 10 et 14, ce devrait suffire. Peu d’équipes sont descendues avec 35 points au compteur. Espérons que Lavaur ne fasse pas partie de celles-ci.

Prochain test pour Lavaur, ce dimanche face au leader montalbanais à 15h, aux Clauzades

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here