Série : Amou et Pomarez fusionnent

2

Depuis quelques années, les «petits» clubs, ceux du fond de nos campagnes luttent pour continuer d’exister. Cette saison Pomarez et Amou ne veulent pas voir leur club partir aux oubliettes, les deux villages enterrent la hache de guerre et fusionnent. La fusion est en cours de validation au sein du comité, le RC Amou et l’US Pomarez sont mort, longue vie au Rugby Club Pomarez Amou!

Amou Pomarez
Amou et Pomarez ne feront plus qu’un la saison prochaine.

Interview de Ludivine Chopin, trésorière de Pomarez : 

Vous venez d‘annoncer la fin du club sous cette forme, pouvez-vous nous dire ce qu‘il adviendra ?
Effectivement une nouvelle aventure commence pour le rugby à Pomarez puisque l‘U.S.P. Rugby s’apprête à fusionner avec son voisin le R.C. Amou et évoluera sous une nouvelle identité dès la saison 2018/2019, le club d’Amou se mettant en sommeil. Cette fusion ne modifie pas le fonctionnement des équipes jeunes et féminines avec nos partenaires de Montfort et Mugron. C’est en quelque sorte à un retour à la création du club, puisqu’il y a 40 ans les dirigeants actuels amollois faisaient partie de l’effectif Pomarézien, avant de créer leur club quelques années plus tard.

On suppose que ça a été difficile à prendre comme décision, vous avez réfléchi à toute autre éventualité qu‘une fusion ?
Evidemment ça a été compliqué. On aurait préféré pouvoir continuer tout seul et Amou aussi. Cela aurait été le signe que le rugby de campagne est en bonne santé. Mais malheureusement, les 16 000 licenciés en moins sur les dernières années c’est nous, les petits clubs, qui le payons. Il n‘y avait pas d‘autre solution vraiment viable si ce n‘était de repartir pour une année de galère. Cela fait plusieurs saisons que c‘est compliqué pour les 2 clubs, tant au niveau sportif qu‘au niveau effectif, la fusion semble le meilleur des choix pour ne pas voir le rugby disparaître dans ces deux villages…

Amou
Malgré les efforts fournis, Amou n’a pas gagné un match de la saison…

Est-ce que tout le monde semble vouloir rejoindre cette nouvelle aventure, que ce soit chez les dirigeants ou les joueurs ?
L‘absence de résultats entraine la fonte des effectifs ou la fonte des effectifs entraine l‘absence de résultats, c‘est l‘histoire de l‘oeuf et de la poule. On sait que le rugby perd plusieurs milliers de licenciés chaque année (surtout côté masculin, car les effectifs féminins ne cessent d’augmenter) et ce sont les plus petits les plus impactés. En terre de basket (où les fusions sont courantes également) nos deux clubs ne pouvaient compter uniquement sur les locaux pour fonctionner. L‘apport de joueurs extérieurs était nécessaire, ce panel de joueurs s‘épuisant, il devient de plus en plus difficile de recruter
tant en quantité qu‘en qualité. Le risque que les deux clubs s‘éteignent quasi simultanément était réel. Même si cette fusion est douloureuse pour certains dirigeants et supporters historiques du club, car ce n’est pas un secret, il y a eu une guerre des clochers pendant plusieurs années entre Pomarez et Amou. Mais la majorité des dirigeants et joueurs n’en sont plus là et ont compris que cette fusion était nécessaire pour la survie du rugby dans nos villages. La fusion a été votée lors de nos deux assemblées respectives. Elle n‘a pas rencontré de véritable opposition et a reçu un accueil favorable des joueurs. Une vingtaine de joueurs de chaque club et la majorité
des dirigeants ont choisi de construire l‘avenir ensemble.

La saison de Pomarez a été compliquée également…

Au niveau des infrastructures vous allez alterner entre les deux villages ?
Oui c’est notre souhait, alterner les entraînements et les matchs entre les deux villages. Nous faisons déjà cela avec notre équipe féminine, RCCF, qui rassemble les clubs de Montfort, Mugron, Pomarez et Amou. Il y aura régulièrement du rugby sur les terrains d’Amou et de Pomarez puisque l‘école de rugby, cadets, cadettes, juniors et seniors féminines y évolueront également.

Que peut-on vous souhaiter ?
On espère repartir avec un effectif solide et motivé. On attend la validation définitive des poules d’y voir un peu plus clair pour la saison prochaine. Que nos joueurs prennent du plaisir sur le terrain et retrouvent la joie de la victoire. Que ce nouveau projet séduise quelques joueurs et les incite à nous rejoindre et que les supporters reprennent le chemin du stade. Si on regarde autour de nous, le LORC est l‘exemple récent de fusion réussie, donc essayons de faire aussi bien! Et puis surtout, que le rugby continue à vivre dans nos deux villages avec pourquoi pas des titres dans les prochaines saisons…

2 Commentaires

  1. Beaucoup d’autres seront obligé de suivre c’est exemple, par manque de joueurs motivés , pour une saison complète,ce qui ne permet pas aux Entraineurs omniprésents, de bien travailler en vue de meilleurs résultats, dommage pour les plus assidus , toujours les mêmes. Bonne saison ,!

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here