Fédérale 1 : Clap de fin pour St Jean

0

Malgré le match retour gagné au Pavillon Bleu, les luziens sortent de la compétition pour 2 petits points. Ils payent leur match aller où ils menaient 13-23 à la 70′ pour finalement s’incliner 27-23…

St Jean Trelissac 1
Trelissac a sorti les barbelés (crédit : Sportyves)

SAINT JEAN DE LUZ : Stade du Pavillon Bleu, 2000 spectateurs, 27°, nuageux.

Evolution du score :
St Jean de Luz : 1E Elissalde.J (23‘) 1E Elissalde.X (80‘) 5P Iturriria (12‘,33‘,40‘,45‘,74‘)
Trelissac : 1E Dessoudeix (15‘) 1E de pénalité (73‘) 1T Tallet (15‘) 3P Tallet(26‘,36‘,55‘)

Compositions :
ST JEAN DE LUZ : 28Martinez 2Hiriart 3Tescher 4Goya 5Paillard 6Juanicotena 7Sajous 8Elissalde.X (cap) 9Alliot 10Iturriria 11Bordagaray 12Daubas 13Pietrelli 14Elissalde.J 15Miura 16Broucaret 17Mamou 18Elgoyhen 19Lafargue 20Cancillo 21Behoteguy 22Etcheverrigaray 23Martinez
TRELISSAC : 1Simioni 2Arvouet 3Stemmet 4Borie (cap) 5Tsukishvili 6Reinhard 7Archambeau 8Gajion 9Brouqui 10Tallet 11Galetti 12Beaugendre 13Cousin 14Dessoudeix 15Cazeaux 16Mignot 17Cappelier 18Lajugie 19Charenton 20Lachaux 21Kralfa 22Gennesson 23Leon

TOPS

Xabi Elissalde (capitaine de St Jean) : Le capitaine luzien a montré la voie aux siens, il a parcouru un très grand nombre de mètres ballon en main, perçant à plusieurs reprises la défense et a marqué un essai.
La défense de Trelissac : Les périgourdins ont pas mal subit, mais ils ont su rester patient pour placer des contres. Ils ont bien ferraillé sur leur ligne et se sont appuyés sur le gros pied de Tallet pour remporter ce match.

FLOPS

Les occasions non concrétisées de St Jean : Les basques peuvent regretter deux touches vendangées à 5 mètres autour de l’heure de jeu…
Le match aller : C’est sans aucun doute à Trelissac que la qualification échappe aux luziens car rappelons-le, le SJLO menait 13-23 à la 70‘ pour finalement s’incliner 27-23…

St Jean Trelissac 2
Xabi Elissalde a livré une très grosse prestation mais cela n’a pas suffi pour remonter les 4 points du match aller (crédit : Spotyves)

Xabi Elissalde (capitaine de St Jean) : On paye ce match aller… En début de deuxième mi-temps ils sont rapidement à 14, on réussit péniblement à passer devant mais ensuite on les laisse revenir. C‘est une grosse et belle équipe qu‘on a affronté, je ne sais pas si on peut faire beaucoup plus aujourd‘hui, on gagne à la maison c‘est déjà bien. Ça faisait longtemps qu‘on avait pas vu autant de gens au stade, on est frustré de l‘élimination mais on est content d‘avoir renoué avec notre public.

Damien Elgoyhen (2ème ligne de St Jean) : L‘objectif de début de saison était de faire mieux que la précédente, le contrat est rempli mais se faire éliminer en phase finale est toujours frustrant. On savait qu‘ils étaient fort en mêlée, sur les ballons portés et au final on a bien répondu présent. On échoue pour quelques détails, un placage haut, deux touches à 5 mètres ratées…

Jérôme Martinez (pilier de St Jean) : En début d‘année on aurait signé pour faire les phases finales, surtout dans cette poule relevée. On réussi à terminer second derrière Cognac Angély, ensuite on fait de belles phases finales en gagnant le dernier match de la saison au Pavillon Bleu. C‘est une très belle saison, on s‘y est filé toute l‘année. Je pense continuer la saison prochaine avec Elgoyhen, je ne vais pas laisser cette très belle équipe comme ça, je vais faire une saison de plus !

Eric Balladère (entraîneur de St Jean) : C‘est un sentiment mitigé aujourd‘hui, je suis content de cette saison et en même temps frustré de ne pas passer… A l‘heure de jeu je savais que ça devenait très dur, on loupe une pénaltouche, on peut passer à 23-16 et le match est plié, ils ne peuvent pas revenir. Mais on cafouille et on finit avec une mêlée devant notre ligne qui termine en essai de pénalité… On aurait mérité car je pense qu‘il n‘y a pas trop d‘écart entre les deux équipes. Chapeau à mes joueurs pour cette saison, la prochaine va être très compliquée car n‘oublions pas que l‘on va hériter de deux ou trois équipes dimensionnées pour la PROD2 ! C‘est l‘heure du repos, émotionnellement c‘est dur, le club va maintenant prendre les bonnes décisions en bon père de famille et ne va pas aller chercher des géorgiens et des moldaves !

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here