BTS : Une prime … pour la buvette !

0

Dimanche dernier, courte victoire du Boucau Tarnos Stade sur le terrain d’Hasparren 17-15 dans les derniers instants de la rencontre. Beaucoup de frustration chez les perdiak qui en plus ont entendu une histoire de prime triplée au moment de passer à côté des vestiaires des noirs. Ils ont cru assister à une scène que l’on voit de plus en plus au football mais aussi au rugby où les joueurs s’empressent de demander de l’argent au lieu de savourer la victoire. Heureusement pour le rugby amateur, la vérité est toute autre…

 

Hasparren Boucau 2
A l’image de Darritchon, Hasparren a tout tenté mais doit s’incliner (Crédit : Rugby Amateur)

On joue les derniers instants de la rencontre, Hasparren croit tenir sa deuxième victoire à domicile avec l’espoir de garder Xapitalia invaincu. Malheureusement pour le HAC, le Boucau Tarnos Stade en décide autrement, Ducollet marque en bout de ligne après le temps réglementaire et Betbeder marque la transformation de la gagne . Fin de match houleuse pour quelques supporters  qui peut s’expliquer (et pas excuser) par la frustration d’avoir laissé partir la victoire. De la frustration, il y en aura encore plus quand les joueurs d’Hasparren regagnent les vestiaires et entendent une histoire de prime triplée pour leurs adversaires.

Cette prime en question n’est pas une prime de match pour la victoire mais un pot commun pour les joueurs. Cette somme est pour les deux équipes car on n’oublie pas le beau parcours du BTS en réserve, elle sert à aller se chercher des bières à la fin du match pour fêter la victoire et commencer les festivités ! Elle correspond à quelques dizaines d’euros, de quoi boire 2/3 bières tous ensembles (l’abus d’alcool est dangereux pour la récupération!). Il faut signaler que cette prime ou pot commun n’est pas donné par le club mais par son président, sur ses deniers personnels! Sur ce qui aurait pu être une histoire de rugby fric si on en reste au bruit du vestiaire, on retombe sur de belles valeurs du rugby quand on creuse un petit peu.

Les deux équipes tournent bien en ce début de saison, inutile donc de commencer à préparer sa lettre de mutation pour espérer profiter de quelques bières après les victoires! C’est valable uniquement si on est sur la feuille de match. Damien Réal, que Simon Betbeder appelait de tous ses voeux pour un retour au BTS, devrait donc rester du côté d’Ondres.

 

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here