Home A la Une FAR Biarritz : Les mouvements

FAR Biarritz : Les mouvements

0

3 ans après sa création, le FAR de Biarritz ne cesse d’évoluer, mais le club reste encore très fragile. Florian Mercader le coach/président nous parle de son club, de ses difficultés et de son avenir…

FAR
La bonne ambiance règne au FAR de Biarritz. (crédit : FAR)

Président : Florian Mercader

Entraineurs : Florian Mercader  et Christian

DEPARTS

Loustau Charlotte : ASB

Miroux Ludivine : arret

Amelie Teixera : études

Arget Lucie : ASB

Ollivier Elodie : arrêt

Aguer Justine : études

Dubourg Clemence : arbitrage

Piarrestegui Manon : arrêt

Piarrestegui Oceane : Basket

Cochand Amilia : blessure

ARRIVEES

Madrid Joana, Faure Elise, Séchan Morgane, Raphanel Julie, Saussie Caroline, Saumard Tania, Bussignies Eva

Hill Wendy: handball

Verret Jessica: rugby XII

Urrutia Eva: reprise

Aoudia Amelle: RC audomarois (45)

Gehin Pauline: handaball

Delahaye Marie: Nafarroa

Touzot Marion: Toulouse

Courau Ségolene: Castre

Marie Lapouble: DAT

Michel: DAT

Interview de Florian Mercader, entraîneur du FAR :

Quel bilan tirez-vous de votre première année de championnat?

Nous avions beaucoup de joueuses débutantes qui, pour certaines, n’avaient jamais touché un ballon de rugby. C’est aussi ça notre club, le goût de donner la possibilité à des filles de découvrir le rugby. Nous sommes dans une poule de 7 équipes et nous avons 1 tournoi par mois ou nous jouons 3 matchs. Nous jouons contre beaucoup d’équipes qui proposent un jeu de rugby à XV du coup nous avons pu réussir à battre quasiment toutes les équipes de la poule sauf Arcachon qui ont un super jeu de VII. Cette année nous finissons 3ème de poule, pour une 1ère année c’est super!!

FAR 2
Les filles du FAR prennent plaisir à jouer à 7. (crédit : FAR)

3 ans après la création du FAR, pensez-vous que l’aventure va perdurer ?

Non, le club ne pourra pas continuer à exister seul pour l’instant nous survivons. Il faut beaucoup de moyens pour que un club dure longtemps. Cette année nous nous sommes rapprochés du BO avec son président Jean Philippe Tourgis pour un partenariat ( aide de terrains, matos etc), si tout se passe bien , nous espérons qu’un jour nos filles porteront le maillot rouge et blanc du BO. Et ça sera une très grande victoire pour nous d’avoir pu faire développer le rugby féminin sur Biarritz et au BO.

Êtes-vous content de l’évolution de votre équipe que ce soit sportivement ou humainement?

Un club peut bien se porter uniquement si humainement ça se passe bien, toutes les filles ne se connaissaient pas forcément voire pas du tout et maintenant elles sortent toutes ensemble en plus des 3ème mi temps. L’objectif de notre première année en championnat était de le terminer avec au moins 1 victoire et au final nous avons 11 matchs gagnés pour 7 perdus, une belle surprise! Puis toutes les filles sont investies surtout les premières pour faire vivre ce club ( animations centres de loisirs, papiers cadeaux, animations BAB2 tournoi entreprise etc). C’est un régal de les avoir aussi investies dans le club!

C’est compliqué de trouver d’autres équipes féminines, est ce que vous aimeriez jouer plus?

C’est compliqué surtout à notre niveau, nous nous entendons très bien avec les filles de Marsacqs avec qui nous avons partagé le bus pour nos déplacements. Nous avons pu faire pas mal de matchs amicaux entre nous, puis aussi participer à d‘autres petits tournois (Bilbao, Valadolid, Salies..) Le fait qu‘il  n‘y ait qu‘un ou deux tournois par mois c‘est un rythme qui va bien à nos filles.

Quel est l‘objectif cette saison ?

En cours de saison nous avons perdu pas mal de cadres de l’équipe qui sont soit parties à l’ASB ou parties pour les études, mais nous avons aussi pas mal de recrues qui sont motivées donc cette année on va se donner comme objectif de gagner les plus de matchs possible. Puis on verra à la mi saison ce que l’on peut bien faire pour la qualif.

Du beach, du 7, du touché, est ce que le FAR a pour ambition à terme de devenir le club à XV de Biarritz ?

Normalement non, nous sommes un club de rugby à 7 et j’aimerai que l’on reste ainsi. Le jeu à 7 est beaucoup plus ouvert, beaucoup plus dynamique puis ça plaît de plus en plus. Pour moi le rugby à 7 est l’avenir du rugby que ça soit garçons ou filles. Nous faisons aussi pas mal de rencontres à toucher (herbe ou beach) mais il faut que cela reste un jeu de mouvement pour le plaisir des yeux.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here