Home Brèves Beach rugby : Beach rugby Girl à Anglet

Beach rugby : Beach rugby Girl à Anglet

3

On n’est pas très loin de l’été, voici venu le temps des beach rugby. Le premier sur la côte basque est à Anglet, ce dimanche, c’est le beach rugby club qui organise ce tournoi 100% féminin, association qui n’a rien à voir avec le beach rugby qui se déroulera dans quelques semaines sur cette même plage des Sables d’Or…

2
Toutes les équipes réunies pour la photo avec les sponsors. (crédit : Rugby Amateur)

On espérait une météo clémente mais ce ne sera malheureusement pas le cas. Un temps menaçant le matin a laissé place à une pluie fine pour l’après-midi. Cela n’altère pas l’envie des filles d’en découdre mais toujours avec le sourire. Alors que 12 équipes étaient prévues pour le tournoi il n’y en aura finalement que 8 avec les neskak de Menditte, deux équipes de Bilbao (azul et rojo), l’équipe du FAR de Biarritz, les dragounettes qui viennent de Perpignan, Beach rugby girls qui sont les locales de l’étape puisque c‘est un club d’Anglet, une équipe de Dax et une équipe de Redon en Bretagne.

Une matinée sous les nuages mais pas de pluie…
Réveil musculaire peu commun puisque c’est autour d’un professeur de Yoga que les filles vont se dégourdir les jambes. Une fois bien réveillé, le tournoi commence, les 2 premières de chaque poule se qualifient pour la Cup «les commerçant de la chambre d’amour» (tournoi principal) tandis que les deux dernières se qualifient pour la Bowl «Chérie FM» (consolante. Dans la poule 1, c’est le FAR de Biarritz qui va tirer son épingle du jeu avec un parcours parfait, 3 victoires, 7 essais marqués pour seulement 2 encaissés. Menditte va finir 2ème de cette poule mais ne se qualifiera pas pour la CUP car les filles devront s’absenter l’après-midi et donc déclarer forfait. C’est le 3ème de la poule, Bilbao Rojo, qui va profiter de cette aubaine pour se qualifier en tournoi principal. C’est plus compliqué pour les catalanes qui finissent dernière et sont donc reversées en Bowl. Pour la poule 2, ce sont les locales de l’étape, les Beach Rugby Girls, qui écrasent la concurrence et terminent avec 3 victoires. L’équipe qui les accompagnera sera l‘équipe de Dax. La deuxième équipe de Bilbao et les bretonnes joueront la consolante dans l‘après midi. Cette matinée se terminera par une opposition entre les arbitres et une sélections «Barbarians» qui devra s‘incliner devant ces bénévoles qui sont si importants dans une journée comme celle là.

3
Petit match amical entre les arbitres et les filles, on ne dira pas qui a gagné!

La pluie vient tout chambouler…
Après un repas convivial des bénévoles autour d‘un petit verre, la pluie fait son apparition, on décide donc de reprendre le championnat à 13h30 et de raccourcir les matchs. Les matchs passent de 2 fois 5 minutes à 1 fois 7. On repart sur deux poules, une principale, une consolante et il n‘y aura pas de finale pour éviter de trop se mouiller. Après avoir attendu les catalanes qui étaient partis se réchauffer, les deux tournois peuvent repartir. IL y a du spectacle, des essais, des plongeons, quelques filles qui râlent quand même un peu(!), vraiment dommage que le beau temps ne soit pas de la partie même si les gens s‘arrêtent pour regarder ce beau tournoi. Même la météo prend du plaisir devant ces belles parties puisque la pluie a pratiquement cessé!

4
On se réchauffe comme on peut avec l‘arrivée de la pluie, atelier danse improvisée!

Retour au terrain, en consolante, c‘est Bilbao Azul qui va remporter le tournoi avec une victoire et un match nul. Les bretonnes de Redon terminent 2ème tandis que les catalanes ferment la marche. Une poule très serrée remportée par les basques qui ne repartiront pas bredouille du tournoi.

Une
Les Beach Rugby Girls ont gagné le tournoi sur leur sable. (crédit : Rugby Amateur)

En principale, parcours parfait du Beach Rugby Girls qui n’aura pas perdu un match de la journée, c’est une victoire méritée pour une équipe très bien en place et qui semble habitué à jouer sur le sable. A la deuxième place, les landaises de Dax qui n’auront perdu que 2 matchs dans la journée, les 2 contre les gagnantes du tournoi. Le FAR de Biarritz ferme le podium juste devant la deuxième équipe de Bilbao. Ce tournoi se termine plus tôt que prévu mais le plaisir était présent. La journée rugby se termine avec un match amical entre les arbitres dirigeants contre les filles, «fourchettes autorisées» selon le speaker Popol du Stade Hendayais. Le problème de finir un tournoi aussi rapidement, c’est que la réception risque de commencer trop tôt, c‘est amplement mérité pour les organisateurs et les bénévoles!

 

3 COMMENTS

  1. Quel mauvais souvenir que cette équipe des « locales » sur nos dernières participation au beach d’Anglet.
    Joueuses qui contestent et critiquent, arbitres « tolérants » parce qu’elles ne sont pas des licenciées (selon leurs termes) et un entraineur qui hurle sur tout et tout le monde depuis son boudin gonflable…
    Ou comment faire rentrer tous les mauvais côtés du rugby (voir du foot) dans le beach qui était jusqu’à lors si bon enfant et convivial… Et qu’on ne ratait sous aucun prétexte !
    Une déception…

    • J’étais là pour écrire cet article, moment très agréable, un tournoi bien organisé et justement des locales tellement au dessus des autres équipes. Quand à l’entraineur sur son boudin, heureusement qu’il y a des personnes investies comme lui pour faire vivre le beach féminin. Il n’y a eu qu’un seul problème dans cette journée venant d’une autre équipe qui n’a pas accepté de perdre deux fois contre les Beach Rugby Girls. Quand aux arbitres, vous aviez la chance d’avoir des gens bénévoles qui viennent là, commencez par les remercier avant tout autre chose…

      • Je parlais des dernières éditions du Anglet Beach Rugby Festival (des années antérieures) et pas de ce tournoi particulier (ou nous n’étions pas), mais l’équipe en questions (les équipes puisqu’elles étaient deux) étaient détestables et leur entraineur en particulier et c’est une des raisons qui nous ont poussés à ne plus revenir… C’est dire !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here