Home A la Une Armelle Auclair : Les Neskak de l’ASB championnes de France!

Armelle Auclair : Les Neskak de l’ASB championnes de France!

0

Les Neskak touchent de près leur rêve de jouer la finale de championnat, il va maintenant falloir réaliser celui de toucher le bout de bois. Ce ne sera pas une mince affaire avec une équipe de Sassenage (qui dépend du club de Grenoble) toujours invaincue et qui a écrasé Lons en demi-finale, autant dire qu‘il va falloir se retrousser les manches…

bouclier
Le bouclier est bayonnais cette année, la récompense d’un gros travail du groupe. (crédit : Babinet Photography)

Il ne fallait pas être en retard ou plutôt si, puisque le match a été décalé à 15H15 à cause d‘un lever de rideau qui a un peu tardé. Toujours est il que ce sont les bayonnaises qui ouvrent la marque d‘entrée de jeu avec une pénalité de Cabalou (lou lou lou). Sassenage est ensuite dans un temps fort mais ne scorera pas. Au contraire, Bayonne reprend les devants et croit une première fois à l‘essai en force mais l‘arbitre ne voit pas si le ballon est aplati. Ce n‘est que partie remise avec un ballon qui part petit côté pour Lissar. Comme prévue, les grenobloises sont costauds mais se déplacent très lentement, l‘ancienne septiste marque le premier essai de la rencontre.

plaqage 8
Cabalou au plaquage sur la meilleure grenobloise. (crédit : Babinet Photography)

Pratiquement sur l‘action qui suit, Cabalou se fait contrer en voulant dégager au pied, récupération de Pauline Bourdon qui nous fait un joli numéro avant de servir Alves qui marque le 2ème essai de la rencontre. Déjà 15-0 alors qu‘on ne joue que depuis 20 minutes. Dix minutes plus tard, c‘est Lissar qui profite d‘une bonne mêlée avec un ballon propre à jouer, Bourdon écarte pour l‘arrière qu‘on ne reverra plus et qu‘on retrouvera sous les poteaux! 22-0, le score est très étonnant pour une finale mais la domination de l‘ASB est de tous les instants et dans tous les secteurs, Grenoble n‘est pas invité pour le moment. Juste avant la pause, c‘est une nouvelle fois petit côté que les neskak vont faire la différence, Pauline Bourdon joue magnifiquement le coup pour le deuxième essai d‘Alves dans la rencontre. Ce sera transformé par Cabalou et le score à la mi-temps est de 29-0, autant dire que le bouclier commence à se diriger vers le bus bayonnais!

lissar
Lauriane Lissar une nouvelle fois inarrêtable…(crédit : Babinet Photography)

Grenoble domine la deuxième mi-temps mais se heurte à un véritable mur. Les filles se donnent pour garder cette avance, on voit tour à tout Carré, Ferer, Cabalou et les autres sauter dans les jambes des adversaires pour les faire tomber malgré le déficit au niveau du poids. C‘est d‘ailleurs en voulant tout donner qu‘Odile Carré sera obligé de sortir pour un KO impressionnant vu des tribunes mais le poison du pack va très vite récupérer! Les iséroises vont quand même marquer par deux fois, sans transformer, le score est de 29-10. L‘action de cette deuxième mi-temps sera une nouvelle fois bayonnaise avec une relance pratiquement du parking de Lauriane Lissar! Elle remonte le ballon sur plus de 80 mètres avant de faire la passe, ça passe par le sol, et c‘est une nouvelle fois l‘arrière originaire de Baigorry qui marque.
34-10, score final, les filles sont championnes de France et accèdent à la première division, validant le bon travail des filles et du staff.

TOP

Lissar (Bayonne) : Quelle rencontre pour l‘arrière bayonnaise, une finale à 3 essais, que demander de mieux?
La mêlée bayonnaise : C‘était le point d‘interrogation vu les vidéos de Sassenage dans ce secteur, pas de peur pour le pack qui a dominé presque toute la rencontre
Gros (8 de Grenoble) : La meilleure joueuse de son équipe impressionnante d‘activité

FLOP

La non présence du staff de l‘Equipe de France : On sait que ce n‘est pas l‘amour fou entre Annick Ayrault (manageuse EDF qui a fait virer JM Gonzalez) et Jean Michel Gonzalez mais ne retrouver personne du staff pour superviser une finale est assez étonnant.  Dans l‘Hérault, Annick Ayrault était plus proche du zéro…

tracteur
En première mi-temps les bayonnaises ont roulé sur les grenobloises…(crédit : Babinet Photography)

Torha Baldé (ASBayonne) : on est championnes de France ! C‘est dans la continuité de la saison. On avait à cœur de ramener ce bouclier, on est passé à côté deux fois les saisons dernières. Le club a connu une disparition, l‘émotion était la, mais surtout l‘envie de ramener le bout de bois pour lui là haut. Les iseroises ont été l‘équipe la plus compliquée à jouer cette année. On savait le danger un peu partout notamment en mêlée et leur deuxième centre. Au final on a dominé dans le jeu, devant et derrière où nos centres ont abattu un gros travail. Première mi-temps parfaite et la seconde un peu plus compliquée ou les iseroises ont redoublé d‘agressivité et mettent deux essais coup par coup. L‘écart était déjà fait et tout le monde a pu participer à la fête. On prévoit d‘ailleurs de la faire durer jusqu‘a la saison prochaine.

Sabina Argagnon (ASBayonne) : J‘ai entendu ça et là, on a gagné la finale 34-10, les baionako neskak sont championnes de France !! Auuuuu Très belle première mi-temps, on propose du jeu, on domine en mêlée. 29-00 à la 40e minute. On reprend de plus belle en seconde mi-temps mais on se fait peur vers la 60e quand on se prend 2 essais d‘affilés.. Mais la force du groupe, les mots des capitaines nous ont resserré, on s‘y est filé pour finalement s‘accorder un dernier essai de plus de 80 mètres ! #Loloestmagique . Le principal est qu‘on a toutes pu jouer et nous sommes pas 24 mais 40 filles à être championnes ! On est championnes de France, d‘ailleurs tu m’interromps en plein festoiement. On a un planning très chargé cette semaine, et tout l‘été d‘ailleurs !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here