Home Brèves Reichel-Espoirs : L’aviron cale à Jean Dauger

Reichel-Espoirs : L’aviron cale à Jean Dauger

0

Match de gala pour des espoirs qui le méritent puisque cette rencontre se déroule en baissé de rideau du match de TOP14 Bayonne-Brive. Les basques sont pour le moment en tête à égalité avec Perpignan. Toulouse est 9ème, et s’était imposé lors du match aller 17-12 mais ce n’est plus du tout la même équipe de Bayonne aujourd’hui…

20170129_153411
Match de gala mais des espoirs bayonnais plus empruntés que d‘habitude. (crédit : Rugby Amateur)

Un Bayonne endormi
On a eu peur que le stade sonne creux mais, après un petit arrêt à la buvette, il y a un peu plus de 1500 personnes qui sont revenus en tribune pour profiter de ce match. Les bayonnais sont à l’attaque dès le coup d’envoi et ne sont pas loin de marquer le premier essai du match dès la 2ème minute mais Polutele commet un en-avant dans l’en-but, ça ne score pas mais Toulouse est prévenu. Sur la mêlée qui suit, grosse poussée des avants basques qui récupèrent une pénalité. Elle va être tentée par Ordas mais ça ne passe pas, on en reste à 0-0. A l’inverse, sur la première incursion toulousaine, pénalité réussie par le demi d’ouverture Poi qui ouvre le score 0-3. La prochaine tentative est la bonne pour Ordas à la 13ème minute, il vient récompenser le bon travail de son équipe. Les visiteurs sont inspirés sur le peu de ballons qu’ils ont à jouer, à la 17ème minute, nouvelle pénalité qui les fait passer devant contre le cours du jeu. Les bayonnais semblent supérieurs, notamment grâce à une énorme mêlée mais n’arrivent pas à faire la différence pour le moment. Pire encore, à la 23ème minute, le stade Toulousain tente une pénalité de 50 mètres et c’est dedans 3-9. Les basques ne sont pas autant entreprenants que d’habitude, peut être que ce match à Jean Dauger avec plus de monde que d’habitude les rend tendus. Pendant ce temps là, Toulouse profite de ce faux rythme pour tenter une nouvelle pénalité à la 38ème minute, ça ne passe pas mais il va vite falloir réagir pour Bayonne. Nouvel échec quelques secondes plus tard, Bayonne a quand même beaucoup de mal. C’est la mi-temps sur ce score de 9-3 en faveur des visiteurs qui profitent des nombreuses fautes bayonnaises.

20170129_154535
Plus d‘intentions en deuxième mi-temps après le discours des coach mais ça n‘a pas suffi (crédit : Rugby Amateur)

Une fin de match cruelle
Les bayonnais sont revenus sur la pelouse avec d’autres intentions, celles d’en découdre, c’est somme toute logique de les voir obtenir une pénalité à la 44ème minute que passe Ordas, plus que 3 points d‘écart. Premier tournant de la rencontre à la 50ème minute et un carton jaune pour Bayonne qui va devoir résister en infériorité numérique. Mieux que résister, Bayonne va même avoir l’occasion de scorer à la 53ème minute, pénalité des 40 mètres en coin qui passe juste en dessous de la barre, quel dommage! Les basques ont bien résisté et c’est maintenant Toulouse qui se retrouve en infériorité avec une pénalité à suivre pour Ordas. Celle ci est plus simple que la précédente, c’est en plein milieu des pagelles pour le buteur bayonnais on se retrouve à égalité. L’aviron a vraiment appuyer sur l’accélérateur depuis le début du deuxième acte, pénalité à la 61ème minute pour passer devant mais le ballon est envoyé en touche, cela ne donne rien. Il ne reste plus que 10 minutes à jouer, nouveau carton pour Toulouse qui est à 14 puisque le premier est rerentré. Touche à 5 mètres pour Bayonne, le maul s’organise, les gros enchaînent les temps de jeu. Toulouse défend bien et récupère le ballon alors que les basques étaient sur la ligne, cette fin de match est vraiment indécise. A la 77ème minute, quelle erreur de jeunesse de la part de Bayonne, pénalité sur les 50 mètres, les joueurs ne trouvent rien de mieux à faire que de râler et prennent 10 mètres de plus. Cela devient une formalité pour le buteur Toulousain qui donne l‘avantage à son équipe alors qu‘il ne reste plus qu’une minute à jouer. Échange de bon procédé puisque grosse erreur toulousaine, Poi croit que le match est terminé et envoi en touche directement, on se retrouve à 5 mètres de la ligne d’en-but pour la gagne. Fin de match avec du suspense, on joue la 84ème minute et on est toujours à 5 mètres de la ligne d’essai toulousaine.
Le match se terminera sur un en-avant, cruelle fin de match mais il aurait fallu mettre ces ingrédients là un peu plus tôt dans la partie.

CLASSEMENT REICHEL-ESPOIRS (poule 1):

1Perpignan (50pts), 2Bayonne (46pts), 3Toulon(43pts), 4UBB (39pts), 5Agen (39pts) 6la Rochelle (38pts), 7Pau (37pts), 8Clermont(37pts), 9Oyonnax (36pts), 10Toulouse (36pts), 11Castres (33pts), 12Narbonne (27pts), 13Montpellier (18pts), 14Stade Français (12pts)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here