Du côté des pros : Jeff Dubois

0
Jeff, nouvel entraîneur de l’équipe de France.

Jeff, pour ceux qui ne te connaissent pas trop, présente nous ton parcours de joueur, puis d’entraineur …

J’ai débuté le rugby à 7 ans au Peyrehorade Sport et j y suis resté jusqu à l âgé de 22 ans .Je décide alors de tenter l aventure du haut niveau dans le club de Dax ( 1996-2000). L aventure continue, 3 saisons à Béziers , 1 seule à colomiers , de nouveau 3 à Toulouse et enfin 2 au Racing Metro. Après 1 an de tergiversation je me lance dans l entraînement , 3 saisons à massy et 2 au stade Francais .

Quel est ton meilleur souvenir amateur?

Sans hésitation c est le titre de champion de France de 2 ème division ( Fédérale 2 actuelle ) avec Peyrehorade . C était un moment unique je crois même le meilleur souvenir de ma carrière sportive. Je jouais demi d ouverture mon frère Pierre était à mes côtés au centre , mon père Gaston était President . C était une affaire de copains et aussi de famille . D ailleurs nous avions battu le stade Francais en demi finale qui etait entraîné à l époque par mon frère aîné Philippe.La finale s était joué devant environ 10000 personnes à Saint Vincent de Tyrosse contre le Boucau Tarnos , je crois même que c est toujours le record d affluence au stade de la fougère !!! D ailleurs nous avons fêté les 20 ans du titre l année dernière à Paris lors de la rencontre entre le stade Francais et Toulon et je peux vous dire qu il ne manquait pas grand monde à l appel de cette belle époque !!!

Ton père, Gaston, figure emblématique du rugby Peyrehoradais y est pour beaucoup dans ta vie rugbystique, te prodigue t-il encore des conseils?

Mon père comme vous dites est une figure emblématique du rugby mais c est aussi un grand pédagogue et un éducateur passionné et qui a une telle connaissance du rugby. Ces conseils ou ces analyses critiques après chaque match m ont fait avancé même si cela ne fait pas toujours plaisir à entendre !!! Du coup avant de me dire si j étais satisfait de mon match j attendais l analyse du patriarche !!

Est ce qu’ à la fin de ta carrière tu voulais déjà être entraineur?

J’avoue que je n avais pas envisagé d entraîner .J étais monté à Paris pour finir ma carrière et préparer ma reconversion.J ai suivi une formation dans l immobilier sur mes jours de repos pour finalement abandonner l idée de monter une agence immobilière car je ne m en sentais pas capable de le faire tout seul. Du coup je me suis associé avec deux copains Arnaud Etchegoyen et Jean Marc Souverbie et nous avons monté une société d externalisation de la paye et d optimisation des charges sociales ( Apex dont le siège social est à Bayonne ).

Ta carrière d’entraineur a une ascension fulgurante, c’était planifié ou est ce que tu es surpris?

Ce n était pas du tout planifié puisqu au tout début je suis allé donner un coup de main au centre de formation de massy à la demande des dirigeants massicois et de fil en aiguille je me suis pris au jeu et je me suis lancé !! J ai passé 3 saisons exceptionnelles où cela a été plus qu une aventure sportive , c était vraiment une réelle aventure humaine . Et c est sûrement ça qui a plu à Gonzalo Quesada quand il est venu me chercher !! La suite vous la connaissez deux ans au stade avec un titre au bout magique !!!

Le rugby et les joueurs ont-ils changé par rapport à ton époque?

Le rugby a évolué au niveau de la vitesse d exécution , de l intensité des rencontres dû aussi aux gabarits des joueurs , plus costauds , de plus en plus préparés physiquement , athlétiquement , mentalement . Dans le jargon «ça tape fort». L engagement est présent , sur tous les impacts et surtout pendant 80 minutes !!!Franchement ce n est plus le même rugby qu avant !

Tu es maintenant en équipe de France en tant qu’ entraineur, est ce que ta première marseillaise sera aussi forte que si tu l’avais connu en tant que joueur?

Forcément ce sera un moment particulier et émouvant !! Ce ne sera pas ma première marseillaise car je l ai chanté au cours de mes différentes sélections mais ce sera ma première avec la grande Equipe de France et je pense que je savourerai ce moment privilégié !!!

Un petit mot sur CBL Ovalie?

Déjà je vous remercie pour cet entretien et je vous souhaite le meilleur car si le rugby professionnel est omniprésent n oublions pas nos racines et n oublions pas de parler du monde amateur et de tous ces derbys !!! Votre initiative est une excellente idée et je vous souhaite le meilleur pour la suite !! Allez le CBL Ovalie !! Par contre essayez de parler de temps en temps du Peyrehorade Sport qui tourne bien en fédérale 2 !! Merci et à très bientôt.

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here