A la découverte de… l' ASBayonne

0
bayonneasb

L’ASB est un club crée dans les années 1900 par des dockers et enseignants majoritairement du quartier Saint Esprit à Bayonne. Après une pause due aux guerres , le club renait en 4 ème série en 1962. Aujourd’hui, l’ASB compte dans ses ranges 400 licences sportives : 100 féminines et 300 masculines. Ce club se présente comme « l’autre club de Bayonne » non pas par opposition mais par complémentarité : « On ne propose pas la même chose, on est très loin de l’élite et du monde professionnels » nous déclare Gilles Peynoche le président. D’ailleurs, certains espoirs de l’Aviron , qui ne sont pas utilisés, jouent avec l’ASB le weekend.

Ici, tout le monde est bénévole, joueurs compris, pas question de payer qui que ce soit ou de négocier des primes de matchs. On est dans un club familial, social donc on aide les jeunes à se trouver une formation, un boulot et on glisse un petit billet dans le pot commun pour la 3 ème mi-temps. La première joue en fédérale 3 , ce qui semble être le maximum pour le club ( hormis une belle génération comme les bélascains actuellement) tandis que l’ambition des féminines est de monter en élite 1. Les sponsors sont ceux du quartier : le boucher, le coiffeur ou bien le pressing ce qui fait penser au fonctionnement d’un club de village alors que les filles, elles, peuvent ramener des plus gros sponsors (ETPM par exemple). La branche féminine s’est créée suite à une forte demande, elle a vivoté pendant des années puis, il y a un peu plus de 10 ans, le championnat et l’équipe se sont structurés. Quelle fierté de voir des joueuses de l’ASB porter le maillot de l’Equipe de France. Aujourd’hui , il y a une équipe première , une réserve , des cadettes et enfin des -15 ans . Quand on parle de déception au président, il nous parle encore une fois de l’humain plus que du rugby « quand on donne à un joueur , qu’on lui trouve un boulot ou une formation , c’est dur de le voir partir sans nous rendre ce qu’on lui a donné ». Ce club peut se résumer à un personnage : Pierre Cacareigt . Au club, on a l’habitude de dire qu’il y a deux choses qui ne bougeront jamais pour l’ASB : la casemate (lieu de soirées du club) et Pierrot Cacareigt . C’est encore le président qui en parle le mieux « C’est un père spirituel pour tous, c’est lui qui nous remonte le moral quand ça ne va pas, il est arrivé au club en 1962 comme joueur puis entraineur et ensuite président. A 76 ans il est encore bénévole ». Le drapeau du club qui flotte sur le mur de sa maison témoigne de la passion, de la fidélité et de l’amour qu’il porte à ce maillot violet et vert.

Le club de la battite , comme on l’appelle, a encore de belles années devant lui et avec cet état d’esprit , c’est sincèrement tout le mal qu’on lui souhaite.

Réagir à cet article

Please enter your comment!
Please enter your name here