Causeries d’après matchs : Séries

0

Play-off

Poule 1
Revel 28-20 TUC
Michel Blanc (co-entraîneur de Revel)
C’est une rare fois où toutes les consignes ont été respectées. Sur les intentions, la grosse défense, l’investissement, la générosité et l’engagement, nous sommes dans le vrai. Tout commence pour nous maintenant.

Jean-Christophe Lanta (co-entraîneur de Revel)
Nous avons eu chaud, nous le savions. Nous jouons dans une poule de niveau Fédérale 3 et avons répondu présents dans les intentions et le volume de jeu. Nous avons franchi un palier, mais si nous sommes arrivés à rivaliser, nous ne le faisons pas encore fermement. Les jeunes Bélascain que nous avons intégrés ont été précieux. C’est un autre satisfaction.

Sidali Zerourou (co-entraîneur du TUC)
On est toujours déçu de repartir avec aucun point au compteur. C’est mauvais au niveau comptable dans des play-off où chaque point va avoir son importance. Nous sommes bien dans le jeu pratiqué, mais on ne finit pas nos actions avec des temps forts qu’on ne concrétise pas. C’est autant d’énergie laissée, sans être récompensé et eux, font souvent mouche sur ces moments. Nous sommes totalement absents du combat sur les 20 dernières minutes de la première période et on prend des mauls pénétrants et 10 points au bout. À la longue, on s’effrite et nous avons eu un manque de réalisme flagrant. Nous n’avons pas été au niveau du match gagné contre Rieumes, dans la réflexion de jeu.

Poule 2
Laroque Belesta 34-18 La Salvetat-Plaisance
Pierre Mico (centre et capitaine de Laroque Belesta)
C’était un match disputé et ouvert sur un bon terrain. On avait besoin d’une réaction après avoir été quelque peu châtié à Beaumont. Tout n’a pas été parfait mais on inscrit quand même cinq essais contre deux à notre adversaire. On menait 27 à 13 puis ils marquent un essai et ratent la transformation qui leur donnait le bonus. Derrière, à la fin de match, on inscrit un dernier essai qui nous donne l’offensif et les prive définitivement du défensif. Donc c’est une excellente opération, on est reparti du bon pied. En plus, à titre personnel, j’étais capitaine et j’ai marqué donc c’était un excellent dimanche.

Poule 3
Saint-Affrique 32-10 La Saudrune
Julien Quintard (talonneur et capitaine du RC Saudrune pour ce match)
On a mis 30 minutes pour rentrer dans ce match, le temps de se retouver menés 27 à 0 ! On bascule à la pause à 27-5. On fait une bonne deuxième mi-temps, en étant plus présents dans l’engagement et meilleurs dans la conservation. Le score final peut paraître lourd, mais il reflète bien le match. Il y a des points positifs à retenir, comme la touche et la mêlée. Ce match n’était pas une priorité pour nous, mais on aurait aimé revenir avec au moins un point. On va se remettre au boulot. On est encore en course pour la qualif à mi-parcours. Il reste 3 matchs on fera les comptes à la fin.

Montesquieu 43-11 Moissac
Laurent Labessouille (entraîneur Montesquieu)
Nous devions jouer initialement le match à Moissac, qui nous a prévenu le samedi midi que leur terrain était impraticable. C’est pour cela que je remercie vivement tous les dirigeants de Montesquieu qui se sont organisés dans l’urgence pour pouvoir inverser la rencontre. Je tiens également à féliciter tous les joueurs qui se sont mobilisés, et qui avaient à cœur de se rattraper du faux-pas à la maison contre Saint-Affrique. C’est chose faite, on se tourne maintenant vers la réception de La Saudrune, avec en point de mire, la qualification.

Play-down

Poule 4
Saint-Juéry 15-10 Léguevin
Bertrand Cunnac (capitaine Léguevin)
On fait une mauvais entame pendant laquelle on encaisse deux essais, puis on revient dans le match, on reste dans leur camp, mais sans concrétiser, Ce qui est notre gros problème depuis un moment. Ce que je constate, c’est le cumul de blessés, de suspendus et d’absents pour diverses raisons…et l’effectif n’est pas énorme, ce sont souvent les mêmes joueurs qui enchaînent, d’où une usure physique, et certainement mentale aussi. N’oublions pas nos matchs contre Moissac, Saint-Girons, et Saint-Orens, qui nous ont pris beaucoup d’énergie dans notre quête de qualification. Pendant que d’autres équipes en Honneur savaient qu’elles allaient jouer les play-down. On va se battre jusqu’au bout, avec nos valeurs et on fera les comptes à la fin.

Patrick Héral (président Saint-Juéry) :
Je suis très satisfait de cette deuxième victoire d’affilée après notre succès à Alban du week-end dernier. Malheureusement, notre adversaire prend le bonus défensif en fin de match sur un contre alors que nous sommes tout près d’avoir le bonus offensif. Mes joueurs ont réalisé une très bonne première mi-temps puis se sont accrochés dans le deuxième acte en tenant bon en défense. En conquête on a bien tenu, que ce soit en touche ou en mêlée. Les lancements de jeu proposés en première mi-temps ont été très intéressants. Puis on s’est arc-bouté et on a tenu face à une équipe joueuse.

Auterive 13-14 Canton d’Alban
Guillaume Auberoux (entraîneur Canton d’Alban)
C’est le début du renouveau car si nous perdions, nous étions quasiment morts. Il reste maintenant encore de l’espoir. J’espère que ce succès nous aura donné beaucoup de confiance. On marque deux beaux essais sur des combinaisons de trois-quarts bien léchées. Il y a eu du mouvement et ça va redonner de la confiance aux jeunes. Il faut continuer et confirmer face à Léguevin dès le week-end prochain. Un adversaire qui a perdu contre Saint-Juéry et il faudra donc les prendre à domicile. Il y a de bons motifs d’espoirs et en plus on rentre des blessés comme un pilier absent depuis 3 mois, notre 8 qui s’était fait les croisés et deux ailiers. Il y a plein de choses qui font dire que ça ne peut aller que mieux.

Poule 6
Portet-sur-Garonne 18-13 Caussade
Philippe Panabière (président Portet)
On était dos au mur, il fallait impérativement gagner, c’est chose faite. Je suis d’autant plus satisfait que nous avons intégré plusieurs juniors en réserve et en première. Vu leurs performances, on va sûrement les revoir. Et cela signifie que le travail de formation entrepris depuis longtemps au club commence à porter ses fruits. On va recevoir deux fois, Saint-Sulpice d’abord, puis Montréjeau. Donc on garde bien les pieds sur terre. Poule 1
Arize 23-12 L’Union
Eric Victor (entraîneur L’Union)
Daumazan mérite sa victoire, avec un 8 qui nous a fait très mal et un buteur efficace. On perd le bonus défensif à la fin, c’est dommage. Ce qui l’est plus encore, c’est d’être parti à 20. On finit l’année difficilement. Il y a des blessés et des absents pour d’autres raisons. Les garçons présents n’ont pas démérité, ils ont été vaillants. Je suis déçu que l’équipe réserve n’ait pas pu jouer, déçu pour ceux qui s’investissent. Il reste deux matchs, dix points à prendre, on peut toujours croire au maintien, mais ce sera très très compliqué.

Poule 2
Luzech 22-10 Verfeil
Jérôme Vergely (capitaine de Verfeil)
On est monté à Luzech pour faire quelque chose et on repart sans rien. Même le point de bonus nous échappe. C’est difficile parce qu’à 15-10 pour eux, on les tient dans leurs 22 et puis une interception, un essai de 80 mètres et ça nous tue. On ne mérite pas la place à laquelle nous sommes. C’est une année très compliquée et en plus la chance n’est vraiment pas avec nous.

Saint-Lys 14-10 Brassac
Francis Aliès (co-entraineur Brassac)
Il y a forcément beaucoup de déception de perdre face au dernier de la poule. Eux qui étaient pratiquement obligés de gagner ce match pour envisager encore un espoir de qualification. Mon équipe est complètement passée à côté de son sujet car nous n’avons pas rencontré une grande équipe. Nous avons été plus mauvais que notre adversaire. On a pris le score en début de match puis on est rapidement retombé dans nos travers. En étant beaucoup pénalisés, Saint-Lys est revenu dans la partie pour finalement passer devant. Notre indiscipline nous coûte une nouvelle fois très cher. Nous avons même par moment oublié le collectif par des excès d’individualisme. On s’isole et on manque de soutien. La qualification est toujours envisageable même si je pense que cela dépendra des autres matchs. C’est encore jouable puisque Luzech ne se qualifiera pas et demande à descendre donc le 7ème sera qualifiable. Il reste 2 matchs à la maison qu’il faudra impérativement gagner. Puis la dernière rencontre à L’Honor-de-Cos, chez un concurrent direct, sera sûrement décisive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here