Causeries d’après matchs : séries

0

Poule 1
La Saudrune 15 – 13 Saint-Orens
Jean-Vincent Igarza (capitaine Saint-Orens)
Nous faisons un très mauvais début de match face au vent. On prend 15 points en l’espace de dix minutes en étant acculé sur notre ligne. On revient néanmoins avant la mi-temps grâce à un essai issu d’une relance de notre en-but puis nous effectuons des mouvements d’envergure qui auraient mérité meilleur sort. On tourne à 7-15 à la pause. Paradoxalement, avec l’appui du vent, nous sommes dominés lors du deuxième acte tant dans la possession que dans l’occupation. Malgré ce, nous inscrivons 6 points sur pénalité. Mais le tournant reste à 4 minutes de la fin. En possession du ballon dans leurs 22m, nous sommes pénalisés avec un carton jaune de surcroît. Ce fut un match propre émaillé pourtant de nombreux cartons qui nous donne encore une fois des regrets et qui nous enlève désormais le sort de nos mains.

Poule 3
Sor-Agout 15 – 15 La Salvetat-Plaisance
Fabien Cérésoli (entraîneur des trois-quarts Sor-Agout)
Au vu de notre prestation, on ne s’en sort pas trop mal. Je suis surtout très déçu du comportement des joueurs. Ils ont oublié les valeurs essentielles du rugby que sont la vaillance et le combat. Nous avons perdu la guerre des rucks puisque La Salvetat a mis plus d’envie que nous tout simplement. Heureusement, notre adversaire du jour rate beaucoup de points au pied. Nous retenons une grosse entame de notre part et un petit réveil en seconde mi-temps, sinon tout le match nous étions endormis. Ce week-end et le week-end dernier reflètent notre saison, capables de se transcender lors d’un derby à Revel et d’être inconstant à domicile face à La Salvetat. Je n’explique pas vraiment cette irrégularité chronique. Peut-être un relâchement humain, j’ai l’impression que le groupe n’a envie de jouer que les derbys. Nous manquons d’envie sur certains matchs car les joueurs sont les mêmes, la motivation est la même mais tout s’effondre au bout d’un quart d’heure. En face, La Salvetat a proposé une belle opposition, compliquée à jouer. Nous prenons deux points malgré tout et il ne nous en manque pas beaucoup. Il faudra gagner dimanche face à l’Aviron pour s’assurer la qualification. Il ne faut pas prendre ce derby à la légère car sur un derby tout est possible. J’espère seulement que l’Aviron attendra le dernier match de la saison régulière pour remporter son premier succès (rires). Ce derby doit nous permettre de faire un gros match et de retrouver nos valeurs.

Nicolas Peyrac (entraîneur La Salvetat)
Le résultat brut est satisfaisant. Faire match nul chez Sor-Agout est forcément une bonne performance. Ceci dit, j’ai malgré tout quelques regrets car on a dominé devant et on a pris le dessus derrière aussi. On laisse 14 pts en route. On mène une bonne partie du match 12-8, puis on encaisse un essai logique par leurs avants. On a quatre pénalités en fin de match, et on en réussit une seule. La victoire de Montréjeau à Montesquieu ne nous aide pas, et il faudra certainement gagner nos deux derniers matchs contre Montesquieu et à Auterive pour nous qualifier. L’équipe est sur une bonne dynamique depuis plusieurs semaines et j’ai confiance en ce groupe

Montesquieu 20-23 Montréjeau
Laurent Labessouille (co-entraîneur Montesquieu)
C’est une petite déconvenue. On avait fait tourner légèrement l’effectif, mais l’équipe alignée avait largement les atouts pour gagner ce type de match. Montréjeau était en opération commando et ils ont très bien réussi leur coup. Il faudra s’attendre à ce genre de match à La Salvetat. Ceci dit, nous avions connu une déception contre Revel en début de saison et le groupe avait prouvé par la suite qu’il savait réagir. Cette défaite est sans conséquence au classement, mais j’espère qu’on saura réagir et bien préparé les play-off.

Romain Galéazzi (capitaine Montréjeau)
Malgré une conquête moyenne, on a fait globalement un bon match, avec une grosse défense, pour contenir les assauts de Montesquieu. On a su construire nos actions et obtenir des pénalités pour scorer quand il fallait. Y compris cette pénalité à la fin qui nous fait passer devant. Leur buteur rate quant à lui la pénalité du match nul alors qu’il était à 22m un peu à droite. Tant mieux pour nous. Le tournant du match reste le carton rouge que reçoit leur pilier droit. Il a un peu dégoupillé sur un regroupement et a balancé un belle droite à notre pilier gauche, Jean-Pierre Mallet. Il a rendu hommage à Joël Fage, dit “Chapon”, qui prenait à chaque match un coup (rires). Cette victoire est bienvenue, mais on continue à prendre les matchs un par un comme on le fait depuis un moment. Il faut valider cette performance par une victoire conte Auterive désormais. La qualification se jouera à la dernière journée je pense. Poule 1
L’Union 18 – 19 Cazères
Eric Victor (entraîneur de l’Union)
Je suis très déçu par cette défaite. D’abord parce que les espoirs de qualification s’envolent, et qu’il va falloir se préparer à défendre notre place en Promotion Honneur. Un niveau qui s’élève chaque année. On l’a encore vu contre Cazères, qui descend d’Honneur en plus. C’est une très belle équipe. On a donné le maximum je crois, et on va le faire jusqu’au bout.

Joël Couzinié (président Cazères)
Une victoire d’un point, importante. Même si je pense qu’on aurait pu ou dû nous mettre à l’abri plus tôt. c’est notre cinquième victoire à l’extérieur. Mais comme on a perdu trois fois à la maison, on est 6ème au classement. Mais avec un match en moins et un état d’esprit comme aujourd’hui, on peut encore croire à la qualification.

Toulouse Lalande Aucamville 26 – 13 Ramonville
Bruno Crouzat (entraîneur du TLA)
Un match plus compliqué que ce que l’on pouvait croire, mais je savais que Ramonville allait s’accrocher. La victoire ne s’est dessinée que dans les dix dernières minutes et notre essai libérateur. On est deuxième de la poule, et c’est déjà une belle performance car la poule est relevée et j’aurais signé en début de saison pour être à ce niveau aujourd’hui. Il faut continuer ainsi.

Poule 2
Brassac 14 – 6 Lauzerte
Francis Aliès (co-entraîneur Brassac)
Après notre gros revers à La Nicolaïte avant la trêve, le match de reprise face à Lauzerte était déjà compliqué. Il était impératif de renouer avec la victoire pour envisager la suite de la saison plus sereinement. Lauzerte était leader mais nous avons su rapidement répondre présents. On a contourné leur défi physique en envoyant du jeu derrière. Notre déficience en conquête a été compensée par une agressivité de tous les instants dans les rucks. On a bien géré nos temps forts en marquant deux beau essais. On peut même regretter de ne pas avoir pris le bonus offensif mais au vu du match qui était équilibré, Lauzerte ne mérite pas un écart plus large. Ce match de reprise est encourageant en ces temps difficiles où l’on ne dispose pas de tout l’effectif. A notre niveau, nous manquons de joueurs aux postes clés et après la colère avant les fêtes (humiliation à La Nicolaïte), les joueurs se sont responsabilisés. Ils ont compris qu’il fallait faire des efforts et retrouver certaines vertus chères au club. Je pense que quand l’on met de l’engagement et de la volonté, nous sommes capables de rivaliser avec les meilleures équipes.

Lisle-sur-Tarn 34 – 14 Bressols
Mathieu Poujade (co-entraîneur Lisle-sur-Tarn)
L’objectif premier de ce match de reprise était la victoire. Après avoir gagné chez eux à l’aller, nous savions que Bressols allait être revanchard. C’est une belle équipe qui avait annoncé en début de saison jouer la remontée directe en Honneur. Le bonus offensif est arrivé en fin de match et c’est la cerise sur le gâteau. Les garçons ont été bons en conquête, notre point fort depuis le début de la saison. Bressols a eu beaucoup d’occasions d’essais en première mi-temps mais nous arrivons à les reprendre à cinq mètres de la ligne et ils ne marquent pas sur leurs temps forts. Au contraire, lorsque nous jouons dans leur camp, nous scorons via une pénalité et deux essais. Le réalisme a fait la différence en première mi-temps. Ensuite en deuxième mi-temps, nous sommes restés accrocheurs en défense puis offensivement nous avons tenu le ballon. Avec la fatigue, nos adversaires se sont mis à la faute et la victoire s’est dessinée. Pour un match de reprise, on est vraiment content du comportement des gars. Cette copie est encourageante pour la suite de la saison. Ce match était vraiment un tournant pour lancer 2014 de la meilleure des façons. Il nous reste 7 matchs dans cette phase retour, on part bien mais rien n’est fait. L’objectif du début de saison était les six premières places mais au fur et à mesure que la saison avance, on regarde vraiment le haut du tableau. Pourquoi ne pas rêver à une accession directe en Honneur en finissant dans les deux premiers de la poule ? Nos deux prochaines échéances seront décisives puisque ce sont deux déplacements chez des formations en mauvaise posture. L’Honor-de-Cos dimanche qui joue sa dernière carte et Saint-Lys ensuite, dernier de la poule mais qui a infligé 30 points à Luzech, premier avant la trêve. Il faudra gagner un déplacement sur deux et le boulot sera fait. A moyen terme, on travaille depuis le début de la saison pour savourer le parfum des phases finales et sur un match tout peut arriver… Je tiens enfin à remercie le sophrologue, Mathieu Wiart pour sa séance d’avant-match, très appréciée par nos trois-quarts.

Saint Jory 16-18 Verfeil
Jerome Vergely (capitaine Verfeil)
On est très heureux de cette victoire à l’extérieur en ce début d’année. Maintenant, il faut vite se remettre au travail, vu les prochaines échéances qui nous attendent. il y a encore beaucoup de boulot c’est certain, mais cette victoire fait vraiment du bien au moral du groupe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here