Causeries d’après matchs : Fédérales

0

Poule 4
Castanet 15-14 Valence d’Albi
Quentin d’Aram de Valada (troisième ligne et capitaine Castanet)
C’était un match importantissime, sorte de 16e de finale, on savait que le vainqueur prendrait une option sur la qualification même si rien n’est acquis encore. Valence est venu pour prendre une revanche du match aller, avec une équipe très solide qui nous a fait souffrir en mêlée. On a bien tenu en touche et envoyé du jeu en prenant les points au pied. 12-6 à la pause puis 15-6, on a peut-être trop géré cet avantage et pas assez joué en voulant occuper au pied. Ils sont bien revenus et ont fini très fort. A 15-9, à la fin du temps réglementaire, ils nous pilonnent plusieurs minutes et finissent par marquer. Par chance, leur buteur rate la transformation de la gagne. Gros ouf de soulagement, on est donc encore bien dans la course mais chaque point comptera dans cette poule homogène. A commencer à Lannemezan pour le prochain match puis lors de la réception de Lourdes ensuite.

Charles Givone (talonneur Castanet)
Cela a été un match d’une énorme intensité dans le combat. Il n’y a pas eu de grandes envolées mais c’était le genre de match où les équipes se forment. On a répondu présent en touche et sur les phases d’affrontement direct avec une densité et une capacité à défendre au ras des rucks qui font notre force. On a fait le travail en remportant ce match, ce qui nous met dans une position parfaite pour se qualifier. Grâce à cette victoire au forceps, le groupe se consolide et gagne en assurance. Nous avons notre destin entre nos mains désormais. Poule 5
Villefranche-de-Lauragais 35-19 Leucate
Julien Sidobre (entraîneur Villefranche-de-Lauragais)
On a bien dominé ce match. Les garçons se sont employés. Comme lors de la réception de Quillan au dernier match, on lâche le bonus offensif à deux minutes de la fin mais cette fois-ci les joueurs, à l’envie, de façon collective, sont allés inscrire un dernier essai synonyme de victoire à 5 points. Ils ont retenu la leçon et ont fait montre d’un bel état d’esprit comme depuis le début de la saison. Il y a certes un peu de fatigue mais la coupure va nous faire du bien, cela va régénérer le groupe et on va pouvoir récupérer quelques blessés. On en aura besoin pour notre prochain match puisqu’on reçoit Le Pontet Avignon qui est une grosse équipe.

Poule 8
Argelès 20-17 Saint-Sulpice-sur-Lèze
Diego Garcia ( troisième ligne Saint-Sulpice-sur-Lèze)
On est déçu même si à la mi-temps on aurait signé pour ce point de bonus défensif. On est mené 17 à 0 rapidement, comme souvent on rate notre entame de match où on est lymphatique. On perd en plus rapidement Julien Tourtoulou notre capitaine de touche pour nez cassé, ce qui nous a un peu perturbé. Face à ce genre d’équipe qui joue le maintien et qui est très accrocheuse, cela ne pardonne pas. On les a mis dans de bonnes dispositions. On revient bien en deuxième mi-temps avec un tournant lorsque l’arbitre ne nous accorde pas un essai de pénalité malgré plusieurs fautes successives sur leur ligne. Mais on partait de trop loin même si ce fut un gros match dans l’engagement, un combat rude. Maintenant, on doit assumer ce statut de deuxième au classement et ce n’est pas avec ce genre d’entame qu’on le fera. Cette place n’est pas acquise même si on reste à l’affût d’un faux-pas du leader Orthez qui a un calendrier délicat. La fin de saison va être passionnante à commencer par notre prochain match à Aire-sur-Adour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here